Published On: lun, Avr 17th, 2017

COSMOGONIE MBOSHI D’ORIGINE NEGRO-EGYPTIENNE

Vous connaissez l’histoire d’Osiris et de Seth venant de l’Egypte antique.

Osiris fils des Dieux naquit à Thèbes. Il était Noir et grand de taille….Au moment de sa naissance une voix mystérieuse annonça que « le Maître de toutes choses était apparu à la Lumière ». Osiris apprit aux hommes à reconnaître les plantes qui pouvaient les nourrir (blé, orge, vigne). Il leur enseigna l’art de fabriquer une charrue pour labourer et une houe pour travailler la terre…

Son épouse Isis apprit aux hommes l’art de la guérison, l’art de chasser les démons, et toutes sciences .

Osiris apprit aussi aux hommes à respecter les dieux et à leur rendre un culte : il désigna les offrandes que chacun d’eux reçoit volontiers, règla l’ordre des cérémonies, les paroles quil faut prononcer, le ton et la cadence des chants ; il fit construire des Temples sacrés dédiés aux Dieux.

Seth qui était le frère d’Osiris de couleur blanche et roux de chevelure. C’était un violent, de caractère jaloux, et sombre, et très méchant…Sa jalousie le poussa à tuer son frère Osiris…Il coupa le corps d’Osiris en plusieurs morceaux…Sa femme Isis reconstitua alors la corps d’Osiris et grâce à sa science mystique, elle redonna vie à Osiris…Osiris s’accoupla alors avec Isis et elle eut un Fils qui vengera la mort de son Père appelé Horus…Puis l’esprit d’Osiris rejoint alors la constellation d’Orion dans le ciel.

Horus qui entreprit une guerre sans pitié au meurtrier de son Père…Les Divinités s’assemblèrent autour d’un Tribunal Céleste afin de trancher le conflit entre Horus et Seth….La Cour Céleste décida de léguer la Royauté Céleste à Horus tandis que Seth fut emprisonné dans une certaine constellation afin de juger les mauvais hommes ayant sa même nature. Seth devint alors le Roi des Ténèbres tandis que Osiris siège dans le Tribunal Céleste afin donner l’Immortalité aux bons Hommes…Ingeta !

Les Mboshi qui vivent en Afrique Centrale ont conservés une Cosmogonie évoquant Deux frères divins : NDINGA et KIBA…Les Mboshi disent que ce sont leurs ancêtres primordiaux…Le rituel Kébé-Kébé des Mboshi donne une connaissance ésotérique sur NDINGA et KIBA…Un lointain souvenir de la Vallée du Nil.

NDINGA (le cadet) et KIBA (l’aîné) sont présentés comme deux frères, Puissants Chevaliers, envoyés par NDJAMBE (= NZAMBI, DIEU) sur terre pour le représenter auprès des Humains.

Dotés chacun des pouvoirs extraordinaires, ils voyagent librement entre le Ciel et la Terre, parce que Immortels.

Leur Père NDJAMBE qui recevaient beaucoup de demandes des habitants de la Terre pour les délivrer des maux divers qui les frappaient, leur envoya au milieu de la nuit, ses deux Fils les plus aimés, afin qu’ils témoignent de sa Toute Puissance.

Pour mener à bien cette mission, NDAMBE ordonna NDINGA et à KIBA de répondre ensemble à ses deux premiers appels et d’emprunter, dès le troisième et dernier appel, la chaîne pour aller et revenir entre le Ciel et la Terre.

Au troisième et dernier coup de trompette (faite en corne de buffle ou d’antilope), NDINGA et KIBA empruntèrent la chaîne que NDAMBE avait placée par les membres de sa Cour au milieu du Ciel. Au terme d’un long et périlleux voyage, les deux frères attérissèrent au centre de la Terre (=Kongo Diakati).

Ils furent effrayés par la misère, la sècheresse et les maladies qui frappaient les hommes, les femmes, les enfants, les animaux, les forêts et les savanes.

NDINGA muni d’une gibecière contenant le serpent ODI et d’un poignard, rendit la vue aux aveugles; l’ouïe aux sourds et la parole aux muets. Il soigna la lèpre et parfuma l’air de diverses essences en redonnant l’odorat aux hommes devenus insensibles aux odeurs. Maître des eaux et des forêts, il fit pleuvoir la pluie, irriga les terres arides et redonna vie aux cultures des populations.

KIBA muni de sa gibecière contenant également le serpent ODI et d’un bâton de berger, éloigna des habitations et des pâturages tous les mauvais insectes, les reptiles et les fauves qui tuaient les ovins, la volaille et qui s’attaquaient même aux populations. Maître de la chasse et de la pêche, KIBA enseigna aux hommes l’art de charmer les serpents, de dompter les fauves et de chasser le gibier avec l’aide du chien, l’art de naviguer sur l’eau et de pêcher le poisson avec le filet, le harpon et la nasse, etc…

Mais la célébrité de NDINGA qui recevait et soignait de plus en plus des foules de personnes malades venant de toute la terre, attira la jalousie de son frère KIBA.

Au cours d’une nuit KIBA sortit son serpent de sa gibecière et l’envoya tuer son frère. Mais NDINGA lutta et tua ce serpent avec son poignard. Il le découpa en plusieurs morceaux et les enterra loin de sa case, à l’exception des deux têtes qu’il sécha et garda dans sa gibecière.

KIBA n’ayant pas vu son serpent revenir à son domicile, partit à l’aube le chercher à l’aide de son chien.

Son chien trouva alors l’endroit où fut enterré son serpent…Il exhuma alors les 7 morceaux du serpent mais ne trouva pas les deux têtes et ni la Clef qui permettait d’ouvrir la Porte du Trône de NDJAMBE, ni son Fouet Mystique. Ne pouvant plus reconstituer et ni animer son serpent, KIBA perdit soudain l’usage de ses sens.

A minuit, guidé par son chien KIBA regagna sa demeure et se coucha. Il s’endormi et ne se réveilla pas au premier chant du coq qui annonce habituellement le début d’une nouvelle journée.

A midi, lorsque NDJAMBE souffla le dernier coup de trompette en annonçant l’imminence retour des deux chevaliers vers le Trône Céleste, NDINGA prit la chaîne pour remonter tout seul au Ciel.

Arrivé au Ciel, il ouvrit la première porte du Trône Céleste de NDJAMBE avec la Clef que contient son serpent dans sa gueule. Pour ouvrir la deuxième porte, il ne trouva pas la Clef que détenait la tête du serpent de son frère dans sa gueule.

Ne pouvant accéder au Temple Céleste, il reprit dès l’aube, la chaîne et revint sur terre pour retrouver son frère qui végétait dans sa léthargie mortifère.

A midi, il sortit de sa gibecière les deux têtes du serpent de KIBA qu’il avait sechées. Il les lia par une ficelle et déposa l’ensemble par terre. Il insuffla du piment dans chacune des gueules du serpent et fit un cercle avec de la cendre blanche autour de l’ensemble. Il joua les Septs Rythmes Cosmique qui animent le Grand Cosmos et le serpent reprit vie et NDINGA l’ordonna de retourner chez son maître.

Le serpent vit alors KIBA sur son lit mortuaire, et le mordit à l’index de la main droite. KIBA ressentit soudain dans son dos la terre tremblée, vit un éclair qui illumina son visage . Il enetndit le tonnere grondé au loin, sentit le parfum de la fleur de banane, prit le goût du miel dans sa bouche et ressentit enfin la chaleur de la clef qui ouvre le deuxième verrou de la Porte du Trône Céleste revenir dans sa main gauche. Il se redressa sur ses jambes fragilisées par son long sommeil.

Le soir, au troisième coup de Trompette de NDJAMBE, NDINGA vint rencontrer son frère KIBA réssuscité. Puis les deux frères remontèrent vers le Trône Céleste en possession des deux clefs.

Assis au milieu de la Cour Royale Céleste, l’un à côté de l’autre, les deux Chevaliers furent interrogés tour à tour par les six Juges et accesseurs de NDJAMBE. Mais, le compte rendu que chacun d’eux fit soulever la colère de NDJAMBE, car la mission des deux frères n’avait pas été réalisée dans l’harmonie.

Un puissant éclair illumina le Ciel et NDJAMBE ordonna aux Juges de retirer aux deux frères, les Clefs donnant accès à son Trône er de les condamner à retourner immédiatement vivre avec les hommes mortels sur la terre.

KIBA et NDINGA sont devenus mortels tout comme leur descendance.

Cependant, pour la Beauté de l’Oeuvre qu’il avait accomplie sur terre, NDINGA fut invité à sièger à la Cour Royale Céleste avec les Juges Divins. Il reçut de NDJAMBE l’ultime Clef permettant d’ouvir la Porte du Trône Céleste située dans la Constellation de la Grande Ourse, et le pouvoir de guider, d’instruire et d’enseigner aux mortels, les secrets divins de l’Immortalité. Il créa une Société Initiatique destinée à instruire les Dirigeants de la terre. En effet NDINGA incarne les forces du Bien, de l’Excellence, de la Sagesse et de la Justice.

Quand à son frère KIBA, jaloux et rebel, il fut exclu à jamais de la Cour Royale Céleste. Voué à l’errance entre le Ciel et la Terre, il promit de se venger de son frère, et désormais ennemi, pour récupérer un jour, l’Ultime Clef de la porte de la Constellation de la Grande Ourse, seul lieu où les mortels obtiennent les prérogatives de l’Immortalité. KIBA devint le Chef du Royaume des Ténèbres, du Chaos ou de la Mort, Univers sulfureux destinés à l’asservissement de l’homme. Il enseigna à ses sujets, des hommes déchus comme lui de la constellation du Dragon, l’art er la science maléfique.

NDINGA et KIBA sont liés aux deux forces qui habitent en l’Homme : l’une de ses forces est Spirituelle tandis que l’autre est Matérielle. Dans le Bukongo, les Grands Nabi Kôngo parlent des deux feux qui habitent en l’Homme : le Mutumbau (le feu spirituel) et le Selembau (le feu matériel)…L’Homme qui réussira à fusionner ces deux feux alors deviendra un Grand Nabi Kôngo car il aura accompli la FUSION A LA CONSCIENCE COSMIQUE DU DIEU AKONGO.

L’accès à l’Immortalité dépend alors des actes verteux accomplies par l’homme durant son règne terrestre. S’il a accompli plus ‘actes verteux que des actes vicieux alors il sera le digne Fils de NDINGA, Maître de la Lumière, et siègera au gouvernement Céleste dans la Constellation de la Grande Ourse. Dans le cas contraire, il se reconnaîtra dans ses pratiques comme le digne Fils de KIBA, Maître des Ténèbres : il ne siègera jamais au Tribunal de la Cour Royale Céleste et sera dévoré par OKOUE (un Génie du Mal).

En vérité NDINGA et KIBA nous rappelle OSIRIS et SETH, NOMMO et OGO des Dogons du Mali…Oui l’Egypte vit à travers nos rites, nos traditions, nos langues, nos chants, nos cosmogonies …Bu ntele !

Dans le Bukongo, un des noms du Clan de Nsaku est Ndinga…De ce fait les Mboshi sont les Frères de sang des Bakongo.

Peuple Ngala, Peuple Anamongo, Peuple Lunda, Peuple Tsokue, Peuple Mbashi, Peuple Nandi, Peuple Mboshi, Peuple Hunda, Peuple Luba,etc…Savez-vous que nous sommes des Frères issus d’un même Ancêtre ExtraTerrestre Commun ? Les Grands Nabi Kôngo connaissent le nom de ce Grand Ancêtre Commun et les noms de ses Douze enfants qui sont à l’origine des 12 Tribus à qui le Seigneur AKONGO a donné le coeur de l’Afrique, l’Afrique Centrale donc !

Les Douze Tribus de la RACE BANTU sont nées du mariage entre les MBAKA (=les Pygmées) et les BANA BA ZULU (= les Fils du Ciel) venus de l’Etoile KAKONGO, dans la périphérie du Grand Soleil de ZITA DIA NZA (= le Centre du Monde Galactique, le Soleil Sirius, le Compagnon B…Les Sages Dogons parlent de PO TOLO. Fermons cette parenthèse !

Ces Douze Tribus de l’ Alliance Mystique avec le Seigneur AKONGO forment un même PEUPLE, le PEUPLE BANTU qui est le peuple majoritaire en Afrique Centrale, la RACE BANTU donc, qui peuple ce vaste territoire de Katiopa (=l’Afrique, la Terre du Soleil Sirius), qui va du Caméroun jusqu’en Afrique du Sud, en passant par toute l’Afrique Centrale, et de l’Est.

 SOURCE: http://mbutamassee.afrikblog.com/archives/2013/01/30/26290276.html

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Recherchez et achetez un produit!

Méta