Published On: mer, Mar 15th, 2017

QU’EST-CE QUE LE MBOG?

Les Bassa-Mpoo-Bati, un peuple du Sud du Cameroun, appellent le Mbog strito sensu« Mbog Liaa ». Le terme « liaa » signifie en français la pierre, la roche ou encore le rocher. En somme « Mbog Liaa » veut dire le Mbog qui permet de bâtir, de travailler, de polir la pierre, la roche ou le rocher.

Le symbole de la pierre est présent dans toutes les cultures initiatiques du monde depuis toujours : une légende africaine soutient qu’il existe une vielle relique du continent noir dénommée « la pierre des ancêtres ». Quiconque la détient règne sur toute l’Afrique. NGOG LIPONDO ou la Roche trouée des Bassa-Mpoo-Bati demeure le totem de  cette communauté africaine. Dans la religion musulmane,  tout musulman en pèlerinage à la Mecque est tenu de faire neuf (09) tours autour de la pierre noire de la Kaaba alors que dans la Sainte Bible Jésus dit à Simon, fils de Jonas,  désormais je t’appellerai Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église.

Cette pierre est la pierre d’achoppement ou la pierre à scandales des Alchimistes de l’Europe médiévale qui symbolise le  sexe et, surtout, le travail sexuel, le Mbog ou l’Alchimie, sans lequel on ne peut développer le pouvoir du Verbe créateur, les corps spirituels et l’Embryon d’Or. La sainte Bible nous donne à ce sujet de nombreux précieux conseils. Nous nous permettrons seulement d’en relever deux ici : « Saigner vos reins et allumer vos lampes » et « Le Seigneur sonde les reins et les cœurs » (Psaumes7-10, Gérémie11-20 et 17-10).

C’est dans ce sens que nous avons la profonde certitude que le message du Ngondo, la fête annuelle des Sawa (communautés Douala, Bassa et Mpoo de la ville de Douala et des environs) 1998 concerne le Mbog ou plus précisément  un Osiris. Il  dit clairement ceci : « une pierre précieuse d’une très grande luminosité, nantie d’une grande Sagesse, a été découverte au Cameroun en général et dans l’environnement Sawa en particulier. Cette pierre précieuse est terriblement convoitée par les religions, les confréries, les corporations, les sociétés secrètes, …du monde entier. De peur qu’elle ne soit trouvée en premier par les étrangers qui s’en accapareraient à coup sûr, les ancêtres demandent aux Sawa de s’unir pour pouvoir en profiter ». Cette pierre précieuse nantie d’une grande Sagesse et dont les étrangers risquent de s’accaparer n’est pas un être du règne minéral comme le croient les sages traditionnels du Ngondo mais un Homme de Lumière, porteur d’une très grande Sagesse ou Hou-Neter et appelé à devenir Osiris de Mbog quand il aura fini d’incarné en lui la Pierre philosophale des Alchimistes médiévaux. Il s’agit, soit d’un enfant de Lumière né en 1998 au Cameroun et surtout dans la région Sawa, soit d’un adulte résident dans cette partie du territoire de la République du Cameroun et devenu Disciple de Mbog au cours de cette année. Dans un cas comme dans un autre, il revient aux prêtres du Ngondo de le chercher et de le trouver comme les Rois Mages ont fait lors de la naissance de Jésus de Nazareth car il est appelé à devenir s’il ne l’est pas encore un Ndjèki la Ndjambè Inono des Sawa c’est-à-dire un Adepte de Mbog.

En somme, le Mbog stricto sensu ou « Mbog Liaa » est cette technique sacrée mille fois millénaire qui consiste dans  la connexion sexuelle de l’homme et de la femme accompagnée de la continence sexuelle ainsi que de la transmutation des énergies séminales en énergies créatrices et de la sublimation des énergies sexuellesIl a pour symbole l’Ankh en Egypte antique et en Afrique en général, un mortier dans lequel est planté un pilon ou une pirogue dans laquelle est introduite une pagaie. Son but est de permettre à tout individu volontaire et décidé d’incarner en une seule existence la Conscience divine, éternelle et universelle en lui c’est-à-dire de permettre aux Energies de Hou-Neter  de se projeter dans sa personnalité, de prendre place dans son corps physique à travers la naissance suivi du développement conscient, intime et méthodique de « Ida » et « Pingala », deux (02) canaux éthériques qui s’enroulent autour de la colonne vertébrale, du « Héka », un instrument éthérique qui traverse le canal médullaire, de « Hor-Neter », la force divine intérieure qui sommeille en chaque Homme et de l’Embryon d’Or dans son anatomie occulte dans le but de lui permettre de devélopper l’âme et l’esprit.

Ce but de Mbog Liaa est synthétisé par sa devise à savoir : Pureté absolue, Maîtrise parfaite des instincts et Désintéressement total. Jésus de Nazareth dira : Renies- toi toi-même, porte ta croix (sexuelle) et suis-moi alors que les gnostiques parlent des trois (03) facteurs de la Révolution de la Conscience que sont : Naître, Mourir et se sacrifier consciemment pour l’humanité souffrante.

La maîtrise parfaite des instincts ou le reniement  ou encore la mort de l’égo des gnostiques consiste dans la destruction totale des défauts psychologiques ou péchés des chrétiens, la transformation du Mbouh-bé  des Bassa-Mpoo-Bati en Mbouh-pubi ou la fabrication de l’âme cristallisée des gnostiques.

La pureté absolue ou le port de la croix (sexuelle) ou encore la deuxième naissance des chrétiens consiste dans la création des corps solaires des gnostiques ou des corps divins de la Bible sans lesquels on ne peut rentrer dans le royaume de Dieu. Cette opération qui est essentiellement sexuelle consistait en Egypte antique à transformer Apopi, le démon des désirs ou corps astral lunaire en Ka, le corps astral solaire ; Haï, le démon du mental ou corps mental lunaire en Ba, le corps mental solaire et Nebt, le démon de la mauvaise volonté ou corps astral lunaire en Ku, le corps causal solaire pour enfin incarner les corps de l’Esprit que sont l’Ankh et le Sahu.

Le désintéressement total ou suivre le Christ consiste dans le sacrifice conscient d’instant en instant pour l’humanité souffrante.

II- La Technique du Mbog:

Le travail du postulant du Mbog Liaa se déroule cependant en trois (03) étapes que symbolisent les trois (03) Rois Mages dans la sainte Bible :

1)- L’œuvre au noir ou le respect scrupuleux des préceptes de la Maât. Cette première étape prend fin avec l’incarnation non seulement de « Ida » et « Pingala » mais surtout du « Héka » dans son anatomie occulte à travers la réalisation avec succès des cinq (05)initiations du Feu.

2)- L’œuvre au jaune c’est-à-dire la sublimation des énergies séminales ou les huit (08)initiations de Lumière: tout en continuant de méditer intensément et surtout de faire la Mystique du corps, le postulant accepte de vivre la Traversée du désert biblique,l’épreuve de Liyep li Yèli des Bassa du Cameroun, l’étape du pauvre de l’Islam Soufi ou le Naufrage negro-pharaonique. Cette étape dont la fin marque la sortie du Royaume par l’initié s’appuie tant sur l’Alchimie sexuelle que sur  la Kabbale : elle  synthétise la première phase de l’incarnation dans la chair de l’initié des vingt et deux (22) arcanes majeures du Tarot négro-pharaonique à savoir:

 

ARCANE 1: LE MAGE

L’Arcane 1 est le Mage de la Kabbale. Il représente ce qui commence ; toute chose que l’on entame dans la vie pratique.

Dans la partie supérieure, les yeux représente les yeux du Père, l’infini, le caducée de Mercure, les huit kabirs qui gouvernent la planète, le saint Huit. Ils symbolisent les deux cordons ganglionnaires qui s’enroulent, ésotériquement, dans la moelle épinière et qui sont : Ida et Pingala, les Deux Témoins, les Deux Oliviers, les Deux Candélabres qui se trouvent devant le trône du Dieu de la Terre. Ces deux Témoins ont leur racine dans le sexe.

On voit le Mage de profil du côté droit, ce qui indique que c’est tout son côté droit qui est visible aux yeux du manifesté. Le serpent dressé sur le front indique un maître auto-réalisé. Le bâton de pouvoir tenu dans sa main gauche symbolise la moelle épinière et indique l’infini. Sa main droite pointe la terre, ce qui indique qu’il la domine par la science, qu’il faut monter en partant du bas, qu’on ne peut monter sans d’abord descendre, qu’il est nécessaire de descendre dans la Neuvième Sphère. Cette dernière est représentée de deux façons : la première, c’est le sexe, la pierre cubique ; la seconde, ce sont les neuf cercles, les enfers atomiques où l’initié doit descendre. Cela veut dire : descendre pour monter.

Sur son vêtement, le triangle pointé vers le haut représente les forces primaires réunies dans KETHER, le 1. Sur un côté, il y a une table qui représente les quatre éléments (terre, eau, feu, air), le plan physique. Les éléments sont pêle-mêle sur celle-ci : l’épée de pouvoir, le Lingam (organe sexuel masculin) ; un calice, qui représente d’une part le cerveau physique et d’autre part la Yoni (organe sexuel féminin) ; et la lune, qu’il faut convertir en soleil.

Sous la table l’ibis immortel, l’oiseau Phénix, le cygne Kala-Hansa, l’esprit Saint qui symbolise l’amour. Sa position sous la table indique que c’est au moyen du feu sacré du Troisième Logos qu’il faut mettre de l’ordre dans ces éléments désordonnés qui se trouvent sur la table.

Dans la partie inferieure, la pierre cubique, la pierre philosophale travaillée nous indique le travail à réaliser ; c’est la pierre cubique de Iésod, le sexe, la pierre d’achoppement et de scandale.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE2 : LA PRETRESSE

L’Arcane 2 est la Prêtresse, la Science occulte, l’équilibre magique. Dans le domaine de l’Esprit, le Un est le Père qui est en secret, et le DEUX, la Mère divine, qui est le dédoublement du Père. Ainsi donc, chacun de nous possède son Père et sa Mère divine, qui sont très sacrés. Dans le Père et la Mère Kundalini, nous voyons les deux colonnes Iakin et Bohaz, celles qui soutiennent le Temple.

Dans l’être humain, la Mère cosmique prend la forme d’un serpent. Il y a deux serpents : le serpent tentateur de l’Eden, l’abominable organe kundartiguateur ; et le serpent d’airainqui guérissait les Israélites dans le désert, ou le serpent Kundalini. Ce sont les deux principes de l’univers : la vierge et la prostituée.

Il est évident que le nombre 2 se trouve à l’intérieur de l’organisme humain, qu’il est relié au 1, la volonté et au 2,l’imagination. La clé de tout pouvoir se trouve dans l’union de la volonté et de l’imagination en vibrante harmonie.

Dans les eaux de la vie apparaissent les deux colonnes du temple d’Isis : la blanche, Iakin et la noire, Bohaz. Chacune des deux comporte quatre échelons, qui représentent les quatre corps de péchés (physique, vital, astral et mental).

Au dessus, une Maitresse est assise entre deux colonnes plus grandes. Elle est à l’intérieur d’un temple, c’est pourquoi les colonnes sont inversées du côté où nous les voyons. En étant assise, elle indique son aspect passif ; dans l’Arcane 1, le Mage est debout, étant l’aspect actif. Elle montre son profil gauche, son aspect négatif.

Sur son giron, elle couvre à moitié de son vêtement un livre à moitié ouvert, indiquant par là qu’elle est la Sagesse, qu’elle enseigne la Kabbale. Sur sa poitrine, la croix ansée, symbole de la vie, du fondement, de Vénus, la croix Tau. La croix sur la poitrine nue signifie que son produit, le lait, constitue les vertus. Le serpent sur le front indique la Maîtrise.

Sur sa tête, les cornes du Taureau sacré Apis, époux de la Vache divine, symbolisent intérieurement le Père, et extérieurement, le Moi psychologique (nos défauts). Nous retrouvons également les attributs du Petit Veau ou kabir. Le cercle est le serpent qui se mord la queue ; il représente la Mère cosmique, la Vache sacrée. Le voile qui tombe sur son visage est le voile d’Isis. Il symbolise que les secrets de la Mère Nature sont occultes pour le profane, et que seul l’initié, après d’incessantes purifications et méditations parvient à les découvrir. Vous devez être vaillants et soulever le voile d’Isis ; notre devise gnostique est Théléma (volonté).

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 3 : L’IMPERATRICE

L’Arcane 3 est l’Impératrice du Tarot, l’Uranie-Vénus des Grecs, l’âme christifiée, la Mère céleste, la Mère divine, la Mère particulière de chacun de nous, la Mère de notre Etre qui doit piétiner l’Ego lunaire pour que resplendissent sur sa tête les douze facultés.

Pour créer, il faut trois forces primaires qui viennent d’en haut, du Père et existe dans toute la création : la force positive (l’Arcane 1 du Tarot, l’homme) ; la force négative (l’Arcane 2 du Tarot, la femme) et la force neutre (l’Ame christifiée) qui est le résultat de l’union sexuelle des deux. Le secret, c’est l’Arcane A.Z.F. qui transforme la Lune en Soleil et qui présente trois aspects : positif, négatif et neutre.

Dans la partie centrale apparait une femme couronnée de douze étoiles (1+2=3), qui représente les douze signes zodiacaux, les douze portes de la cité sainte, les douze clés de Basile Valentin, les douze mondes de système solaire d’Ors. Sur sa tête, une coupe, sur laquelle se dresse un serpent, symbole de la Maîtrise, qui est élevée. Elle a dans sa main droite un bâton de pouvoir, et elle tente avec sa main gauche d’atteindre la colombe, qui représente l’Esprit Saint. Son vêtement est solaire, tout indique que c’est l’âme christifiée, produit des Arcane 1 et 2. Elle est assise sur la pierre cubique déjà parfaitement travaillée.

Dans les eaux de la vie, on voit la lune (l’Ego lunaire) sous ses pieds, ce qui indique qu’il faut la piétiner pour la convertir en soleil.

Le 3 est le nombre du Troisième Logos, qui domine toute la Création ; c’est le rythme du Créateur.

Le 3 est également l’Impératrice, la lumière divine, la lumière en elle-même, la Mère divine. Elle correspond depuis le premier jour de la création à cette partie de la Genèse qui dit : « Dieu dit : Que la lumière soit, et la lumière fut. »

La Mère céleste dans le domaine matériel signifie production matérielle, et dans le domaine spirituel, elle signifie production spirituelle.

Le Ternaire, le nombre 3, est très important. C’est la Parole, la plénitude, la fécondité, la nature, la génération des trois mondes.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

 

ARCANE 4 : L’EMPEREUR

L’Arcane 4 est l’Empereur du Tarot, du front du quel surgit le serpent, symbole de la Maîtrise ; la couronne formée d’une vipère appartient à Isis, notre Mère divine particulière. Sur sa tête, un bonnet à quatre pointes, quatre angles, représente les quatre éléments, les quatre évangiles, les quatre Védas, les quatre points cardinaux, les quatre phases de la lune, les quatre âges, les quatre saisons de l’année, les quatre chemins (science, philosophie, art, religion). Lorsqu’on parle des quatre chemins, nous devons comprendre qu’ils ne forment qu’un seul : il s’agit du chemin resserré et étroit en lame de rasoir, le chemin de la révolution de la conscience.

Nous avons également sur le bonnet l’alambic, le récipient, les organes sexuels, le fourneau, le chakra Muladhara, la colonne spinale et le distillateur, le cerveau.

Il tient dans sa main droite le bâton de pouvoir. Il est assis sur la pierre cubique parfaitement travaillée, produit des arcanes précédents. A l’intérieur de la pierre, on retrouve le chat, le feu.

Dans les eaux de la vie se trouve le bâton de commandement, la colonne vertébrale.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 5 :LE HIERARQUE

L’Arcane 5 est l’Hiérarque du Tarot avec son costume de guerre, tenant dans sa main droite le bâton de pouvoir. Il utilise le masque du chacal uniquement lorsqu’il officie, pour faire justice, ce qui symbolise l’extrême pitié et la suprême dureté de la Loi.

Dans les eaux de la vie se trouve la balance de la justice, ce qui indique que les mouvements, actions et réactions du corps physique sont basés sur l’énergie.

L’Arcane 5 est l’Hiérophante. C’est le pentagramme flamboyant, l’Etoile Flammigère, le signe de toute la puissance et de l’omnipotence divines. C’est le symbole ineffable du Verbe fait chair, l’étoile terrible des Mages.

Le pentagramme représente l’homme, le microcosme-homme qui, bras et jambes écartés, forme l’étoile à cinq pointes. Le pentagramme avec les deux pointes vers le bas représente Satan, il est utilisé dans la magie noire pour invoquer les ténébreux. Avec l’angle supérieur vers le haut, il représente le Christ interne de tout homme qui vient à ce monde, il symbolise le divin ; nous l’utilisons en magie blanche pour appeler les êtres divins.

L’Hiérarque de l’Arcane 5 est Anubis, le dieu (Neter) à la tête de chacal. Le temple d’Anubis est le temple des Seigneurs du karma. Anubis tient un livre du karma dans le sous monde. Chaque être humain a son livre de compte.

L’Arcane 5 représente le karma de l’initié. Nous devons savoir que le karma, en derrière analyse sert à vivre en chair et en os tout le drame de la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 6 : L’INDECISION

L’Arcane 6 est l’amoureux du Tarot. Il signifie la réalisation. L’être humain s’y trouve entre le vice et la vertu, entre la vierge et la prostituée, entre Uranie-Vénus et la Méduse. On se voit obligé de choisir l’un et l’autre chemin. Cet arcane s’appelle l’indécision parce que le disciple ne sait pas pour quel chemin choisir.

Debout dans les eaux de la vie, le disciple se trouve face à un triangle dont le sommet est pointé vers le bas. Son bras gauche se trouve placé par-dessus le droit. Tout cela signifie que le disciple est tombé, c’est pour cette raison qu’il ressent plus d’attirance envers la Méduse (le Moi psychologique) située à gauche. A sa droite se trouve une Maîtresse.

On voit sur cette lame, dans la partie supérieure, un dignitaire de la Loi, assis sur le triangle pointé vers le haut que forme l’arc, vise de sa pointe la tête de la Méduse, en accord avec l’axiome selon lequel « il faut décapiter la Méduse ».

Chaque personnage présente au néophyte un chemin ; le chemin de la gauche et le chemin de la droite. La flèche de la justice est pointée contre le chemin de la gauche.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 7 : LE TRIOMPHE

L’Arcane 7 est le Triomphe du Tarot, le char de guerre que la Monade a fabriqué pour pouvoir agir dans ce monde, pour travailler dans le domaine de la Vie. Il s’agit d’une monade déjà réalisée qui se manifeste par ses sept corps.

On voit sur cette lame, dans les eaux de la vie, deux sphinx, le blanc et le noir, qui tirent leur char ; ils symbolisent les forces masculines et féminines. Un guerrier, qui représente l’Intime, est debout sur son char de guerre, sur la Pierre cubique (le sexe) et entre les quatre piliers que constituent la science, l’art, la philosophie et la religion, dans lesquels il évolue. Les quatre piliers représentent aussi les quatre éléments, ce qui indique qu’il les domine.

Il porte dans sa main droite l’épée flammigère, et dans la gauche, le bâton de pouvoir. L’armure est la science divine qui nous rend puissants. Le guerrier doit apprendre à utiliser le bâton et l’épée, et il obtiendra ainsi une grande victoire. Notre devise est THELEMA.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et Kabbale

ARCANE 9 : L’ERMITE

L’Arcane 9 du Tarot est l’Ermite, la solitude. Cet arcane à un niveau plus élevé, est la Neuvième Sphère, le Sexe. Toute initiation blanche authentique commence par là. Dans la Neuvième Sphère, au centre de la Terre, au cœur même de celle-ci, se trouve le signe de l’infini, resplendissant. Ce signe a la forme de huit. Le signe de l’infini est le Saint Huit.On trouve également dans ce signe la représentation du cœur, du cerveau et du sexe du génie de la terre, Chamgam. La lutte est terrible, cerveau contre sexe et sexe contre cerveau ; et ce qu’il y a de plus douloureux, c’est la lutte cœur contre cœur.

Dans cet arcane, nous voyons dans les eaux de la vie, une lune qui monte. Dans la partie centrale, un viel ermite avance en tenant dans sa main gauche une lampe qui lui indique le chemin ; c’est la lampe de Thot Djéhouty, la Sagesse. Il s’appuie de sa main droite sur la canne des patriarches, qui représente la colonne vertébrale avec les sept églises.

L’ermite, prudent et sage, est enveloppé dans la cape protectrice d’Apollonius, qui symbolise la prudence. Derrière lui se dresse le palmier de la victoire.

Dans la partie supérieure, un soleil qui éclaire de ses trois rayons (indiquant les trois forces primaires) descend pour s’unir à la lune. La lune monte et le soleil descend ; cela indique que nous devons transformer la lune en soleil par la transmutation, convertir par l’arcane A.Z.F. les corps lunaires en corps solaires.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 8 : LA JUSTICE

L’Arcane 8 du Tarot est le Jugement. Le 8 est le nombre de Job, l’homme à la sainte patience. Le 8 est le nombre des épreuves et des douleurs, et on le représente par une épée, qui   correspond à l’aspect ésotérique.

Dans cet arcane, on voit dans les eaux de la vie, le serpent qui se mord la queue, formant le signe de la Mère cosmique,de l’infini (0, le zéro).

Une femme se trouve agenouillée sur un tumulus à trois marches, qui représente l’Arcane A.Z.F. (Eau plus Feu égale Conscience).

La femme tient dans sa main gauche l’épée de pouvoir pointée vers le haut, et dans sa droite, elle tient une balance en équilibre, pour indiquer l’équilibre qui doit exister entre le mental, le coeur et le sexe. Dans la partie supérieure apparait Ra (c’est un symbole pour représenter Ra différent des ailes).

Samaèl Aun Wéor – Tarot et Kabbale

ARCANE 10 : LA RÉTRIBUTION

L’Arcane 10 du Tarot est la roue cosmogonique d’EZECHIEL. Nous retrouvons dans celle-ci la bataille des antithèses : Hermanubis à droite, Typhon à gauche.

Dans la roue de l’antithèse, les deux serpents se combattent mutuellement. Elle renferme le secret de la connaissance. D’une source unique émanent les deux fleuves du paradis : l’un d’eux coule à travers l’épaisse forêt du soleil, arrosant la terre philosophale avec l’or de la lumière ; l’autre circule, ténébreux et trouble dans le royaume de l’abîme. La lumière et les ténèbres, la magie blanche et la magie noire, se combattent mutuellement. Eros et Antéros, Cain et Abel vivent à l’intérieur de nous mêmes dans une lutte intense jusqu’à ce que nous découvrions le mystère du Sphinx et que nous empoignions l’épée flammigère pour nous libérer de la roue des siècles.

Dans les eaux de la vie, nous voyons deux serpents : le positif, solaire, qui guérissait les Israélites dans le désert et le négatif, lunaire, le serpent tentateur de l’Eden, celui des corps lunaires, des corps de péchés.

Dans la partie du milieu, la roue de la fortune, du Samsara : la roue des morts et des naissances. Du côté droit monte Hermanubis en évolution. Et du côté gauche descend Typhon-Baphomet, en involution. Après les cent huit vies, la roue fait un tour complet : durant la montée, nous observons l’évolution à travers les règnes minéral, végétal, animal et humain. Lorsqu’elle descend, elle reprend le même chemin. Cette roue fait trois milles tours, suite auxquels l’Essence, après tant de purifications, retourne à l’Absolu, mais sans autoréalisation.

Dans la partie supérieure, le Sphinx en équilibre sur la roue, représente la Mère-Nature. Le Sphinx est l’intercesseur élémental de la bien-heureuse Déesse-Mère du Monde. Nous trouvons en lui la représentation des cinq éléments :

  • – EAU: le visage d’homme;
  • – AIR: les ailes d’aigle;
  • – TERRE: les pattes du bœuf;
  • – FEU: les griffes du lion;
  • – ETHER: la canne.

C’est seulement en éveillant la conscience que nous saurons si nous avons déjà involué et recommencé le cycle. Tant que nous n’avons pas dissous l’Ego, nous devons retourner. Pour se libérer, il est nécessaire de mourir.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 11 : LA PERSUASION

L’Arcane 11 du Tarot est la persuasion. On voit la pierre cubique dans les eaux de la vie. A l’intérieur de cette pierre, l’échassier, sur lequel se trouve la colombe de l’Esprit-Saint. Au centre, une femme ferme la gueule d’un lion furieux, ce qui montre qu’elle est         supérieure à la violence. Sa tête est couronnée et le serpent se dresse sur son front,  indiquant la Maîtrise.

Le lion est l’élément du feu, et représente aussi l’or. Anciennement, les chars des rois étaient tirés par des lions. Dans le symbolisme ésotérique, le char de guerre tiré par des lions, symbolise les corps solaires (la Ka, le Ba, le Ku, l’Ankh et la Sahu de l’Egypte antique).

L’hiéroglyphe de cet Arcane du tarot est aussi une belle femme couronnée du signe de l’infini, qui tranquillement, avec une sérénité olympique, ferme avec ses mains la gueule du lion furieux. Le trône des Rois divins était orné de lions en or massif. L’or potable signifie le feu sacré de Kundalini (l’Uraeus). Ceci nous rappelle Horus : OR. Nous devons transmuter le plomb de la personnalité en l’or de l’Esprit, et ce travail n’est possible que dans le laboratoire de l’alchimiste qu’est le sexe.

Lorsque le pigeon de l’alchimie est couronné, il se transforme en dieu (Neter) du feu et il ouvre alors de ses propres mains, la gueule terrible du lion furieux. L’or potable de l’alchimie est le feu sacré de l’Esprit-Saint (Uraeus). Sans cet or, le lien de la croix-homme et du triangle-esprit (Arcane 12) serait impossible.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 12 : L’APOSTOLAT

L’Arcane 12 du Tarot est l’Apostolat. Il représente les douze signes du zodiaque, les douze apôtres, les douze tribus d’Israël, les douze heures de cuisson de l’Alchimiste, les douze facultés, l’Hydrogène Si-12.

Dans les eaux de la vie, on le pentacle de Salomon, variante de l’étoile à six pointes. Les  trois pointes supérieures représentent les trois traitres d’Hiram Abif (le Christ interne) : Judas , Pilate et Caiphe c’est-à-dire respectivement Apopi, Haï et Nebt en Egypte antique. Au centre, deux colonnes ayant chacune neuf degrés représentant la Neuvième Sphère. Entre les deux colonnes, il y a un homme pendu par un pied, les mains liées. Ses pieds forment une croix et ses bras, le triangle inversé: la carte 12 du Tarot est l’Alchimie sexuel par laquelle l’homme doit s’unir au triangle-Esprit, au moyen du feu sexuel.

L’Arcane 12 entraîne beaucoup de souffrances, beaucoup de luttes. Sa synthèse est très belle, puisque 1+2=3, ce qui signifie production tant matérielle que spirituelle.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 13 : LA MORT

L’Arcane 13 du Tarot est l’Arcane de la Mort. La vie et la mort sont deux phénomènes d’une même chose. Cet Arcane renferme deux phénomènes :

  • 1. La mort de tous les êtres humains (représentation physique);
  • 2. La mort du point de vue ésotérique (représentation interne).

Dans cet Arcane, les gerbes de blé représentent le renouveau ; de même que les fleurs sont le commencement de la vie, le blé en est la fin.

Un dignitaire de la Loi fauche quelques poignées de blé ; celles-ci comportent de gros et de petits grains, qu’on appelleBoby-caldenos et qui représentent les Valeurs, le capital que chaque être humain porte dans ses trois cerveaux (intellectuel, émotionnel et moteur).

Celui qui porte de petits grains vit peu, mourant quelques jours ou quelques mois après sa naissance. On vit par tiers, et l’on meurt par tiers : celui qui gaspille son capital intellectuel tombe dans la folie. Celui qui gaspille son capital moteur finit pratiquement difforme, etc., … celui qui gaspille son centre émotionnel souffre de maladies de cœur. Cet Arcane est la carte de Judas Iscariote, qui représente la mort de l’Ego. La faux est le symbole funéraire des Anges de la mort.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et Kabbale

ARCANE 14 : LA TEMPERANCE

L’Arcane 14 du Tarot est la Tempérance. Dans les eaux de la vie, nous voyons trois fleurs, et sur celle du milieu, un serpent qui monte. Ces trois fleurs représentent : Sat,l’Intime ; Chit, la Bouddi, l’âme spirituelle ; Ananda, le manas, l’âme humaine. Les trois fleurs représentent également : le feu sacré, la matière première et le Mélange.

Au centre, un ange nous montre par son vêtement la triade et le Quaternaire (les quatre corps de pêchés). Sur le front brille un soleil à quatorze rayons, sept visibles et sept invisibles ; les visibles représentent les sept planètes et les invisibles les sept chakras.

L’ange tient deux coupes ou vases avec lesquels il mélange deux élixirs ; une coupe est en or et contient l’élixir rouge, l’autre est en argent et contient l’élixir blanc. Les deux produisent l’élixir de longue vie. Plusieurs Maîtres sont parvenus à l’immortalité : Babaji, Sanat Kumara, Paracelse, etc.

L’Arcane 14 convertit le pain et le vin en le sang du Christ ; par cette arcane, le pain et le vin se chargent d’atomes christiques qui descendent du soleil central.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et Kabbale

 ARCANE 15 : LA PASSION

L’Arcane 15 du Tarot représente le BOUC de MENDES,LUCIFER, etc. L’Alchimiste doit voler le feu au Diable. Quand nous travaillons avec l’arcane A.Z.F. nous volons le feu au Diable ; c’est ainsi que nous convertissons en dieux (Neterou), c’est ainsi que resplendit l’étoile à cinq pointes.

Les cornes se terminent en six pointes. L’Arcane 6 est le sexe et indique que le sexe renferme le libération par la chasteté, ou l’esclavage de l’Homme par la passion. Il existe une différence entre cet Arcane et l’Arcane 1: la main droite pointe vers le haut et la main gauche vers la terre.

Dans les eaux de la vie, on voit la représentation de Geburah (la loi). Au centre apparaît Typhon-Baphomet, tenant dans sa main gauche le bâton de commandement, et dans droite un serpent qui monte. Sa main droite est masculine et sa gauche est féminine. Ses seins indiquent qu’il est androgyne. Il recouvre sa sagesse d’un tablier, et de ce même tablier sort une queue. Le visage est difforme à cause des erreurs du passé. Le Baphomet a été représenté comme le laiton que l’humanité a actuellement noirci par sa dégénérescence. Nous devons blanchir le laiton, le Diable qui est l’entraineur psychologique et gardien des portes du sanctuaire afin que seuls puissent entrer les élus, ceux qui ont pu surmonter toutes les épreuves imposées par le Diable.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 16 : LA FRAGILITÉ

L’Arcane 16 du Tarot est l’arcane de la Tour Foudroyée, la Tour de Babel. Dans les eaux de la vie, on a le bâton du pouvoir, le bâton de commandement, et le cilice (fouet) qui représente la Fragilité. De chaque côté de ces symboles, les deux serpents, le positif et le négatif.

Dans la partie supérieure descend le rayon de la justice cosmique, détruisant la tour de Babel. Deux personnages sont précipités au fond de l’abîme, l’un à droite et l’autre à gauche ; ils tombent en formant le signe de l’étoile flammigère inversée avec leur bras, leurs jambes et leur tête vers le bas, symbolisant la chute des Boddisatwas ; la chute est causée par le sexe, par le vase de Thot Djéhouty renversé. C’est pourquoi Krumm-Heller disait : « Il faut lever la coupe bien haut » ; il faisait allusion au vin sacré.

Si nous additionnons kabbalistiquement les nombres de l’Arcane 16, nous obtenons 1+6=7 ; les sept degrés de pouvoir de feu ou la Kundalini, les sept échelons du mental. Si l’initié tombe, il est foudroyé par l’Arcane 16 et dégringole ces échelons.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

 ARCANE 17 : L’ESPERANCE

L’Arcane 17 du Tarot est l’Espérance. Nous avons dans les eaux de la vie, les deux triangles : le positif et le négatif. Dans la partie centrale, une femme arrose la terre avec deux élixirs (masculin et féminin) ; sur sa tête, une fleur de lotus indique le plein développement de ses chakras.

Dans la partie supérieure brille l’étoile de Vénus, à huit rayons, qui symbolise qu’après les initiations de feu viennent celles de lumières.

Le hiéroglyphe de l’Arcane 17 du Tarot est l’étoile rayonnante et la jeunesse éternelle. Dans cette arcane apparaît une femme nue entrain de répandre  sur la terre la sève de la vie universelle qui coule des deux vases, l’un d’or et l’autre d’argent.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 18 : LE CREPUSCULE

L’Arcane 18 du Tarot est lumière et ombre, magie blanche et magie noire qui se trouventreprésentés par le chien noir et le chien blanc, la pyramide noire et la blanche.

Dans les eaux de la vie, un scorpion à l’intérieur d’un triangle inversé indique qu’en renversant le vase de Thot Djéhouty, nous tuons la Mère divine comme le fait le scorpion.

Au centre, deux pyramides, l’une blanche et l’autre noire, symbolisent le positif et le négatif. Deux chiens ou loups, un blanc et un noir, hurlent à la Lune ; le blanc est positif et symbolise l’amitié, le noir est négatif et symbolise le Moi psychologique. Ils représentent la lutte terrible entre les forces ténébreuses et divines. La Lune en elle-même représente le sexe ; nous devons travailler avec la Lune pour la convertir en Soleil. Le chien représente également l’instinct sexuel, voila pourquoi c’est le chien qui nous mène jusqu’aux portes de l’Absolu.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 19 : L’INSPIRATION

L’Arcane 19 du Tarot est l’arcane de l’alliance et de la victoire. Dans les eaux de la vie, trois fleurs représentent les trois forces primaires. Au centre, un couple qui se tient à la main forme la clé Tau. Dans la partie supérieure, un soleil à 7 rayons brille au-dessus de leurs têtes, ce qui rappelle les sept degrés de pouvoir de feu.

Cet arcane nous enseigne qu’au moyen de la transmutation, nous atteignons la libération finale.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 20 : LA RESURRECTION

L’Arcane 20 du Tarot est la Résurrection. Dans les eaux de la vie, une colonne symbolisel’édification ; la base de la colonne est la pierre cubique. Des deux colonnes, la blanche et la noire, seule subsiste la blanche, symbole de la purification.

Au centre s’échappe d’une momie un épervier à la tête humaine, qui vole vers les mondes de l’esprit et représente l’âme. Il est indubitable qu’en   éveillant la conscience, nous nous transformons en éperviers à tête humaine, pouvant voler librement dans l’espace étoilé. Sur la tête de l’épervier et de la momie, un symbole représente la glande pinéale, indice d’illumination.

L’âme de tout hiérophante de l’Egypte antique possède quatre corps : la momie, le Ka (corps astral), le Ba (corps mental), et le Ku (corps causal).

Pour qu’il y ait résurrection, il faut qu’auparavant il y ait mort ; sans elle, il n’y a pas de résurrection. Qu’il est beau de mourir d’instant en instant ! Ce n’est qu’avec la mort qu’advient le nouveau.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 21 : LA TRANSMUTATION

L’Arcane 21 est le Fou du Tarot ou la Transmutation. Dans la partie supérieure, nous voyons une lune blanche et une lune noire, les antithèses.

Au centre, un mage tient le bâton des patriarches d’une main, et la croix ansée ou Tau de l’autre, il se trouve debout sur un crocodile qui ouvre la gueule dans l’attente de le dévorer.

Le crocodile est Seth, le Satan, le Moi psychologique, le Moi-même, qui attend toujours celui qui se laisse tomber, pour le dévorer. Le mage empoigne vaillamment la croix Tau (l’Arcane A.Z.F.) pour se défendre.

Le mage se trouve couvert d’une peau de tigre. Indubitablement, le chien et le tigre se trouvent ésotériquement associés dans le même travail de la mort mystique. Le chien est le feu sexuel, l’instinct érotique qui se trouve  à la racine même de notre système séminal. Le tigre est différent, et cela les chevaliers-tigres le savent, ces jaguars qui luttent contre l’Ego et qui, tels d’authentiques félins de la psychologie révolutionnaire, se sont jetés contre eux-mêmes, contre leurs propres défauts psychologiques.

Réellement, la sagacité et la fierté du tigre sont nécessaires pour tuer la responsabilité humaine et faire resplendir dans l’homme le dragon de sagesse des sept serpents, symboles du décapité.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

ARCANE 22 : LE RETOUR

L’Arcane 22 du Tarot est la couronne de viele retour à la lumièrel’incarnation de la Vérité en nous. L’Apocalypse dit : « Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la Couronne de la Vie ».

On voit dans les eaux de la vie la croix swastika, qui symbolise le chakra Muladara, aux quatre pétales.

Une femme qui représente la Vérité, joue de la harpe ; elle joue de la lyre sexuelle à neuf cordes jusqu’à trouver la note-clé. Dans la partie supérieure, les quatre dieux (Neterou) de la mort : Mestha, Hapi, Douamout et Kebhsennouf représentent les quatre éléments : Terre, Eau, Feu et Air, les quatre animaux mystérieux de l’Alchimie sexuelle.

Au-dessus des quatre dieux de la mort, nous retrouvons le serpent sacré qui illumine la sphère de Ra, réservée à l’adepte osirien, fils de la lumière.

