Published On: mar, Sep 12th, 2017

QUI ÉTAIT ALEXANDRE DUMAS (1802-1870) ?

220px-Nadar_-_Alexander_Dumas_père_(1802-1870)_-_Google_Art_Project_2PETIT-FILS D’UNE AFRICAINE, LE PREMIER GRAND ROMANCIER FRANÇAIS, ALEXANDRE DUMAS, A LAISSÉ DERRIÈRE LUI DES CHEFS-OEUVRE COMME LES TROIS MOUSQUETAIRES ET LE COMTE DE MONTE-CRISTO. SES CENDRES SONT ENTRÉES AU PANTHÉON LE 2 OCTOBRE DERNIER 2003.

Alexandre Dumas naquit Alexandre Davy De La Pailleterie à Villiers le 24 juillet 1802. Son père, né en Haïti, le général Thomas Alexandre Dumas, était le fils naturel d’Antoine Davy, Marquis de la Pailleterie et Marie Cessette Dumas, une négresse haïtienne. Lorsque Thomas se sépara de son père, le marquis et s’engagea dans l’armée française à l’âge de 22 ans, il renonça à son nom de noblesse, Davy, et dès lors se servit du nom de sa mère, Dumas, comme fit son fils Alexandre.

Le jeune DUMAS naquit à Villers-cotterêts dans une relative pauvreté et en dépit du fait qu’il ne reçut qu’une éducation de base de curé, il se dirigea vers Paris, en tant que dramaturge, inconnu en 1827. Tout en occupant un poste d’employé de bureau, il commença en compagnie d’un ami, Adolphe de Leuven, à écrire des variétés et des pièces de théâtre. Il fut reconnu d’abord comme dramaturge avec une pièce de théâtre, « Henri III et sa Cour » (1829), qui connut un certain triomphe dans le style du drame romantique.

Avec le Duc d’Orléans comme patron, DUMAS commença à produire des pièces de théâtre. Pendant quinze années, il en écrivit une quarantaine, dont « Antony », « Richard Darlington » et « Mademoiselle Belle-Isle » furent parmi ses plus grands succès.

En 1839, DUMAS commença à écrire des romans historiques avec l’intention de passer l’histoire de France en revue. En 1844, la parution des « Trois Mousquetaires » (huit tomes) ; en 1845, « Vingt ans après » (dix tomes) ravirent des millions de lecteurs à travers le monde. Les aventures des mousquetaires (Porthos, Aramis et Athos) devinrent le sujet d’innombrables films et pièces de théâtre.

Tout en travaillant sur plusieurs œuvres simultanément, DUMAS termina « Le Comte de Monte Cristo » (12 tomes) en 1844 et « La Reine Margot » en 1845. Le critique A.Craig Bell écrivit, à propos du « Comte de Monte Cristo » : « pour sa pure force narrative il n’existe aucun roman qui ait son pareil ». DUMAS écrivit de nombreux autres romans d’amour historiques ainsi que des pièces de théâtre.

DUMAS mit même en circulation un journal, « Le mousquetaire ». En plus, il voyageait en Italie et en Russie et dépensait à grande échelle. Il fit construire son propre théâtre pour l’interprétation de ses pièces et entretint une résidence splendide. Il était un hôte majestueux.

En 1847, à l’apogée de sa renommée, DUMAS avait le monde à ses pieds. Villemessant, un journaliste de l’époque, écrivit « il était en vérité le roi de Paris, un souverain dans le monde de l’intellect et de l’esprit, le seul qui dans un siècle s’est fait le dieu de chaque niveau de la société(…) ».

Bien des gens sont ignorants de l’ascendance africaine de DUMAS, le plus grand romancier de l’histoire de France, ce qui était très évident dans sa peau basanée, sa bouche charnue ( lèvres lippues ) et ses épais cheveux noirs et laineux.


Source Africamaat

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta