Des dynasties africaines en Espagne avant l’invasion arabe

Voiced by Amazon Polly
Des dynasties africaines en Espagne avant l’invasion arabe
5 (100%) 3 votes

Le professeur Ivan Van Sertima dans African présence in early Europe cite une source arabe ( Ibn al Khattib Al Makkary) publiée à Séville en 1549.

Il indique qu’il y eut une sécheresse en Espagne en 1070 avant Jésus-Christ qui a fait beaucoup de morts. A cette même période il arriva d’Afrique du Nord une population négro-africaine bannie par un roi à la suite d’une révolte ( quand les Romains sont arrivés en Afrique du Nord en -46 avant jésus-Christ, ils y ont trouvé des Noirs qu’ils ont appelé maures  du grec mauros qui veut dire sombre)

Le leader de ces africains se nommait Batrikus (prénom latinisé suite à l’invasion des Romains de l’Espagne).

Cette dynastie était établie à Cadiz et leur capitale à Talikah (ville en ruine à côté de Séville).

11 dynasties africaines ont régné sur l’Andalousie 1700 ans avant l’invasion arabe. 

Van Sertima parle aussi de l’invasion de l’Espagne par des Nubiens, cette version est aussi validée et prouvée par un cartouche du pharaon Sheshonq ( 10e siècle avant Jésus Christ) retrouvé à Almunecar au sud de l’Espagne.

Comme les Lybiens ont dirigé l’Egypte avec des armées nubiennes de la 22ème dynastie à la 24ème,  Taharqa s’y est retrouvé en tant que général de garnison après l’invasion de l’Espagne par ses troupes vers 700 avant Jésus Christ.

Un historien espagnol du 16ème siècle Florian de Ocampo dans son livre Cronica Général publié en 1553 parle d’un général éthiopien (l’Ethiopie pour les anciens correspond au Soudan actuel) qui a envahi l’Espagne avec ses troupes, au 7ème siècle avant Jésus Christ et qui deviendra par la suite roi d’Egypte, ce général s’appelait selon lui Tarraco mais ce Taracco et Taharqa ne sont qu’un.

Dans ce même livre il y a des images de statuettes représentant des Africains datant de la période punique (3ème siècle avant Jésus Christ c’est à dire la période où les Carthaginois ont conquis l’Espagne) à Osasuna (page 51 et 52).

Les Carthaginois ont aussi envahi l’Espagne ( Hamilcar Barca et son fils Hannibal), cependant beaucoup croient que c’était un peuple sémite.

Eugène Pittard dans son livre « Les races et l’Histoire » rapportant Bertholon, un archéologue français qui a participé aux fouilles archéologiques de Carthage : »D’autres ossements retrouvés dans la Carthage punique ( c’est à dire avant l’invasion romaine), déposés au musée Lavigerie, proviennent de sujets découverts dans les sarcophaghes particuliers et appartenaient vraisemblablement à l’élite carthaginoise. Les crânes sont presque tous dolychocéphales, une face plutôt courte « page 411. La dolichocéphalie et la face courte caractérisent les peuples noirs…

Ensuite il y a une représentation montrant des pièces de monnaie de l’époque d’Hannibal avec un éléphant au recto et une face d’homme au verso et les traits sot d’un négro-africain et le professeur Snowden (qui a écrit un livre sur la présence des Noirs dans l’antiquité, très intéressant, « Blacks in Antiquity » en 1970) conclut que ce sont les conducteurs d’éléphants qui sont représentés et pas Hannibal lui-même mais Gilbert et Colette Charles-Picard (spécialistes de Carthage) disent que ce sont toujours les membres de l’aristocratie et des dieux du panthéon qui sont représentés sur les pièces carthaginoises.

L’invasion maure et arabe :

Ce sont bien les armées berbères et négro-africaines de Tarik Ibn Ziad ( qui était berbère) qui ont conquis l’Espagne en 711 après Jésus Christ et ces armées étaient dirigées par des arabes, mais dans l’armée de Tarik il y avait 7000 hommes dont seulement 300 arabes. Ainsi la première dynastie des Umayades régna de 715 à 750.

En ce qui concerne Yusuf ibn Tashifin ( qui a fondé la ville de Marrakech)  il est décrit par un historien maure Ali Ibn Abdallah dans son ouvrage Kartas publié en 1326 et traduit par F.Beaumier en 1860 page 190 :

« teint brun, taille moyenne, maigre, peu de barbe, voix douce, yeux noirs, nez aquilin, mèche de Mohamed retombant sur le bout de l’oreille, sourcils joints l’un à l’autre, cheveux crépus »..

Selon JA Rogers un historien américain il y avait 15000 hommes avec Yusuf lors de sa conquête de l’Espagne dont 6000 sénégalais.

Flora Shaw est une historienne irlandaise , elle dit que étant donné que Yusuf étaient originaire de l’Afrique de l’Ouest et que la majorité de cette partie de l’Afrique est peuplée par des négro-africains, il est logique que cette armée qui a vaincu les armées chrétiennes avec ce chef de guerre était majoritairement négro-africaine et du même profil ethnique que lui. Elle continue en disant que la dynastie des Almoravides était de la même race que celle partie de l’ouest de l’Afrique et qui a fondé des royaumes le long des fleuves Niger et Sénégal. Elle affirme que la bataille de Zalatah en 1086 il y avait des milliers de soldats noirs armés de sabres indiens qui ont contribué à la défaite et à la fuite des armées chrétiennes au sud de l’Espagne.

La présence africaine dans les royautés européennes

Alessandro de Médicis était le fils du pape Clément VII et d’une femme noire nommée Anna, il épousera ensuite la fille de Charles V empereur d’Allemagne, d’Espagne et d’Autriche. Toutes les cours royales ont subi ce métissage et même la cour royale française.

En effet, un historien anglais Roi Ottley écrivait en 1952 :

« Trois rois français ont eu des maîtresses noires et la reine Marie-Thérèse a donné naissance à une fille noire Louise Marie dont le père était un nain noir appelé Nabo. La fille fut appelée la maure et cachée du public dans un couvent à Moret avec une pension royale de 300 livres par an »…

Louis XV eut un enfant avec une afro-caribéenne, mademoiselle Saint-Hilaire et ce garçon réclamera le trône de France…

SOURCE: africamaat

Merci de réagir avec un émoticône et de partager l'article
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "Des dynasties africaines en Espagne avant l&rsq..." A few seconds ago
  • 8
    Partages

A lire aussi

fr Français
X