Published On: dim, Fév 5th, 2017

L’ETHIQUE DE LA MAAT

51muLHCcaxL._UY250_Quelles sont les valeurs qui fondent la MAAT? Que veut-elle de nous? Et qu’attend –t-elle de nous? Pour s’en faire une idée, le plus simple, est d’examiner rapidement comment la MAAT classe les êtres suivant une hiérarchie commandée par l’aptitude de chacun d’eux à accéder à une existence plus maîtrisée, à l’expression de qualités et de capacités supérieures, et donc à l’adhésion à une vie plus spiritualisée.

1-Au niveau le plus bas de cette hiérarchie, se trouvent les brutes. Il s’agit des êtres qui vivent en laissant s’exprimer librement leurs instincts les plus primitifs: la violence, la sensualité, le mensonge, la ruse, etc. Ils mènent de ce fait une existence littéralement animale et primitive. La société elle-même les considère comme des marginaux, car ils n’acceptent aucune contrainte qui viendrait réguler leur comportement pour leur permettre de participer à la vie sociale. A ce niveau, la loi des causes et des conséquences qui gouverne le destin des êtres, s’applique de façon mécanique. Ceux qui subissent cette loi auront ainsi l’impression de vivre sur Terre, comme dans une maison de correction.

2-Au dessus des brutes la MAAT distingue des hommes ordinaires. C’est le cas de l’immense majorité des individus que nous côtoyons quotidiennement. Ils agissent d’après un code dicté par la société. Ce qui fait d’eux des agents sociaux intégrés à un cadre social spécifique, obéissant à des règles et des conventions définies socialement. Mais ces conventions et ces règles ne sont pas nécessairement conformes à l’éthique de la MAAT. C’est pourquoi ces hommes et ces femmes qui croient mener une vie respectable, mais qui se déroule en réalité sous l’influence étroite de la nature humaine, subiront la même sanction que les premiers.

3-Au dessus des hommes ordinaires, la MAAT placent des hommes de talent. Ces êtres se distinguent par une ou quelques qualités exceptionnelles, qui leur permettent de se différencier de la foule, généralement dans l’exercice d’un art, ou d’un métier. Leur technique est si exceptionnelle, qu’elle fascine généralement la masse, et leur attire une forme d’adoration. Mais le talent généralement n’a aucun pouvoir sur le caractère égocentrique, de la nature humaine. Bien au contraire, les hommes et les femmes talentueux, se montrent souvent capricieux, orgueilleux et égoïstes, rendant infernale, la vie de leur entourage immédiat.

4- Au dessus des hommes de talent, la MAAT, nous fait découvrir des hommes de génie. Ceux-ci, se distinguent par des capacités et des qualités réellement spéciales. Car ils sont capables de capter des savoirs, et des connaissances auxquels, le commun des mortels est incapable d’accéder. Et, l’ayant fait, les génies sont capables dans tous les domaines de l’activité humaine, de changer ou de provoquer une accélération de l’Histoire. Mais là encore, le génie ne protège pas celui qui le possède de sa nature humaine, dont nous connaissons bien l’identité.

5-Au dessus des génies, la MAAT, nous fait découvrir les Saints. Un Saint, est un être qui ayant été visité par la Nature divine, a décidé de lui consacrer totalement son existence, parfois de façon unilatérale. De sorte que, il en arrive à se couper du monde. Si bien que, les Saints tout en se situant à un très haut degré de développement spirituel, n’ont pas encore, du point de vue de la science initiatique: la MAAT, terminé ce processus de développement spirituel.

6-C’est avec les Initiés, ou Serviteurs de la MAAT, (Shem-shou-Maât) que ce processus est achevé. Car Ils possèdent à la fois la Sagesse, l’Amour Impersonnel, et la puissance. Ils fonctionnent exactement à l’image du Soleil, dont le principe dynamique est le désintéressement, qualité distinctive de la divinité. Inutile de préciser que ces êtres sont rares sur Terre. Quand l’un d’eux apparaît au sein d’une communauté, celle-ci s’en trouve littéralement transformée, son destin est modifié. Il faut considérer les Initiés, comme des fonctionnaires de l’administration divine envoyés sur Terre, pour accomplir des tâches précises.

7-Néanmoins, au dessus des Initiés se trouvent une catégorie ultime: les Maîtres de l’Initiation, ou (NEB-MAAT). Ceux-ci, ne se distinguent pas des Initiés, sauf, qu’ils ont volontairement accepté de revenir sur Terre pour aider l’Humanité à progresser dans la voie de l’évolution spirituelle. Tous ces êtres d’exception, indépendamment de la région où ils se réincarnent sur Terre et se manifestent, indépendamment de l’ethnie dans laquelle ils décident de se réincarner, possèdent la même conscience universelle, les mêmes connaissances divines, la même compassion pour tous les êtres. Malgré les batailles qu’ils sont parfois obligés de mener pour imposer leur vision. Malgré la sévérité avec laquelle, ils peuvent traiter certains individus irrécupérables.

8-Tous les Maîtres de l’Initiation de l’Univers possèdent un seul savoir: la MAAT, qui est la science divine elle-même. C’est pourquoi, au niveau le plus élevé de cette science, dans la mesure où les axiomes et les postulats fondamentaux se rejoignent, les enseignements des Grands Maîtres eux-mêmes se superposent également. Seules les applications qui relèvent de la psychologie des groupes, de la situation historique, particulière de tel ou tel peuple, peuvent exiger une inflexion.

9-En raison de cette unité fondamentale de la connaissance divine, l’objectif ultime de la MAAT, est de faire découvrir aux êtres humains, que malgré leur diversité actuelle, ils sont condamnés à bâtir tôt ou tard, une civilisation, qui sera alors, une véritable fraternité. Cet impératif est inscrit en eux comme un code génétique. J’ai démontré dans le Tome I de la Théorie de la Révolution Africaine, qu’en se développant, la société africaine, par exemple  tend à réaliser ce modèle de société, que j’ai baptisé: «La Société Maâtocratique». Au sein de cette société, grâce à la pratique de la MAAT, les qualités supérieures de l’être humain, vont non seulement se développer et s’épanouir, mais aussi constituer un véritable socle d’habitus. Ce socle est suffisamment puissant pour être capable d’absorber et de digérer la société moderne néolibérale actuelle, qui ne fabrique que des hommes ordinaires en règle générale, un pourcentage respectable de brutes, quelques hommes de talent et de temps en temps, quelques génies. Ce qui est insuffisant qualitativement pour inverser sa logique interne.

10-Car dans cette société, l’idée de bonheur étant construite autour de la possession de biens, de la consommation sans limite, et du narcissisme, elle se trouve ainsi engagée sur une pente sociologique qui la conduit inexorablement vers l’extinction de ses propres ressources morales. Son éthique, ne reflétera plus que la grisaille de sa vie quotidienne, qui malgré les apparences, ne reflète plus que la préhistoire de la société humaine.

«Il n’y a pas de Vérité supérieure à la MAAT. Seule la MAAT est l’unique Vérité»

 Vie, Force, Santé. 

SOURCEhttp://maatocratie.wordpress.com/2013/05/18/lethique-de-la-maat/

Ecrit par Jean-Pierre Kaya




Ecouter la radio Ki-Muntu: 

 http://afrikhepri.org/radio-ki-muntu/

Acheter et vendre sur le site ecommerce: http://www.isowo.co

Inscrivez-vous sur le réseau social africain: https://www.afrikhepri.com


Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Facebook Recent Comments

Recherchez et achetez un produit!

Méta