Published On: jeu, Déc 15th, 2016

LE SAVOIR AFRICAIN

On le pressent, l’initiation kamit (négro-africaine) actuelle peut être caractérisée par un savoir empirique, une méthode (technique ?) et une conception de la science en tant que science d’essence initiatique, « secrète » ou « discrète ». Si la science est recherche de la vérité, et de ce fait, a ses initiés propres, une vie propre, une méthode propre, un domaine de validité propre, une méthode de résolution propre avec des problématiques propres, alors l’initiation est une forme de science ou une forme de rationalité qu’on pourrait dire scientifique et théorique même si nous avons perdu toute trace de leurs exposés démonstratifs. Nos analyses montrent que l’initiation s’intéresse dans son aspect pratique à l’ontologie (ce qui existe), mais aussi à l’épistémologie sous son aspect théorique (la connaissance objective, plus ou moins scientifique). N’oublions jamais que les prêtres kamit furent des savants et que les sages d’Afrique sont porteurs de l’antique connaissance plus ou moins remaniée et dégradée.

Dans ce sens, l’initiation est aussi apaisement de la raison dans la compréhension et même si les problèmes n’ont toujours pas été repensés et renouvelés, les solutions appartiennent exclusivement au champ de l’initiation. Sans doute, ce modèle initiatique n’envisage pas la même approche que celle des physiciens, mais dans un cas comme dans l’autre, c’est la visée de vérité qui est en jeu par l’expérience de la réalité, qu’elle soit intuitive et/ou rationnelle. Fasse par conséquent que les physiciens africains deviennent des initiés et que les initiés s’initient à la physique ou à d’autres sciences avant leur consécration initiatique. De plus, les contestataires de l’initiation en tant que science pourraient aussi demander à être initiés et il suffit qu’ils frappent à la « bonne » porte et apportent la preuve de leurs potentialités. Le cercle initiatique ne leur apparaîtra plus aussi fermé qu’on le prétend. On peut donc lier cette stagnation initiatique de la recherche et du progrès rationnel à la régression de la civilisation africaine. D’un certain point de vue, la reconquête de l’initiative historique pourrait passer par une réhabilitation générale de cette instance de formation de l’homme total.Il existe des cas où, à l’instar des mathématiques, l’initiation apparaît comme un auxiliaire psychologique, sans valeur décisive. Dans d’autres cas, on a vu qu’elle a valeur de contrôle de la moralité, de la spiritualité, de la responsabilité et de la limitation des pouvoirs de l’initié. Dans les temps plus anciens, l’initiation a marqué le point de départ de la conception d’une science efficace, progressive (techniques et savoirs), et enfin, responsable. Voilà où se trouve située la valeur symbolique, éthique et scientifique de l’initiation africaine.Or l’expérience de cette connaissance initiatique ne peut répondre qu’à des questions clairement posées dans le registre de cette connaissance-là. Interviennent donc la nature du questionnement et de l’énoncé. Le procédé de divination, par exemple, a ses règles propres : son caractère binaire lui permet de répondre à une seule question précise où la réponse attendue est : soit oui, soit non. Lui demander d’expliquer ce qui se passe, en termes de signification, est étranger à son régime, un peu comme le biologiste qui attend qu’une substance réagisse sur une bactérie pour diagnostiquer le mal. Le biologiste doit alors avoir une parfaite maîtrise des ressorts de sa science. De même l’initié doit-il avoir une parfaite maîtrise des ressorts de son savoir.L’étape qui suit est donc celle de la qualité du savoir et son armature théorique. Ou bien aussi, ce qu’il importe d’interroger, c’est la valeur des grandeurs. Au oui ou au non de la binarité annoncée, il faut ajouter la valeur des grandeurs. Par exemple, que vaut une posologie traditionnelle (par exemple une décoction) datant de plus de cinq décennies dans un contexte où la résistance bactérienne a augmenté ? En cela, l’initiation a perdu son sens de la rationalité, soit en raison de son hermétisme, soit parce que l’initié ne s’est pas lui-même remis en cause en tant que « connaisseur », soit enfin parce qu’il y a eu un arrêt non renouvelé des évaluations dans le système interne considéré, c’est-à-dire endogène.On le constate donc, le savoir de l’initié n’a plus de résultat exprimable au moyen des concepts d’une représentation réelle, d’une théorie. Dans le contexte négro-égyptien et moyenâgeux où l’initiation variait avec l’état d’avancement de la science, le brusque arrêt peut être imputable aux colonisations arabo-musulmane et judéo-chrétienne et à l’intrusion de l’école « nouvelle ». On peut constater, en ajoutant la période actuelle, que l’initiation ancestrale a perdu dans beaucoup de cas sa valeur scientifique et même symbolique. Des considérations venues d’horizons initiatiques, religieux et éducatifs différents ont réussi à ébranler l’ancien dispositif initiatique de contrôle du pouvoir spirituel et intellectuel.Autant le préciser, la portée et le sens des acquis par l’expérience initiatique ne se sont pas améliorés, faute d’une coupure  radicale instaurée avec le modèle ancestral. Si donc cette expérience de l’initiation est et demeure, aujourd’hui encore, le mode de notre contact métaphysique (intuitif) avec le Réel, alors bon gré mal gré, consciemment ou inconsciemment, le savoir qu’elle doit nous apporter ne sera qu’une pénétration toujours partielle, provisoire, inachevée et mystérieuse. Dès lors, comment sauver le progrès rationnel de l’expérience initiatique dans le contexte de modernité puisque, comme on l’a vu, les prêtres kamit étaient aussi de grands savants ?

Mbombog Mbog Bassong

ACHETER LE LIVRE

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta