Published On: mer, Jan 11th, 2017

8 APPLICATIONS MOBILES QUI PARTICIPENT A LA PROMOTION DE LA SANTÉ EN AFRIQUE

EpisurveyorNombreux sont les progrès actuellement en cours sur le continent africain. Des initiatives et innovations sont fréquemment enregistrées dans divers secteurs. Celui de la santé ne reste pas en marge de ces évolutions, dans la mesure où un certain nombre d’applications mobiles y sont utilisées. Les 8 que voici méritent une attention toute particulière.

Vula, la santé visuelle par le mobile 

Création du Dr William Mapham, cette app nous vient d’Afrique du Sud. L’ophtalmologue travaillant à l’hôpital Tygerberg facilite, grâce à cette solution novatrice, la réalisation d’analyses à distance dans tout le pays. En photographiant l’œil de leurs patients, les agents de santé peuvent se faire une idée des pathologies visuelles dont souffrent ces derniers. Les informations recueillies sont ensuite téléchargées, permettant ainsi à un spécialiste de faire le diagnostic le plus adéquat et de prendre les mesures appropriées selon le cas.

Prévention Ebola, des conseils pratiques pour tous

Si le nombre de nouveaux cas enregistrés est assez faible et qu’un vaccin a même été trouvé récemment, il ne fait point de doute que les mesures préventives ne doivent pas être balayées du revers de la main. Le nom de l’application mobile destinée à tenir les peuples d’Afrique hors de portée de la maladie est sans équivoque : « Prévention Ebola ». Nous la devons à Dawkin’s Kamara, un développeur ivoirien. Lancée en septembre 2014, dans un esprit de sensibilisation, elle a contribué, pour beaucoup, à l’excellente série de campagnes préventives organisées en Côte d’Ivoire pour gérer l’épisode de cette parenthèse tourmentée sur le continent. Une fois téléchargée sur Playstore, l’application permettait de disposer d’une série de conseils vocaux diffusables partout dans le pays par les agents de santé. Le plus intéressant avec cette solution, c’est que les messages de sensibilisation étaient même disponibles en langues locales. Impossible de faire plus « africain » !

EpiSurveyor, pour une meilleure gestion des épidémies

Parcourir des kilomètres, enregistrer chaque cas, rassembler puis analyser les données collectées devant servir à prendre les dispositions idoines pour ralentir ou endiguer l’évolution d’une pathologie, voilà le modus operandi classique utilisé pour faire face à une épidémie. Si pendant de nombreuses années, il a été la norme absolue, il faut quand même admettre que son caractère chronophage ne favorisait guère une efficacité optimale. Seulement, entre temps, EpiSurveyor a été créée en 2003 par le Dr Joel Selanikio et Rose Donna. Cet outil offre l’avantage de la rapidité, car en l’utilisant, les agents de santé sont en mesure d’envoyer au fur et à mesure de la collecte, les informations recueillies afin de favoriser l’élimination d’une pathologie. Et ces mesures s’avèrent efficaces, puisque l’Unicef et le ministère de la sante du Kenya, s’en sont servis en 2007 face à un afflux massif de réfugiés somaliens. L’application a ainsi permis d’éviter une épidémie. Aujourd’hui, EpiSurveyor a été rebaptisée Magpi. Son efficacité est telle, que ses concepteurs ont été distingués à de nombreuses reprises.

Matibabu, pour la lutte contre le paludisme

Matibabu (« centre médical » en Swahili) est une application mobile qui a été développée en 2013 par un quatuor d’étudiants ougandais. Son rôle ? Lutter contre le paludisme. Si cette pathologie est le lot quotidien de nombreux africains, elle a un retentissement tout particulier en Ouganda où plus de 30 millions de personnes sont atteintes. Le palu est d’ailleurs la première cause de mortalité dans le pays. Une telle application s’imposait donc en réponse à cette situation. Elle permet à l’utilisateur de savoir s’il est porteur ou pas, du Plasmodium, agent pathogène responsable de la maladie. Ceci s’avère possible grâce au « matiscope», un détecteur à infrarouge indolore dont peuvent être équipés les Smartphones. L’utilisateur n’a qu’à y insérer son index pour que le diagnostic soit posé et automatiquement transféré sur skydrive. Les professionnels de la santé peuvent par la suite y accéder sans difficulté. Ingénieux non ?

M-Pedigree, sus aux médicaments contrefaits

En Afrique, outre les pathologies, il est un mal qui guette en silence : les médicaments contrefaits. L’accès aux soins étant déjà suffisamment difficile, il est regrettable de constater que de nombreuses personnes dépensent leurs maigres ressources pour acquérir des produits de qualité douteuse. C’est justement là qu’intervient l’application M-Pedigree, développée en 2005 par le Ghanéen Bright Simons. Cette solution sert à authentifier les médicaments. Les patients doivent tout simplement envoyer le code du produit qu’ils souhaitent acheter. L’information acheminée via les serveurs de M-Pedigree, sert à vérifier auprès des acteurs pharmaceutiques l’authenticité du produit.

ArtClean, pour une ville plus propre

Vivre dans un environnement sain est gage de bonne santé, c’est un fait. Dadja Bassou, Togolais né en terre sénégalaise en a tellement pris conscience qu’il a décidé de mettre au point une application pour Androïd. Son but ? Participer à la gestion des ordures dans sa ville natale. D’abord banalisée, l’idée a par la suite été pleinement adoptée. L’application permet de cartographier les ordures de la ville, chaque fois qu’un utilisateur en signale une en se servant d’ArtClean. Entre autres possibilités, l’app permet aux utilisateurs de dénoncer toute situation d’insalubrité.

SenGeoSanté

Cette application est très pratique pour identifier les institutions sanitaires. Que vous soyez en quête d’un hôpital, d’une pharmacie, ou même d’un laboratoire, vous verrez s’afficher sur une carte, l’endroit que vous recherchez. Et pour les itinéraires, pas d’appréhensions, car ils sont mis à votre disposition via Google Maps. Bien qu’étant utilisée au Sénégal, l’application a été créée par Yannick Grimaud, un Béninois.

MedAfrica

Elle regroupe bon nombre de caractéristiques de l’application précédente. Le seul petit plus tient au fait qu’outre les structures sanitaires, il est possible d’accéder à des noms de médecins, voire à quelques symptômes de pathologies. Bien que paraissant banal à première vue, l’intérêt de cette app devient évident dans les situations d’urgence, celles-là même où trouver un médecin, une pharmacie, ou encore connaître les symptômes d’une maladie, sont essentiels pour sauver une vie. Créée par Kenyan Shimba Technologies (entreprise distinguée à plusieurs reprises) cette application ne jouit toutefois pas encore d’une bonne notoriété sur le continent.

En somme, ces applications améliorent tant le quotidien des populations que les conditions de travail des agents de santé. Il n’y a donc plus qu’à espérer que d’autres solutions viendront renforcer celles déjà en place.

SOURCE: http://ecceafrica.com/apss-promotion-sante-afrique/#.VmxvAfnhDIU




Ecouter la radio Ki-Muntu: 

 http://afrikhepri.org/radio-ki-muntu/

Acheter et vendre sur le site ecommerce: http://www.isowo.co

Inscrivez-vous sur le réseau social africain: https://www.afrikhepri.com


Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Facebook Recent Comments

Recherchez et achetez un produit!

Méta