Published On: sam, Avr 8th, 2017

L’ALINENATION CULTURELLE PAR FRANTZ FANON & AIME CESAIRE

34914Nous devons au psychologue martiniquais Frantz Fanon, l’une des plus belles analyses des effets de l’aliénation culturelle.

Frantz Fanon Il y a une constellation de données, une série de propositions qui lentement, sournoisement, à la faveur des écrits, des journaux, de l’éducation, des livres scolaires, des affiches, du cinéma, de la radio, pénètrent un individu en constituant la vision du monde de la collectivité à laquelle il appartient. Frantz Fanon

Notre cher poète martiniquais Aimé Césaire dans son « discour sur le colonialisme » dresse un inventaire concis des effets de l’aliénation culturel :  » Je parle de millions d’hommes a qui on a inculqué savament la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement d’esprit, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme ». L’aliénation culturel avilit l’esprit africain car elle le force à se concevoir dans le rapport psychologique qui l’oppose à la conscience agressive occidentale, comme une entité d’essence inférieur. Son besoin légitime de valorisation dans le contexte social blanc, le force à rejeter toute trace de son moi nègre originel et à se placer sous la tutelle culturelle de la conscience extérieure dominatrice. Son idéal religieux, conjugal, culturel, historique, philosophique et économique va fuir cette négritude socialement dévalorisante, pour s’identifier aux idéaux du paradigme occidental.

Quelques fois l’aliénation se manifeste dans la violence. Violence de ceux qui utilisent des produits nocifs pour s’éclaicir la peau, violence des religieux qui rejette toute idée d’un Dieu unique Km ( mais qui ne voit aucun problème pour le diable noir), violence de ceux qui s’occenditalisent à outrance, violence de ceux qui profitant des faveurs des médias occidentaux, fustigent ceux qui refusent toute aliénation culturelle. Franchement avez vous vu des Kamits dire qu’ils trouvaient leurs frères trop foncé, avant le contact avec le blanc? A ce sentiment d’aliénation culturel vient encore se grefer une sensation général de crainte, de peur indescriptible impalpable face à l’obligation davoir à lutter pour sa liberté.
Dans un tel contexte, l’aliénation culturel se fait naturellement l’allier de la peur/désorganisation/résignation. Les hommes et les femmes croient lutter en sombrant dans la débrouillardise qui n’est et ne reste qu’un paliatif au mal, bref qu’une fuite en avant. On le voit, ces diverses situation sont le fruit de ce fameux conflit entre le « Moi africain agressé » et le « Sur Moi occidental » conquérant. Il engendre des manifestations diverse (déclaration,raisonnement, attitude, choix, ect…)

Extrait du livre: DISCOURS AFROCENTRISTE SUR L’ALIÉNATION CULTURELLE de JEAN-PHILIPPE OMOTUNDE


Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Illustration du profil de Gary Nicolo

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Gary Nicolo

Recherchez et achetez un produit!

Méta