Published On: lun, Mai 15th, 2017

LES CHOSES…COMME ELLES SONNENT, DE PAUL NWESLA BIYONG

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_1746Lorsque la politesse nous est vertu familière et que la fortune nous offre le luxe d’une amitié de longue date avec quelque grand poète, n’en ayant aucunement l’étoffe moi-même… saisi par ce même transport,  le même souffle régulier, créateur et solaire… à une  invitation poétique, on se doit de répondre par la poésie, du moins par de la prose poétique, car l’art va toujours avec l’Art: c’est là sa première grande leçon.
 
Sous quelque rapport que l’on en vienne à considérer l’œuvre de Paul Nwesla Biyong, ce héros dans l’ombre ou tout simplement sur le plan holistique, force est de constater en toute objectivité que l’on fait œuvre de pèlerinage au berceau même de la poésie (en ce siècle de nihilisme triomphant), sous les bons auspices  d’une de ces âmes gardiennes du temple. Voilà quelle est sa vocation, sa prétention qui se veut en dernier recours Surpoétique [1] : comme pour dire que ce n’est pas assez de bien faire, il faut exceller.
 
Chez les vrais poètes, dont Paul fait partie, cet art est bien plus qu’un passe temps, une activité sporadique investie de son caprice propre. C’est précisément une méditation quotidienne additive – aux allures immanentes et transcendantales –  qui s’opère par l’entremise du langage. Quoi de plus justifié de nos jours qu’il en soit rendu à plus de mille poèmes après une dizaine d’années au service d’Apollon,  dont il porte fièrement le diadème en guise d’emblème.  L’art par excellence qu’est la poésie, sous sa plume outrecuidante, chante aussi bien qu’elle danse, peint aussi bien qu’elle sculpte…
 
La science du langage à laquelle l’auteur se consacre dans sa production, notamment ses instruments de base, les mots, ne manque pas de séduire le lecteur d’autant plus que « Ce n’est point avec des idées qu’on fait des vers, c’est avec des mots », comme l’a si bien souligné  Stéphane Mallarmé. C’est dire que l’exercice de « la parole fondamentale » [2], (de son impact musico-sonore), fait l’objet d’une psychologie des profondeurs du langage ou, si l’on me permet ce néologisme  de ma création, la « crypto-méta-linguistique » [3], qui va bien au-delà de la découverte du sexe des mots [4].
 
L’antépénultième point en lequel la poésie de cet auteur nous semble être de grande qualité mis à part son  leitmotiv « de la musique avant toute chose » [5] qui sous tend son écriture, c’est précisément la variation et la pluralité des thèmes qui y sont abordés avec la même passion créatrice, faisant ainsi la fortune du lecteur. Le poète d’un seul thème est pour moi un sédentaire à la vue bornée, qui rechigne à contempler les merveilles de la nature par-delà son horizon existentiel… D’ailleurs il n y songe même pas !
 
En vain, on cherchera à cataloguer le style nwesléen. Si l’on s’entête, on obtiendra une chimère hybride conceptuelle. Ceci tient à ce que son style est synthétique : une harmonie de bien des styles. D’ailleurs, ce dernier est toujours en pleine dialectique et nous invite à suivre avec lui l’odyssée de sa floraison victorieuse, à jouir de la senteur dorée tropicale.
 
Au demeurant, cet Orphée noir [6], dès avant le terme de son existence, aura, et c’est tout notre souhait, la reconnaissance qu’il mérite. Lui aussi aura droit de cité parmi les plus grands poètes, et plus généralement les grands hommes. Et pourra alors dire cette formule d’Alfred de Vigny qui célèbre la victoire sur soi-même :‘‘ J’ai fait illustre un nom qu’on m’a transmis sans gloire‘‘.  
 

                                                                                                     Albert   Aoussine.
 
 
 
1- Allusion à l’un de ces nombreux recueils de poésie à venir.
 
2- Définition qu’assigne Aimé Césaire à la poésie.
 
3- La crypto-méta-linguistique se veut l’étude la plus aboutie, la plus complexe et la plus rigoureuse du langage et de ses différents usages. 
 
4- Le sexe des mots. Paris, Éditions Belfond, 1989, 169 p. Marina Yaguello.
 
 5- Quintessence de la poésie selon Paul Verlaine.
 
6- En 1948, le philosophe français Jean-Paul Sartre (1905-1980) est chargé, par Léopold Sédar Senghor d’écrire une introduction à son Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française. Dans cette célèbre préface intitulée « Orphée noir », Sartre définit ainsi son projet : « Je voudrais montrer […] que cette poésie qui paraît d’abord raciale est finalement un chant de tous et pour tous. »
 
Au fond du cul du monde
Des charniers
Exhalent l’encens
Des dictatures
 
Des recrues
La merde au cul
Orchestrent
Des concerts martiaux
 
Ils cartonnent et  tuent
Leur enfance
Leurs ennemis
Sous des essaims de plomb
 
Au fond du cul du monde
Ils brûlent les champs
Et meurent incultes
Comme une terre interdite
 
D’immenses torrents de sang
Sillonnent des villes fantômes
Où l’ombre éternelle de la mort
S’omniprésente
 Famélique
Insatiable conquérante
Obombrant le jour pour
L’accueil du Néant affamé
 
Au fond du cul du monde
L’homme s’est crevé
Yeux et tympans
Pour suivivre  (Suivre et vivre)
 
Tant les coups
De l’oppresseur
Aux mille mains de fers
Brisent la chèvre de l’esprit
 
A végéter
L’homme se vend
Ses dents
Vain essoufflement
 
Au fond du cul de l’homme
De la merde
De la  mort
Et … La fin du monde.

Alter ego
 
Surtout
Ne jamais  parler d’elle
Cette créature
Timide
Que mes yeux veulent
Fébrilement
 
Quand elle verse sur moi
L’étincelle de ses prunelles
Possédées par une singulière frénésie
Je danse
Avec ses frères et sens
Nus
 
Sur l’estrade de mes désirs aigus
Tus
Ils décrivent des spasmes
Dans mon esprit vivant
Véritable pré vert
 
Écorce et entendement  
Captifs de cette attraction
Abstraction  faite du réel
Une course dans ses chambres
Lexicales où je salive dans les encolures
De sa volupté
 
Vais-je la prendre
Mot à mot la posséder
Faire d’elle mon autre mois
Décembre
Quand descendent des flocons d’espoir
Saluent.

Acheter le livre:

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta