Published On: dim, Mar 12th, 2017

L’ADN DES CRANES ALLONGÉS DE PARACAS RÉVÉLE UNE ESPÈCE HUMANOÏDE INCONNUE

Paracas est une péninsule désertique située dans la Province de Pisco dans la région de l’Inca, sur la côte sud du Pérou. C’est ici qu’un archéologue péruvien, Julio Tello, a fait une découverte étonnante en 1928 – un cimetière contenant des tombes remplies avec les restes de personnes avec des crânes allongés – une des découvertes les plus complexes et importantes trouvées n’importe où dans le monde.

Les « crânes de Paracas’

paracas5Au total, Tello a trouvé plus de 300 de ces crânes allongés, qui sont censés remonter à environ 3 000 ans. Une analyse de l’ADN a maintenant été réalisée sur l’un des crânes et Brien Foerster expert a publié des informations préliminaires concernant ces crânes énigmatiques.

Il est bien connu que la plupart des cas d’allongement du crâne est le résultat de la déformation crânienne, technique d’aplatissement de la tête, dont le crâne est délibérément déformé en appliquant une force contraignante sur une longue période de temps.

Il est habituellement réalisé en liant la tête entre deux morceaux de bois.

Cependant, alors que la déformation crânienne modifie la forme du crâne, il n’altère pas son volume, poids ou autres éléments qui sont caractéristiques d’un crâne humain normal.

Le crâne d’un très jeune enfant est souple à la naissance, et le reste pendant des mois. Il est donc possible, en attachant une corde autour de la tête, avec une planche placée à l’arrière du crâne, et peut-être à l’avant aussi, de modifier la forme de la tête au fil du temps. Plusieurs auteurs affirment que la période de temps nécessaire est d’environ 6 mois à 3 ans, mais comme la pratique n’est plus effectuée à ma connaissance, personne ne sait vraiment. Au XXème siècle, les derniers exemples de cette technique se retrouvent sur les enfants du Congo en Afrique et sur l’île de Vanuatu dans la zone sud de l’Océan Pacifique appelée Mélanésie, mais on la retrouve aussi en Égypte, durant la période amarnienne, au Soudan, en Irak, en Syrie, en Russie, sur l’île de Malte, en de nombreux endroits du Pérou et de Bolivie, et chez les Olmèques du Mexique.

Cette technique permet de changer la forme du crâne, mais pas le volume réel. Vous pouvez modifier la forme, mais pas la taille. Cependant, Tello a découvert de nombreux crânes, au moins 90 sur le site de Cerro Colorado près du cimetière principal de Paracas, qui avaient un plus grand volume crânien, et dans certains cas 2,5 fois plus grand qu’un crâne humain moderne ordinaire. Comment est-ce possible ? Comme je l’ai dit, la déformation peut modifier la forme, mais pas le volume de matière osseuse, et certainement pas deux fois plus.

Il est donc évident que nous avons affaire à deux phénomènes différents; l’allongement artificiel et l’allongement génétique. Les crânes Paracas sont les plus grands que l’on connaisse dans le monde. De quelle « race racine » proviennent-ils ? Il est ridicule de penser que l’allongement naturel soit dû à une hydrocéphalie ou à une autre maladie, étant donné que Tello en a retrouvé des centaines…

D’autres éléments d’un intérêt considérable qui relient l’Egypte à l’Amérique du Sud sont les crânes incas que l’on peut comparer aux crânes allongés de personnalités royales égyptiennes. 

Les crânes de Paracas, sont différents

Le volume crânien est jusqu’à 25 % plus grand et plus lourd que les crânes humains classiques, ce qui signifie qu’ils ne pourraient pas avoir été intentionnellement déformés par le biais de liaison/aplatissement de la tête de 60 %.

PARACASIls contiennent également une seule plaque pariétale, plutôt que deux. (photo de gauche)

Le fait que les caractéristiques de ces crânes ne soient pas le résultat de la déformation crânienne signifie que la cause de l’allongement reste un mystère toujours pas élucidé.

M. Juan Navarro, propriétaire et directeur du musée local d’histoire de Paracas, qui abrite une collection de 35 des crânes de Paracas, a autorisé le prélèvement d’échantillons de 5 des crânes.

Les échantillons étaient constitués de cheveux, y compris les racines, une dent, des os de crâne et de la peau, et ce processus a été soigneusement documenté par des photos et des vidéos.

Des échantillons de trois crânes ont été envoyés à l’analyse, bien que le généticien n’a pas eu connaissance sur ce qu’il devait rechercher, pour ne pas créer des idées préconçues.

Les résultats de l’analyse de l’ADN de l’un des crânes sont maintenant de retour, et Brien Foerster, auteur de plus de dix livres et expert sur les crânes allongés d’Amérique du Sud, vient de dévoiler les résultats préliminaires de l’analyse.

La conclusion est sans appel

L’ADN mitochondrial présente des mutations inconnues sur n’importe quel homme, primate ou animaux connus à ce jour.

Mais quelques fragments, séquencés de cet échantillon indiquent que si ces mutations persistent, nous avons à faire à une nouvelle créature humanoïde, très éloignée de l’Homo sapiens, les Néandertaliens et les Denisovans.

Les implications sont évidemment énormes. « Je ne suis pas sûr qu’il rentre même dans l’arbre évolutionnaire connu, » a écrit le généticien. Il a ajouté que si les individus de Paracas étaient si biologiquement différents, ils n’auraient pas pu se croiser avec les humains.

Le résultat de cette analyse est la première phase de nombreuses phases d’analyses qui doivent avoir lieu.

http://www.ancient-origins.net/news-evolution-human-origins/initial-dna-analysis-paracas-elongated-skull-released-incredible#.UvJA_gmoTFM.facebook




Ecouter la radio Ki-Muntu: 

 http://afrikhepri.org/radio-ki-muntu/

Acheter et vendre sur le site ecommerce: http://www.isowo.co

Inscrivez-vous sur le réseau social africain: https://www.afrikhepri.com


Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Facebook Recent Comments

Recherchez et achetez un produit!

Méta