Published On: jeu, Août 24th, 2017

L’ABSENCE, FILM DE MAMA KEÏTA

Le nouveau film du franco-guinéen Mama Keïta se déroule à Dakar. .

D’une absence pernicieuse, ravageuse que vivent les fratries africaines séparées de leurs aînés mâles partis étudier en Occident et dont le retour se fait cruellement attendre.

L’absence est douloureuse, le retour peut être calamiteux.

Adama, après de brillantes études en France et une absence d’une quinzaine d’années, revient dans son pays natal, le Sénégal, alarmé par les nouvelles sur l’état de santé de sa grand-mère, qui l’a élevé, lui et sa soeur. Mais il n’en est rien, l’aïeule se porte bien et une fois sur place, Adama ne supporte pas la triste réalité, il réagit de façon violente d’autant plus qu’il apprend que sa soeur se prostitue.
 

l-absence-de-Mama-Keita


Mama Keïta
réalise un film qui prend aux tripes, le décalage entre Adama et la réalité africaine est explosif, les scènes sont crues, le réalisateur franco-guinéen n’a voulu ménager personne et surtout pas l’enfant prodigue incapable d’ouvrir son coeur et de comprendre la détresse de sa soeur.

L’impact économique du non-retour des élites africaines est souvent pointé du doigt, L’absence de Mama Keïta a le mérite de mettre en avant l’impact affectif sur le cercle familial qui se lézarde, se délite et morfle.

mama-keita-l-absence

L’acteur Wiliam Nadylam interprète magistralement Adama. 

Autre sujet choc : la prostitution à Dakar. Mama Keïta raconte cette anecdote de deux nonnes venues assister à Dakar à l’avant-première du film : soucieux de leur réaction devant les images violentes du film, le réalisateur se voit expliquer par les deux spectactrices à la fin de la séance que le film est encore en deçà de la réalité, les deux religieuses oeuvrant pour l’aide aux prostituées à Dakar !

Courez voir le film en salle à partir du mercredi 22 janvier, les films de réalisateurs africains ne sont pas légions et ne restent malheureusement pas longtemps à l’affiche.
 

L’absence de Mama Keïta – Bande-annonce.

Un sujet que connaît bien Mama Keïta

Mama-Keita
 
 » Je suis particulièrement sensible à ce thème car toute mon histoire familiale est marquée du sceau de l’absence.

Je suis le résultat hybride de l’histoire d’amour voyageuse d’un couple improbable qui a écrit les premières pages de sa rencontre à la fin des années quarante.

Conçu à Marseille, je suis né à Dakar au gré d’une des affectations de mon père. Guinéen d’origine, militaire de carrière, il a rencontré une vietnamienne, ma mère, au cours d’un des épisodes tourmentés de l’histoire coloniale française, la guerre d’Indochine.

Ma mère est retournée au Vietnam après quarante années d’une absence totale, dans un pays en reconstruction, confronté à deux conflits armés majeurs en un demi-siècle. Elle a réalisé avec douleur que ce pays lui était désormais devenu totalement étranger. Je sais peu de choses, presque rien de sa vie au Vietnam, tue par pudeur. « 

Maxime Bonin

SOURCE: http://www.africavivre.com/guinee/a-voir/films/l-absence-de-mama-keita.html

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Illustration du profil de Gary Nicolo

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Gary Nicolo

Recherchez et achetez un produit!

Méta