CAMEROUN:  » Il faut seulement prouver que l’armée…, se livre à des exactions sur les populations civiles »

Dr Patrick Phillipe Rifoe
  • 7
    Partages
http://christophenyemeck.blogspot.com/2018/08/cameroun-il-faut-seulement-prouver-que.html?view=magazine

La vidéo de trois minutes montrant l’exécution sommaire de deux femmes et de leur enfants en bas âges dans la Région de l’Extrême-Nord du Cameroun d’abord qualifié de «  Fake News » par le Porte Parole du Gouvernement camerounais le Ministre de la Communication Issa TCHIROMA BAKARY et reconnaît son authenticité le onze août deux mils dix huit. L’assassinat de ces deux femmes et des deux enfants en bas âges jette un discrédit sur l’armée et sur le gouvernement camerounais en rapport avec le respect des droits de l’Homme. Partant de ce discrédit à l’armée et au gouvernement nous avons sollicité un éclairage sur les motivations et les intentions liées à la diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux ; les principaux bénéficiaires de la diffusion de la vidéo de l’assassinat de deux femmes et de leur deux enfants en bas âges…. Le  Dr. Patrick Phillipe RIFOE espère en communication stratégique a accepté volontairement de nous apporté son regard d’expert dans un entretien qu’il nous à accordé le  vendredi dix sept août deux mil dix  huit dans son cabinet dont voici le contenu.

 

           Dr Patrick Phillipe Rifoe

Dr. RIFOE quelles sont d’après vous l’intention recherchée dans la diffusion de la vidéo montrant l’assassinat de  deux femmes et de leur enfants de bas âges ?

La vidéo qui circule aujourd’hui est une vidéo qui date de deux mils quatorze ou de  deux mils quinze ; qui a été tourné par des soldats ; peut être innocemment, parce qu’ils voulaient jouer aux héros…. Vous ne pouvez pas savoir quelle est la psychologie qui leur a conduit à tourner cette vidéo.

Dr. RIFOE expliquez nous comment cette vidéo a été diffusée à un large public ?

Elle a été partagée à des proches, et qui a circulé ainsi de proches en proches, jusqu’à ce que elle soit arrivée dans des mains  des personnes qui pensaient qu’elles pouvaient diffuser cette vidéo.

L’élément majeur ici est l’apparition des technologies de l’information et de la communication c’est-à-dire les smart phones et autres qui permettent de se mettre en scène ; prendre des photos, des vidéos et les partager à des proches.

Pour quelle finalité Dr. RIFOE?

On ne peut dire que c’était l’objectif des soldats camerounais, leur objectif n’était pas nécessairement de fragiliser l’armée.

Dr. RIFOE puisque cette vidéo semble avoir été tournée entre deux mils quatorze ou deux mils quinze pourquoi elle sort maintenant à quelques mois de l’élection présidentielle ?

Meme  si vous diffusez les vidéos aujourd’hui vous fragiliser qui ? Même le candidat au pouvoir vous ne le fragiliser pas forcement pourquoi ? Parce que oui c’est l’armée c’est une institution ce sont des individus au sein de l’armée quoique vous disiez personne ne peut se permettre de dire que c’est une pratique généralisée dans l’armée parce que la vidéo ne le montre.

Admettons que cette vidéo n’a aucune incidence sur les candidats [notamment celui au pouvoir] auprès de qui elle peut avoir un effet négatif ?

La diffusion de cette vidéo peut avoir une incidence sur nos [ armée camerounaise] soutiens extérieurs, l’ambassadeur des États Unies d’Amerique au Cameroun Son Excellence M. Peter Henry BARLERIN s’est exprimé la dessus, le gouvernement américain soutien le Cameroun dans sa lutte contre la secte Boko Haram, ils ont déployé trois cent militaires dans le septentrion, ils forment les soldats du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR)…, mais ce qu’il faut savoir c’est que les règles d’engagement sont tellement stricte pour les américains que s’il est avéré que l’armée [camerounaise] qu’ils aident se livre à des exactions ils seront contraint à mettre fin à cet appuis là. L’administration américaine ne soutien pas une armée qui viole les droits de l’Homme.

Pour terminer ce riche entretien Dr. RIFOE le retrait des alliés de l’armée camerounaise profite d’après vous à qui et pourquoi ?

Aux sécessionnistes de l’Ambazonie [groupe armée dans les Régions du Nord et du Sud-ouest Cameroun] ce sont surtout eux. Je n’ai pas l’impression que cette vidéo aie pu tombé entre les mains des sympathisants de Boko Haram qui n’ont pas ce type de relais. Ceux qui ont le plus d’intérêt [ ce sont les membres de l’Ambazonie] si vous suivez leurs postes sur facebook, si vous suivez leur fil twister  c’est l’objectif auquel ils veulent aboutir et pour le faire il faut seulement prouver que l’armée ou certains de manière globale ou certaines unités spécialisées qui sont soutenues par les États Unis d’Amérique se livre à des exactions sur les populations civiles. Par conséquent elle [l’armée camerounaise] doit être exclut de ce soutien là.

Encadré du Dr P.P. RIFOE sur le role de l’armée camerounaise contre les menaces sécuritaires propos recueilli par Christophe NYEMECK


Laissez un commentaire!