Published On: jeu, Jan 25th, 2018

NE RESTE PAS TOI-MÊME, DEVIENS TOI-MÊME

ChangementQui ne s’est jamais dit à lui-même: « J’ai toujours été comme ça », « J’ai toujours fait les choses ainsi » ou, « Moi je fonctionne comme ça » ? A côté de ça, vous avez surement déjà entendu dire de quelqu’un voir de vous-même: « …Je ne le reconnais plus. Il essaye de devenir quelqu’un d’autre ». Et en général, les gens vivent mal le fait de s’entendre dire qu’ils essayent de devenir quelqu’un d’autre.

La façon d’être et de faire d’un être humain est par essence dynamique, une dynamique évolutive, ou régressive. On ne peut pas être le même type de personne de sa naissance à sa mort. Sinon il n’y aurait pas d’enfance, d’adolescence, d’âge adulte et de vieillesse. De même, les phénomènes de personnalité forgée, d’amélioration perpétuelle ou d’accomplissement de son existence n’auraient aucun sens. Il y a donc d’une part la dynamique naturelle de l’existence, entretenue par les changements physiques, psychologiques et contextuels de notre vie. C’est elle qui explique par exemple les manifestations de la puberté, les angoisses de la vieillesse, ou encore les habitudes relatives que l’on peut développer selon que l’on vive dans un environnement ou dans un autre. Et d’autre part, il y a la dynamique déterministe de chaque personne, entretenue et motivée par sa volonté propre, ses aspirations, sa vision de la vie. Pour toutes ces raisons, l’idée d’une personnalité constante par sa façon de penser, d’être et de faire est un leurre par essence.

Faire les choses comme on l’a toujours fait, au prétexte que l’on veut rester soi-même, c’est l’expression d’une incapacité à évoluer, à s’améliorer, à avancer en permanence vers un mieux faire et un mieux être. C’est aussi l’aveu d’une situation d’emprisonnement envers les attentes nostalgiques permanentes des autres sur nous. Vous devez avoir conscience que, majoritairement, les gens sont par nature attachés à ce qu’ils ont toujours connus car cela leur procure un sentiment de sécurité. Le changement, la nouveauté, l’inconnu, plongent dans une zone de risque qui crée l’appréhension, la méfiance, la suspicion. Plus encore, les gens préfèrent inconsciemment lorsque ça ne bouge pas autour d’eux, car le contraire sonne toujours comme une alarme qui les oblige eux-mêmes à bouger, à évoluer, à moins d’être totalement indifférent à la dynamique de son temps.

Il y a une autre chose de fondamentalement régressive dans le fait d’essayer simplement de rester soi-même. C’est de ne pas comprendre que le véritable « soi-même » n’est jamais celui que vous êtes à un moment donné de votre vie, mais bien celui que vous êtes capables de devenir lorsque vous exprimez votre singularité, couplée à une envie permanente de repousser vos limites. Ce que j’appelle le véritable « soi-même » vit en chaque personne sans que quiconque l’ait choisi. Tout être humain éprouve le besoin d’évoluer, de progresser, de vaincre ses limites. Certains l’étouffent, mais il refait surface en permanence. Se dire « J’ai toujours été comme ça », « J’ai toujours fait les choses ainsi », est une justification qui n’a pas d’autre nom que l’art de se trouver des excuses pour ne pas faire face à ses défis. Comment ne pas être inconfortable avec le fait de répéter en permanence les mêmes mauvaises habitudes destructrices, les mêmes attitudes de laisser-aller, les mêmes échecs face aux difficultés de notre quotidien, sans essayer d’y apporter des réponses fortes, d’obtenir des résultats différents et la satisfaction qui les accompagnent ?

En réalité la seule chose pertinente qu’il faudrait entendre dans le fait de rester soi-même, c’est le fait de ne pas perdre les valeurs fondamentales et les habitudes quotidiennes positives qui contribuent à nous faire avancer vers la meilleure personne possible que nous sommes capables de devenir. Mais vu que le contexte dans lequel chacun évolue a en permanence des aspects menaçants pour nos valeurs et habitudes positives, elles ne sont jamais des acquis et nécessitent d’être fortifiées sans cesse. Rester en permanence soi-même n’a rien de gratifiant, à part de servir sur un plateau aux autres, le prix à payer pour se nourrir de leurs approbations concernant notre façon d’être et de faire. Mais souvenez-vous que chaque fois que votre façon d’être et de faire ne gêne personne, vous n’êtes pas entrain de devenir vous-même. Vous restez simplement la personne que les gens ont toujours connue comme ils le souhaitent. Essayer de devenir une autre personne ne signifie pas que vous reniez vos fondements, ceux qui sont positifs bien entendu. C’est simplement votre volonté d’avancer dans les différentes étapes de votre vie vers un idéal, un rêve que vous dessinez, et qui vous impose régulièrement de passer des échelons vers le haut. Ne vous obsédez donc plus à rester vous-même, mais soyez surtout déterminés à devenir vous-même.

                                                                                                                                                                Maxime Christophe

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta