Published On: mar, Oct 31st, 2017

LIGNEE AFRICAINE DE LA REINE D’ANGLETERRE

644193_575006052523918_497004893_nAvec des traits manifestement négroïdes, tels que réputés par ses contemporains, il n’est pas étonnant que la communauté noire, à la fois aux États-Unis et partout dans le Commonwealth britannique, se soit ralliés autour des photos de la Reine-Charlotte depuis des générations. Ces tableau soulignent les traits physiologiques, qui de toute évidence identifient la souche ethnique de la jeune femme qui, à première vue, semble presque anormale, dépeinte comme à l’accoutumé, dans la splendeur de ses somptueux costume de sacre.

La Reine-Charlotte, épouse du roi anglais George III (1738-1820), descendait directement de Margarita de Castro y Sousa, une branche noire de la Chambre royale portugaise. L’énigme d’ascendance africaine de la Reine Charlotte a été résolue à la suite d’une enquête plus tôt dans le tableau, les mages noirs (The black magi) une peinture flamande du 15ème siècle. Deux historiens de l’art avaient suggéré que les mages noirs devaient être des portraits des personnes contemporaines réelles. (Puisque l’artiste, sans les voir, n’aurait pas été renseigné sur des subtilités de coloration et de la structure osseuse du visage de quarterons, dont ces figures invariablement représentent). Suffisamment de preuves ont été accumulées pour prouver que les modèles pour les mages noirs étaient, selon toute probabilité, les membres de la famille portugaise de Sousa. (Plusieurs de Sousa s’étaient en effet rendus aux Pays-Bas lors du mariage de leur cousine, la princesse Isabelle, avec le grand-duc, Philippe le Bon de Bourgogne en l’an 1429.)

Charlotte naquit en mai 1744, et descendait directement du cinquième roi du Portugal, Afonso III, qui eut un fils avec une femme africaine mauresque, Maddalena Gil. lorsque le roi George III monta sur le trône, à la mort de son père, le roi George II, il était prévu qu’il se marie. Et plusieurs candidatures furent prises en considération. A dix-sept ans, la princesse Charlotte, gagna la faveur d’un colonel, qui avait été envoyé en Allemagne pour trouver une femme pour le roi. Il a décrit Charlotte comme n’étant pas une beauté, mais possédant d’autres qualités souhaitables comme l’intelligence, une belle figure, les yeux brillants, de beaux cheveux et un bon sens de l’humour.

King George et la Reine-Charlotte restèrent dévoués l’un à l’autre et, ensemble ils eurent quinze enfants, dont les futurs rois, George IV et Guillaume IV, ainsi qu’Edward, père de la future reine Victoria. La Reine-Charlotte resta fidèle au roi George III, jusqu’à sa mort en 1818, même après sa célèbre perte de raison.

Six lignes différentes peuvent être tracée entre la Reine anglaise Charlotte, et Margarita de Castro y Sousa, dans un pool de gènes qui, en raison de la consanguinité royale était déjà minuscule, ce qui explique sans équivoque l’apparence africaine de la Reine.

Les caractéristiques négroïdes des portraits de la reine avait certainement une signification politique puisque les artistes de cette période étaient appelés à camoufler à adoucir, voire même effacer des caractéristiques indésirables dans un visage de femme sujets. Sir Allan Ramsay était l’artiste responsable de la majorité des peintures de la Reine et ses représentations de sa majesté, étaient les plus décidément africaine de tous ses portraits. Ramsay était un intellectuel anti-esclavagiste de son époque. Il épousa également la nièce de Lord Mansfield, le juge anglais, dont la décision de 1772 était la première d’une série de décisions qui a finalement mis un terme à l’esclavage dans l’Empire britannique. Il est à noter aussi qu’au moment où sir Ramsay fut mandaté pour faire son premier portrait de la reine, il était déjà, par le mariage, l’oncle de Dido Elizabeth Lindsay, la grande nièce noire, de lord Mansfield.

Ainsi, en jetant un coup d’œil rapide à la prise de conscience sociale et le militantisme politique à ce niveau de la société anglaise, il serait surprenant que la physionomie négroïde de la Reine n’avait pas d’importance pour le mouvement abolitionniste.

Madame Lindsay La nièce noire de Lord Mansfield, par exemple, a fait l’objet d’au moins deux portraits officiels de taille complète. De toute évidence motivée par ou destiné à plaire aux sympathies abolitionnistes, ils peignaient l’amitié célèbre entre elle et sa cousine blanche, Elizabeth Murray, un autre membre de la famille Mansfield. L’un des artistes était, nul autre que Zoffany, le peintre assigné à la cour de la famille royale, pour qui la reine avait posé à plusieurs occasions.

C’est peut-être à cause de ce cas assez évident de portrait de propagande, qui fait suspecter, que le tableau de couronnement de la Reine Charlotte, dont des copies furent envoyées dans les colonies, signifiait une position spécifique sur l’esclavage, tenu, au moins, par ce cercle de l’intelligentsia anglaise auquel Allan Ramsay, le peintre appartenait.

Pour l’étude initiale de la généalogie de la reine Charlotte, une dette de gratitude est due au département d’histoire de l’Université McGill. Et au directeur du projet Burney (Fanny Burney, le chroniqueur prolifique britannique du 19e siècle, avait été secrétaire de la reine), le Dr Joyce Hemlow, qui a obtenu d’Olwen Hedly, le biographe le plus récent de la Reine-Charlotte (1975), au moins une demi-douzaine de citations de ses contemporains concernant ses traits négroïdes. En raison de ses sources «scientifiques», la plus précieuse des références, du Dr Hedley, devrait sans doute, être celle publié dans l’autobiographie du médecin personnel de la Reine, le baron Stockmar, où il l’a décrit comme ayant « … un véritable visage mulâtre « .

Peut-être la plus littéraire de ces allusions à son apparence africaine, cependant, peut être trouvée dans le poème écrit à l’occasion de son mariage avec George III et la célébration du couronnement qui a immédiatement suivie.

Issue de la race guerrière Vandale,

Elle conserve encore ce titre dans son visage.

Ainsi brillaient leurs triomphes dans leur plaine de Numidie,

Et des champs d’Alésien, retiennent leurs noms ;

Ils ont subjugué le monde du sud, avec rien d’autre que leurs bras,

Elle conquiert encore avec ses charmes triomphants,

O ! Toi, née pour régner, dont le front est victorieux,

Devant qui Les plus grands monarques du Nord doivent se plier…

Enfin, il convient de noter que la maison royale elle-même, au moment du couronnement de la reine Elizabeth II, mis en exergue les lignées asiatiques et africaines dans une de ses apologie, qui fut publié défendant sa position en tant que chef du Commonwealth.

Pour ce qui est des chefs-d’œuvre flamands, représentant l’Adoration des Mages, l’imagerie de la Sousa noir avait été utilisée, pour la propagande à la fois religieuse et politique afin de soutenir l’expansion du Portugal en Afrique. En outre, les artistes flamands s’était inspirés d’un vocabulaire de négritude, qui probablement à cause de la Réforme et du mouvement des Lumières, a été oublié depuis longtemps. Il y avait une grande richesse symbolique positive qui avait été attribué à la figure noire africaine pendant le Moyen Age. Aussi incroyable que cela nous semble aujourd’hui, ces images ont été utilisées pour représenter non seulement Notre-Dame, dont la preuve peut être trouvée dans le culte de la Vierge Noire qui autrefois proliférait en Europe, et dans les traditions héraldiques, avec Jésus Chris le Sauveur et Dieu le Père, lui-même.

Article basé sur les recherches de Mario de Valdès y Cocom, un historien de la diaspora africaine.

SOURCE: http://www.flashmagonline.net/blog/896310-ligne-africaine-de-la-reine-dangleterre/

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Illustration du profil de Gary Nicolo

Articles du site

Qui est en ligne ?

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Gary Nicolo

Recherchez et achetez un produit!

Méta