Published On: mer, Nov 23rd, 2016

A L’ORIGINE DE LA RELIGION: LE NOM CACHÉ DE DIEU

images (18)La religion (de religare: relier) est le creuset de l’humanité et la clé de voûte de notre société car elle n’est pas seulement ce qui lie les hommes entre eux; Elle donne aussi une identité propre à un peuple.

La première religion fût universelle. Ce fut celle de l’Amour. L’Amour de soi, l’Amour de sa famille, l’Amour de son pays, et l’Amour de l’humanité toute entière et  l’Amour transcendantal. L‘amour, ce ligand qui relie les personnes entre elles, était à cette époque, la chose la mieux partagée au monde.

Il n’y avait qu’un peuple, une langue, une religion, un Dieu…

Dieu était si proche de Sa créature qu’il conversait avec elle. Il connaissait particulièrement chaque humain de même que chaque humain connaissait personnellement Dieu et l’appelait par son NOM.

Ainsi, connaissant les Lois de la nature et le Nom Sacré de Dieu,  l’humanité vivaient en harmonie et en communion avec Dieu.

Mais un jour, les Hommes s’adonnèrent à la haine, aux guerres et à l’iniquité et tomba en disgrâce…Alors, Dieu se retira…

Ils l’appelèrent par Son Nom mais Dieu ne répondit pas…

Leurs prières et leurs encens ne montèrent pas vers les cieux…

Leurs libations et leurs sacrifices restèrent sans effet…

Alors,  ils construisirent un immense d’échafaudage afin de se rapprocher du ciel. Mais, plus les constructions montaient, plus Dieu s’éloignait de l’humanité et ne voulut plus qu’aucun homme ne prononce son Nom.

C’est ainsi, que Dieu délia les langues et dispersa Son peuple aux quatre coins de la terres.

Depuis ce jour, nul ne connait le véritable Nom de Dieu.

Comme pour lui rendre grâce  le Nom de Dieu n’était jamais prononcé de la même façon, les Hommes crurent que c’était un Dieu différent; Pendant des siècles, victime de cette illusion,  ils se querellèrent et firent des guerres fratricides.

Puis, après l’homicide et en quête de repentance et de réparation , il avait tendance à envoyer ses supplications et ses prières à un Dieu auquel il attribuait une myriade d’épithètes:

Ils appelèrent leur Dieu, »El« . Ainsi, dans la mythologie ougaritique, El est appelé « Toru El » (le dieu taureau). Il est aussi « qaniyunu ôlam », le créateur éternel, ce mot « ôlam » réapparaissant dans la Bible, dans sa forme hébraïque El Ôlam, pour désigner le Dieu Eternel (Genèse 21.23). En effet dans la tradition juive, Dieu est appelé El Elyon (« Dieu Très-Haut »), El Shaddaï (« Dieu Tout-puissant »), El `Olam (« Dieu éternel »), El ‘Haï (« Dieu Vivant »), El Ro’i (« Dieu Voyant »), El Elohe Israel (« Dieu, l’Elohim d’Israël »), El Guibor(« Dieu le Fort »).

Selon un Selon un hadith, Dieu à cent Noms moins un (99). On le nomme Allah (Celui qui est la divinité), Al-Quddūs  (Le Sanctifié), Al-Ghaffār (Est Celui qui pardonne ce qu’Il veut à qui Il veut), Al-Haqq (La Vérité : Allah est la vérité absolue),  Al-Bāsit (Est Celui qui libère, augmente et multiplie son bien conformément à une sagesse) etc 

Dans certaines religion,  les attributs de Dieu sont le reflet de son éloignement: le Très Haut, l’Inconnaissable, le Caché…

Certes, le Nom de Dieu était perdu mais il nous restait l’estampe de sa signature.

En effet, grâce aux  hiéroglyphes, encore appelés Medou Neter ou « paroles de Dieu », Son Nom est gravé sur des blocs inaltérables. Cependant, l’écriture égyptienne est  un abjad. (un alphabet ne notant que des consonnes et les voyelles, elles, étaient déduites intuitivement).

Le Hiéroglyphe du mot AMON ( le Dieu caché) peut être transcrit avec trois consonnes, J, M et N. Cependant le J est une consomme faible et donc le seul squelette réel qui reste se limite donc à MN.( ce squelette de consonnes était prononcé avec des voyelles). Mais comment disait ton oralement?

Comme la vocalisation est variable d’une langue à l’autre, nous trouvons des transcriptions du même mot JMN sous la forme ImenImonAmenAmon ou Amun pour le même mot. Pour les Babyloniens, le mot se lisait, d’après leurs textes, Amāna ou AmānuAman dans un mot composé. Quant aux Assyriens des VIIIe et VIIe siècles, ils entendaient Amūnu

Amen est un nom de Dieu dans de nombreux textes bibliques (« Le Dieu de l’amen » (Esaïe 65,16), « le témoin fidèle » (Apocalypse 3,14)), Amin qui signifie « ô Dieu exauce ou réponds » dans le Coran, Ammale Dieu unique des Dogons, Imanale dieu unique ancestral des Rwandais et des Burundais, Nyame, le Dieu du Ciel chez les Ashanti du Ghana  et de l’ Akan ou Manu , le Dieu des Indiens.

Il n’est malheureusement pas possible de connaître de manière précise la vocalisation du Nom de DIEU mais juste sa transcription JMN.

Mais, la seule certitude que nous pouvons établir c’est qu’à travers toutes ces langues, l’Homme a voulu exprimer la même chose: QU’IL N’Y A QU’UN SEUL DIEU POUR TOUS…




Ecouter la radio Ki-Muntu: 

 http://afrikhepri.org/radio-ki-muntu/

Acheter et vendre sur le site ecommerce: http://www.isowo.co

Inscrivez-vous sur le réseau social africain: https://www.afrikhepri.com


Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Facebook Recent Comments

Recherchez et achetez un produit!

Méta