La Sagesse éternelle et universelle enseigne trois étapes que doit passer toute personne qui travaille dans le Mbog (la Forge ardente de Vulcain) : la Purification ou l’Initiationl’Illumination ou l’Adeptat et la Perfection. Dans la vielle Egypte des pharaons, à l’intérieur de la Maçonnerie occulte, ces trois sentiers sont : ApprentisCompagnons ou Adeptes et Maîtres.

Samaèl Aun Wéor – Tarot et kabbale

3)- L’œuvre au Blanc c’est-à-dire le développement de l’Embryon d’Or ou la transformation totale du Mbouh-bé en Mbouh-pubi à travers la réalisation des neuf (09)premiers travaux d’Hercule. Cette étape constitue la seconde phase de l’incarnation dans la chair du postulant des vingt et deux (22) arcanes majeures du Tarot négro-pharaonique.

Le Mbog strito sensu dont le promoteur en Egypte antique est Thot Djéhouty (Thot Hermes Trismégiste selon les Grecs) est  la voie directe, royale ou rapide de Hou, la Sagesse éternelle et universelle. Il conduit le sage à l’illumination parfaite en une seule existence. Les sages de l’Europe médiévale lui ont donné le nom de « Alchimie », terme qui vient selon le maître Samaèl Aun Weor (www.institutgnostique.com/fondateur) du mot latin « Alchimia », latinisation du terme arabe « Al Kímiyâ », lui-même emprunté du mot grec « Khêmia » qui veut dire en français : Magie des Noirs  et qui dérive de l’égyptien ancien « kem» ou noir  en français ; les musulmans Soufis, celui de « la Voie de l’illumination » ; les hébreux et autres kabbalistes, celui de « la Voie du char » ; les gnostiques, la « Voie en lame de rasoir » ou la « Voie des Alchimistes-Kabbalistes » ; les yogi hindous, celui de « la Voie du mystique » ; les Chinois, celui de « Tchang » ; les Tibétains, celui de « la Voie rapide du Tantrisme » ou de « Yoga tantrique ».

III- Les Membres du Mbog:

L’acquisition du Mbog Liaa se déroule en trois (03) phases : la Purification ou l’Initiation, l’Illumination ou l’Adeptat et la Perfection ou la Maîtrise.

A- L’Initiation ou la Purification regroupe les Apprentis ou les Disciples de Mbog c’est-à-dire les Africains du continent ou de la diaspora qui sont entrain de vivre les étapes préliminaires de l’œuvre solaire. Ces derniers  ont choisi de façon irrévocable le camp de la Lumière à travers le combat qu’ils mènent pour réveiller en eux-mêmes intimement « Hor-Neter » à travers la  séménisation du cerveau ou de cérébralisation du sémen.

Les Apprentis de Mbog sont entrain de vivre intimement l’épreuve du Naufrage négro-pharaonique après avoir développé avec succès le « Héka », dans le but de développer l’Uraeus de l’Egypte négro pharaonique ou le Serpent d’airain biblique c’est-à-dire le Serpent ou le Feu Kundalini des Asiatiques. Ils se sacrifient totalement et consciemment pour l’humanité souffrante et travaillent sous les ordres des Shemsou-Hor. Leur ordre de préséance est le droit d’aînesse. Ils se caractérisent par :

–  L’engagement ferme dans ANKH-X (X est le nom de la communauté d’origine ou d’adoption du disciple);

–  L’abandon volontaire du superflu et la recherche constante de la connaissance du Neter-Neterou par extinction de la connaissance individuelle en Lui ;

–  La réalisation d’une vie par l’intégration du sacré dans tous les plans de l’existence et l’opposition déterminée aux Adeptes de Seth-Neter, les forces négatives internes et externes ;

–  La pratique intérieure et extérieure permanente des préceptes cardinaux de Neith-Neter, la Divine Mère Cosmique et Universelle à savoir : la promotion, la vulgarisation et la diffusion de la fraternité, la solidarité, la convivialité, la participation créatrice, l’action et la vie communautaires ainsi que le sens du partage entre les enfants d’Iset-Neter, la Divine Mère Individuelle et Intérieure, du monde entier ;

  • Le sacrifice conscient et permanent pour l’humanité souffrante à travers la pratique et la vulgarisation du volontariat, du bénévolat, du mécénat, du parrainage, de la philanthropie, de l’investissement solidaire, … dans le but de promouvoir et de diffuser en Afrique et dans le monde, la Sagesse éternelle et universelle, l’éducation, la science, la médecine, la culture des X, la technologie, la bonne gouvernance (droits, libertés et devoirs de l’Homme et des peuples, démocratie et transparence), la protection de la famille, de la femme et de l’enfant ainsi que celle de l’environnement, les cultures de la paix et de l’entreprise, …

Les Apprentis de Mbog ont pour emblèmes :

–  L’Ankh en or;

–  La chéchia ou le foulard noirs.

Les Disciples de Mbog ont en charge :

–  La promotion et la vulgarisation partout dans le monde de l’accession à la vie intérieure à travers la recherche permanente de l’éveil de Hor-Neter, du Héka et/ou de Ida et Pingala ;

–  La diffusion en Afrique et dans le monde d’un message de tolérance, de paix, d’ouverture et d’acceptation de l’autre tel qu’il est à travers le respect de toutes les Sagesses, de toutes les religions qui ne sont en fait que les formes différentes de la Religion c’est-à-dire le lien entre l’individu et le Neter-Neterou ;

–  L’animation permanente de ANKH-X.

B- L’Illumination ou l’Adeptat concerne les Adeptes ou les Compagnons de Mbog c’est-à-dire les  « Shemsou-Hor », sont les Africains du continent ou de la diaspora qui sont entrain d’incarner Hou-Neter en eux-mêmes à travers le développement conscient, intime et méthodique de l’Embryon d’Or dans le but de fabriquer l’âme et l’esprit.

Les Shemsou-Hor cherchent à permettre à Hou-Neter à s’incruster dans leurs personnalités respectives : ils sont entrain de vivre intimement l’une des neuf (09) étapes de l’œuvre de Hor-Neter liées respectivement aux planètes de l’Alchimie (Mbog) à travers les travaux d’Hercules. Les Adeptes de Mbog dédient entièrement leur vie à l’humanité souffrante. Ils sont de neuf (09) ordres à savoir : Les Shemsou-Hor des Neterou des planètes Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Ils se caractérisentpar :

–  La nécessité ou le devoir de devenir véritablement Homme c’est-à-dire les Maîtres de Hou ou Osiris à travers la réalisation de l’humain, le développement des facultés transcendantes qui permettent l’accession à des pouvoirs par quoi se manifeste et se magnifie la personnalité humaine dans ce qu’elle a de plus élevé et qui, chaque jour, par une ascèse sage et mesurée dépouille l’Essence divine de tout ce qu’elle recèle de bas et d’impur et les dirigent vers les voies des plus hautes réalisations ;

–  La rencontre régulière du Neter-Neterou par la Foi, l’œil intérieur qui permet de voir Dieu à travers sa création c’est-à-dire les Neterou ;

–  Le silence ou la réalisation ou béance de tout discours.

Les Shemsou-Hor ont pour emblèmes :

  • Le Sphinx, les ailles déployées et la lampe tempête allumée ;
  • La chéchia ou le foulard rouges pourpres ;
  • Le Djed, le Héka, l’Ankh en or et autant de plumes d’oiseaux que de cieux atteints.

Les Shemsou-Hor travaillent sous les ordres des Osiris de Mbog. Ils ont en charge de :

  • Revaloriser la Sagesse de leurs communautés d’origine ou d’adoption respectives, assurer leur diffusion dans les terroirs respectifs de ces communautés ainsi que leur harmonisation tant avec Hou qu’avec celles des communautés africaines du continent ou de la diaspora voisines ;
  • Réhabiliter, réinstaller et gérer les temples, les parvis et les presbytères de la Religion Africaine, les sanctuaires, les confréries, les corporations, les aumôneries et les couvents de Hou tant de leurs communautés d’origine ou d’adoption respectives que de ceux que ces dernières ont en partage avec leurs voisines ;
  • Réhabiliter, pérenniser ou adapter selon les tendances de la société qu’ils perçoivent la culture de leur communauté d’origine ou d’adoption ainsi que la promouvoir, la vulgariser et la diffuser en Afrique et dans le monde ;
  • Transcender les Adeptes de Seth-Neter, le Non-être et assurer les cultes, rites et rituels de la religion de leur communauté d’origine ou d’adoption respectives ainsi que ceux des différents noueux lignagères de ces différents peuples ;
  • Gérer ANKH-X sous les ordres des Wsir ;
  • Veiller à la formation spirituelle, intellectuelle et/ou professionnelle adéquate et permanente des filles, femmes et fils de leurs communautés d’origine ou d’adoption respectives.

L’ordre de préséance des Shemsou-Hor est le suivant : les Adeptes de Mbog du Neter de la planète Neptune, ceux du Neter de la planète Uranus, ceux du Neter de la planète Saturne, ceux du Neter de la planète Jupiter, ceux du Neter de la planète Mars, ceux du Neter de la planète Soleil, ceux du Neter de la planète Vénus, ceux du Neter de la planète Mercure et ceux du Neter de la planète Lune.

C- La Maîtraise ou la Perfection concerne les Osiris ou les Maîtres de Mbog c’est-à-dire les Gardiens des Mystères ou « Bot (aa) ba bi Hou » des Bassa-Mpoo-Bati. Le« Wsir de Mbog » est un Africain du continent ou de la diaspora qui a développé l’Embryon d’Or car il a incarné «  Hou-Neter » ou la Conscience divine, éternelle et universelle en lui-même. Il peut poursuivre ses purifications dans l’Absolu à travers les trois (03) derniers travaux d’Hercule. Il  y en a quatre (04) types:

  1. Les Osiris immergés intimement dans Hou-Neter, la Vie qui palpite dans chaque atome et chaque soleil ou la Conscience divine, éternelle et universelle ;
  2. Les Osiris immergés intimement dans Noun-Neter, l’Océan primordial,
  3. Les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Atoum-Neter, le Père tout puissant ou l’Etre de tous les Etres ;
  4. Les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Ra-Neter, le Christ cosmique.

Les Maîtres de Mbog se caractérisentpar :

–  Le détachement volontaire des contingences matérielles et sexuelles : ils se sacrifient complètement et consciemment pour l’humanité souffrante.

–  La recherche de la lumière pour la lumière, la science pour la science, l’art pour l’art ;

–  L’élévation jusqu’à l’extase, jusqu’à la connaissance des plus hauts pouvoirs par quoi se manifeste et se magnifie la personnalité humaine dans ce qu’elle a de plus élevé.

 

Les Maîtres de Mbog ont pour emblèmes :

–  L’œil d’Horus les ailles déployées ;

–  L’Uraeus et le Scarabée sacré ;

–  La chéchia ou le foulard et la cape rouges pourpres ;

–  L’Ouas, le Djed, l’Ankh et le Héka en or ainsi que le Nekhakha, le fouet de la volonté.

Les Maîtres de Mbog ont en charge :

  • Les grandes doctrines sur le Neter-Neterou ou Dieu, sur les hiérarchies invisibles, le monde et sur l’Homme ;
  • De percer le mystère qui nous entoure : mystère de la vie et de la mort ; mystère de intelligences supérieures ; mystères des sources vivifiantes où s’abreuvent l’âme des penseurs, des philosophes, des inspirés ; mystères de notre indispensable révolution ;
  • La pérennisation du caractère sacré et du sens de la dignité de l’Homme ;
  • La pérennisation de Hou ou la Sagesse africaine éternelle, de la culture africaine et de la Religion Africaine ainsi que du caractère monothéiste de celle-ci et, enfin, de ses cultes, rites et rituels ;
  • La gestion de LA FONDATION D’AFRIQUE, de ses volets internes (le MBOG, la MAÂT et les ANKH-X) et externes (les douze (12) composantes du CHEMIN DE L’INTERIEUR) ;
  • La présentation au public du Sage le plus éveillé de chaque communauté africaine du continent ou de la diaspora.
  • De veiller à la formation spirituelle, intellectuelle et/ou professionnelle adéquate et permanente des enfants de Lumière des communautés africaines du continent ou de la diaspora.

L’ordre de préséance des Wsir de Mbog est le suivant : les Osiris immergés intimement dans Hou-Neter, les Osiris immergés intimement dans Noun-Neter, les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Atoum-Neter et les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Ra-Neter.

SOURCE: http://www.lafondationdafrique.org/index.phpoption=com_content&view=article&id=49&Itemid=60&lang=fr

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta