2 JUILLET 1822: ASSASSINAT DU REVOLUTIONNAIRE DENMARK VESEY

Revolte d'esclaveLes insurrections et révolutions d’esclaves noirs sont aujourd’hui encore grandement délaissées par l’Histoire contemporaine. Toutefois, il existe de nombreux exemples d’individus ayant mis à mal le pouvoir esclavagiste. L’exemple de Denmark Vensey occupe, à ce sujet, une place toute particulière.

Les informations relatives à la naissance de Denmark sont assez vagues et reposent toutes sur des spéculations. Certains ont pu supposer qu’il était originaire de St. Thomas (Îles Vierges) tandis que d’autres affirment qu’il pourrait être d’origine Mandingue ou Ghanéenne (Coromante ou Coromantine à l’époque). En revanche, l’on sait qu’il a vécu brièvement à Haïti, avant de débarquer à Charleston en Caroline du Sud, alors qu’il était encore enfant. En 1799, Denmark Vesey aurait remporté la somme de 1500 $ à un jeu d’argent, et aurait pu ainsi racheter sa liberté. Une fois libre, il s’installe en tant que charpentier, et créé, en 1817, une branche de la célèbre l’Eglise Episcopale Méthodiste Africaine. Cette dernière fut détruite par des propriétaires blancs une première fois en 1818, puis définitivement en 1820. Furieux de cette injustice, Denmark Vesey, inspiré par l’esprit révolutionnaire et les événements de la révolution haïtienne de 1791, aurait du avoir lieu le jour symbolique de la prise de la Bastille (14 juillet) de l’année 1822. La nouvelle se répandit rapidement auprès de milliers d’esclaves désireux de conduire une révolution. Le déroulement des opérations devait consister en une série d’assassinats des propriétaires d’esclaves de Charleston, une libération des esclaves, une prise de contrôle de la ville, et enfin, une retraite éventuelle vers Haïti (en cas de répressions trop importantes). Deux esclaves opposés aux projets de Vesey le dénoncèrent; il fut arrêté ainsi que 131 autres révolutionnaires au motif de conspiration contre l’Etat. 67 hommes furent jugés coupables, 35 furent immédiatement pendus, dont Denmark Vesey. Fortement effrayés par cette tentative de révolution – la plus importante qu’avaient connu les Etats-Unis jusqu’à lors – les habitants de Charleston votèrent à l’unanimité la création d’une milice de protection ainsi que la construction d’un dépôt d’armes accessible à tout instant, afin de contrer la moindre menace émanant d’esclaves ou d’afro-américains libres.
Aujourd’hui encore, l’ampleur de cette révolution avortée est restée sans précédent dans l’Histoire afro-américaine; Frederick Douglass lui-même allant jusqu’à citer le nom de Denmark Vesey comme un cri de ralliement de la population noire américaine de l’époque.

Facebook Comments
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •