Published On: mer, Jan 10th, 2018

DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES: JÉSUS ET MARIE-MADELEINE AURAIENT EU UN ENFANT

De nouvelles études géochimiques prouveraient que l’ossuaire de Silwan, censé contenir la dépouille du frère de Jésus, proviendrait bien du tombeau supposé du Christ… et de sa famille.

Pour comprendre la portée des recherches du géologue israélien Arye Shimron, il faut revenir sur les histoires séparées du tombeau de Talpiot et de l’ossuaire de Silwan, deux vestiges archéologiques qui seraient liés à la famille et à la mort de Jésus de Nazareth. 

Depuis sa découverte accidentelle pendant des travaux de construction, le tombeau de Talpiot, du nom du quartier de Jérusalem où il a été mis au jour, est au cœur d’une polémique, à la fois archéologique et théologique. C’est en 1980 que des ouvriers ont découvert une chambre funéraire aux parois percées de niches mortuaires datant du second temple, période qui s’étend du milieu du VIe siècle av. J.-C. jusqu’au 1er siècle. Les fouilles ultérieures dans cette chambre funéraire, pillées dès l’antiquité, relèvent la présence de dix ossuaires, certains brisés, d’autres intacts. Les ossements qu’ils contiennent sont enterrés selon les rites juifs à la demande de rabbins orthodoxes tandis que les ossuaires rejoignent les collections archéologiques de l’Etat d’Israël.

RTR1MVB5

L’une des urnes découvertes dans la chambre funéraire de Talpiot. Celle-ci contiendrait les restes de Marie-Madeleine, épouse supposée de Jésus.© Reuters

Ce n’est qu’en 1994 que l’épigraphiste Levi Y. Rahmani procède au recensement des inscriptions qui figurent sur six des dix ossuaires de Talpiot. Il relève les noms de six personnes :   

Yeshua bar Yehosef (Jésus fils de Joseph) 
Maria (Marie)    
Yose (Joseph)
Yehuda bar Yeshua (Judas fils de Jésus)
Maramene e Mara     
Matya

Ce sont bien sûr les noms «Jésus fils de Joseph» et «Judas fils de Jésus» qui seront à l’origine de cet emballement autour du tombeau de Talpiot. D’autant que les similitudes entre les ossuaires de Maria (Marie) et Yose (Joseph) suggèrent qu’ils étaient mari et femme… Enfin, on relève le nom de Mariamnè, alias Marie-Madeleine dans un évangile apocryphe du IVe siècle. Des textes non canoniques suggèrent que Jésus et Maria-Madelaine étaient proches, voire très proches selon certains manuscrits non retenus par l’église… 

Les dates concordent aussi : en 1996, l’archéologue Amos Kloner a estimé que la tombe avait servi jusqu’en 70 ap. J.C., date de l’expulsion des juifs de Jérusalem par les Romains.

Mais ces coïncidences ne suffisent pas à convaincre la communauté scientifique que cette chambre mortuaire abritait la (grande) famille du Christ. D’autant que les noms de Joseph, Jésus, Marie et Judas comptent parmi les plus fréquents et que cette construction familiale déduite des inscriptions demeure hautement spéculative. Le fait que tous ces noms de l’entourage du Christ se retrouvent dans une même chambre mortuaire ne constitue pas une impossibilité statistique. 

Toutefois, en 2006, «Le tombeau perdu de Jésus», un documentaire de Simcha Jacobovici produit par James Cameron a réveillé l’intérêt international pour cette découverte archéologique. Le film conclut, à grand renfort de données scientifiques et de témoignages de chercheurs, que ce tombeau a bel et bien abrité le Christ, ses parents, sa femme et son fils…

Malgré sa puissance de conviction et son succès public, le documentaire de Simcha Jacobovici ne parvient pas à emporter l’adhésion. 

«JACQUES, FILS DE JOSEPH, FRÈRE DE JÉSUS»

En parallèle à cette controverse sur le tombeau de Talpiot, un autre vestige archéologique a suscité une polémique encore plus féroce puisque qu’elle a débouché sur un procès de 7 ans. Il s’agit de l’ossuaire de Silwan, une urne funéraire du 1er siècle après J.C. appartenant à Oden Golan, un ingénieur israélien, collectionneur renommé d’antiquités. En octobre 2002, l’épigraphiste français André Lemaire s’est penché sur les inscriptions en araméen figurant sur l’ossuaire. Et ce qu’il a traduit a eu l’effet d’une bombe: « « Ya’akiv bar Yosef akhui di Yeshua » ce qui signifie « Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus ».

Or, Jacques, surnommé le Juste, est l’un des quatre «frères» de Jésus cités dans les Évangiles pour le plus grand embarras de l’église puisque cette fratrie remet en cause le dogme de la virginité perpétuelle de Marie. Les catholiques préfèrent donc traduire frères par cousins tandis que les protestants, plus souples, y voient des demi-frères de Jésus, nés après sa naissance. Un compromis qui ne remet pas en cause la virginité de Marie lors de la venue au monde du Christ. 

Mais l’inscription «Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus» semble beaucoup trop belle pour être vraie, d’autant qu’il est exceptionnel que le nom du frère d’un défunt apparaisse avec celui du père. En 2004, l’Etat d’Israël, au terme d’une série d’expertises contradictoires, a intenté un procès en contrefaçon à Oden Golan. Au terme de ce que l’on a appelé le «procès en contrefaçon du siècle» -116 audiences sur sept ans, 133 témoins, 12 000 pages de témoignages- le collectionneur a été acquitté en 2012. 

L’URNE ÉTAIT DANS LA TOMBE !

Dans son verdict le juge Aharon Farkash souligne que «l’accusation a échoué à prouver au-delà du doute raisonnable que l’ossuaire est un faux et qu’Oded Golan ou quelqu’un agissant pour lui l’a forgé de toutes pièces. Cela ne veut pas dire que l’inscription figurant sur l’ossuaire est véritable et authentique et ait été écrite il y a 2000 ans». 

timthumb.php

              Arye ShimronDR

On en était resté sur cette conclusion en demi-teinte jusqu’à l’annonce sensationnelle du géologue israélien Arye Shimron, 79 ans, qui, après avoir étudié l’ossuaire, affirme que non seulement l’urne est authentique mais que, de surcroît, elle provient du tombeau de Talpiot ! 

Arye Shimron a procédé à plus de 200 tests chimiques pour aboutir à cette conclusion fracassante: la patine et la terre prélevés dans l’ossuaire de Silwan présente une signature géochimique unique que l’on ne retrouve que dans un seul endroit: le tombeau de Talpiot. 

2756E75E00000578-3028617-After_running_150_chemical_tests_an_expert_claims_to_have_linked-m-23_1428400494241

L’ossuaire de Silwan où figure l’inscription  Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus»© Biblical Archaeologic Society

Selon lui, l’urne funéraire, dont on ignorait la provenance, reposait à l’origine au côté des ossuaires portant les noms de Jésus et de sa famille. Les deux pièces du puzzle s’assemblent et se corroborent mutuellement. 

Si elle est confirmée, cette découverte, qui renforce la nature humaine du Christ mais affaiblit sa substance divine, ne va pas manquer de déclencher une tempête théologique.

SOURCE:http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Le-tombeau-de-Talpiot-et-l-ossuaire-de-Silwan-Ci-gisent-Jesus-Christ-son-epouse-son-frere-et-son-fils-741400

Une nouvelle étude scientifique publiée jeudi affirme que le document, présenté en 2012 comme le seul évoquant une concubine du Christ, date de la même époque que l’Évangile selon Saint Jean.

Un papyrus évoquant la «femme de Jésus» serait authentique
papyrus femme de jesus

Ce papyrus a au moins quinze siècles d’âge. Voilà la certitude à laquelle mène une nouvelle étude menée par une équipe de scientifiques américains. Mais l’âge n’est pas la principale raison de l’intérêt suscité par ce petit rectangle de 3,8 cm sur 7,6 cm. Une courte phrase, lisible dans les lignes coptes qu’il comporte, suscite nombre de questionnements religieux et historiques: «Jésus leur a dit: “Ma femme”» ainsi que «elle pourra être ma disciple».

L’existence de ce document suggérant que le Christ était marié a été révélée en 2012 par Karen King, professeur d’histoire à la Harvard Divinity School. Une découverte accueillie à l’époque avec le plus grand scepticisme, tant par le Vatican que par les historiens. Beaucoup pensaient avoir affaire à un faux. En cause: son origine indéterminée, la forme des caractères et les erreurs grammaticales du texte.

Une nouvelle étude publiée jeudi dans la revue scientifiqueHarvard Theological Review apporte un éclairage nouveau. Des analyses par spectroscopie pour l’encre et radio carbone pour le papyrus ont été menées par une équipe de scientifiques des universités de Columbia, de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology. Leur résultat indiquerait que le papyrus, l’encre, ainsi que l’écriture et la structure grammaticale permettent au contraire de dater l’origine du document entre le VIe et le IXe siècle.

Composition similaire à l’évangile de Saint Jean

«Toutes ces analyses et le contexte historique indiquent que ce papyrus est presque certainement le produit des chrétiens anciens et non un faux d’aujourd’hui», conclut l’étude. La revue rapporte également que «la composition chimique du papyrus et son oxydation correspondent à des vieux papyrus, comme celui de l’évangile de Saint Jean», non contesté.

Aucun évangile ne mentionne le fait que Jésus ait été marié ou ait eu des disciples féminines. Karen King elle-même relève que ce document, souvent dénommé Évangile de la femme de Jésus, ne prouve pas qu’un mariage de Jésus ait eu lieu. «Ce texte souligne seulement que les femmes, mères et épouses, pouvaient aussi être des disciples de Jésus», juge-t-elle, rappelant que ce sujet «faisait l’objet d’un débat passionné au début de la chrétienté».

SOURCE: http://www.lefigaro.fr/culture/2014/04/11/03004-20140411ARTFIG00375-le-papyrus-evoquant-la-femme-de-jesus-serait-authentique.php

Evangile selon Marie Madeleine

Codex

Evangile selon Marie MADELEINE

Page 1
(les pages 1à 6 manquent.)
« Qu’est-ce que la matière ?
Durera-t-elle toujours ? »
L’Enseigneur répondit :
« Tout ce qui est né, tout ce qui est créé,
tous les éléments de la nature
sont imbriqués et unis entre eux.
Tout ce qui est composé sera décomposé ;
Tout reviendra à ses racines ;
La matière retournera aux origines de la matière.
Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »
Pierre lui dit : « Puisque Tu te fais l’interprète des éléments
et des évènements du monde, dis-nous :
Qu’est-ce que le péché du monde ? »
L’Enseigneur dit :
« Il n’y a pas de péché.
C’est vous qui faites exister le péché
Lorsque vous agissez conformément aux habitudes
de votre nature adultère ;
là est le péché.
Voilà pourquoi le Bien est venu parmi vous ;
Il a participé aux éléments de votre nature
Afin de la ré-unir à ses racines. »
Il continua et dit :
« Voici pourquoi vous êtes malades
et pourquoi vous mourrez :
c’est la conséquence de vos actes ;
vous faites ce qui vous éloigne…
Comprenne qui pourra. »

« L’attachement à la matière
engendre une passion contre nature.
Le trouble naît alors dans tout le corps ;
C’est pourquoi je vous dis :
« Soyez en harmonie… »
Si vous êtes déréglés,
Inspirez-vous des représentations
De votre vraie nature.
Que celui qui a des oreilles
Pour entendre entende. »
Après avoir dit cela, le Bienheureux
Les salua tous en disant :
« Paix à vous – que ma Paix
soit engendrée et s’accomplisse en vous § »
Veillez à ce que personne ne vous égare
En disant :
« Le voici,
Le voilà. »
Car c’est à l’intérieur de vous
Qu’est le Fils de l’Homme ;
Allez à Lui :
Ceux qui Le cherchent Le trouvent
En marche !
Annoncez l’Evangile du Royaume. »

« N’imposez aucune règle,
hormis celle dont je fus le Témoin.
N’ajoutez pas de lois à celles de celui qui a donné la Thora,
Afin de ne pas en devenir les esclaves. »
Ayant dit cela, Il partit.
Les disciples étaient dans la peine ;
Ils versèrent bien des larmes, disant :
« Comment se rendre chez les païens et annoncer
l’Evangile du Royaume du Fils de l’Homme ?
Ils ne l’ont pas épargné,
Comment nous épargneraient-ils ? »
Alors, Marie se leva,
Elle les embrassa tous et dit à ses frères :
« Ne soyez pas dans la peine et le doute,
car Sa grâce vous accompagnera et vous protégera :
louons plutôt Sa grandeur,
car Il nous a préparés.
Il nous appelle à devenir pleinement Humains »
Par ces paroles, Marie tourna leurs cœurs vers le Bien ;
Ils s’éclairèrent aux paroles de l’Enseigneur.

Page 10

Pierre dit à Marie :
« Sœur, nous savons que l’Enseigneur t’a aimée
différemment des autres femmes.
Dis-nous les paroles qu’Il t’a dites,
Dont tu te souviens
Et dont nous n’avons pas la connaissance… »
Marie leur dit :
« Ce qui ne vous a pas été donné d’entendre,
je vais vous l’annoncer :
j’ai eu une vision de l’Enseigneur,
et je lui ai dit :
« Seigneur, je Te vois aujourd’hui
dans cette apparition. »
Il répondit :
« Bienheureuse, toi qui ne te troubles pas à ma vue
Là où est le noùs, là es le trésor »
Alors, je lui dis :
« Seigneur, dans l’Instant, celui qui contemple
Ton apparition,
Est-ce la psyché (l’âme) qu’il voit ?
Ou par le Pneuma (l’Esprit, Souffle) ? »
L’Enseigneur répondit :
Ni par la psyché ni par le Pneuma ;
Mais le noùs étant entre les deux,
C’est lui qui voit et c’est lui qui (…) »

Page 15
(les pages 11à 14 manquent.)

« Je ne t’ai pas vu descendre,
mais maintenant je te vois monter »,
dit la Convoitise.
« Pourquoi mens-tu, puisque tu fais partie de moi ? »
L’Âme répondit :
« Moi, je t’ai vue,
toi, tu ne m’as pas vue.
Tu ne m’as pas reconnue ;
J’étais avec toi comme avec un vêtement,
Et tu ne m’as pas sentie. »
Ayant dit cela,
Elle s’en alla toute joyeuse.
Puis se présenta à elle le troisième climat,
Appelé Ignorance ;
Celui-ci interrogea l’âme, lui demandant :
« Ou vas-tu ?
N’as-tu pas été dominée par un mauvais penchant ?
Oui, tu étais sans discernement, et tu as été asservie. »
L’âme dit alors :
« Pourquoi me juges-tu ? Moi je n’ai pas jugé.
On m’a dominée, moi je n’ai pas dominé ;
On ne m’a pas reconnue,
Mais moi, j’ai reconnu
Que tout ce qui est composé sera décomposé
Sur la terre comme au ciel. »

Page 16

Libérée de ce troisième climat, l’âme continua de monter.
Elle aperçut le quatrième climat.
Il avait sept manifestations.
La première manifestation est Ténèbres ;
La seconde, Convoitise ;
La troisième Ignorance ;
La quatrième, Jalousie mortelle ;
La cinquième, Emprise charnelle ;
La sixième, Sagesse ivre ;
La septième, Sagesse rusée.
Telles sont les sept manifestations de la Colère
qui oppriment l’âme de questions :
« D’où viens-tu, homicide ?
Où vas-tu, vagabonde ? »
L’âme répondit :
« Celui qui m’opprimait a été mis à mort ;
celui qui m’encerclait n’est plus ;
ma convoitise alors s’est apaisée,
et je fus délivrée de mon ignorance. »

Page 17

« Je suis sortie du monde grâce à un autre monde ;
une représentation s’est effacée
grâce à une représentation plus haute.
Désormais je vais vers le Repos
Où le temps se repose dans l’Eternité du temps.
Je vais au Silence. »
Après avoir dit cela, Marie se tut.
C’est ainsi que l’Enseigneur s’entretenait avec elle.
André prit alors la parole et s’adressa à ses frères :
« Dites, que pensez-vous de ce qu’elle vient de raconter ?
Pour ma part, je ne crois pas
Que l’Enseigneur ait parlé ainsi ;
Ces pensées diffèrent de celles que nous avons connues. »
Pierre ajouta :
« Est-il possible que l’Enseigneur se soit entretenu
ainsi avec une femme,
sur des secrets que nous, nous ignorons ?
Devons-nous changer nos habitudes ;
Ecouter tous cette femme ?
L’a-t-Il vraiment choisie et préférée à nous ? »

Page 18

Alors Marie pleura.
Elle dit à Pierre :
« Mon frère Pierre, qu’as- tu dans la tête ?
Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination,
Que j’ai inventé cette vision,
Ou qu’à propos de notre Enseigneur je dise des mensonges ? »
Lévi prit la parole :
« Pierre, tu as toujours été un emporté ;
je te vois maintenant t’acharner contre la femme,
comme le font nos adversaires.
Pourtant, si l’Enseigneur l’a rendue digne,
Qui es-tu pour la rejeter ?
Assurément, l’Enseigneur la connaît très bien…
Il l’a aimée plus que nous.
Ayons donc du repentir,
Et devenons l’Être humain dans son entièreté ;
Laissons-Le prendre racine en nous
Et croître comme Il l’a demandé.
Partons annoncer l’Evangile
Sans chercher à établir d’autres règles et d’autres lois
En dehors de celle dont il fut le témoin.

Page 19

Dès que Lévi eut prononcé ces mots,
Ils se mirent en route pour annoncer l’Evangile.

Le texte de Marie Madeleine a été découvert avec des fragments
manquant, voila pourquoi il manque des passages .

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta