Published On: mar, Mai 30th, 2017

ALLEGORIE DE L’ESCLAVE AFFRANCHI

le-mot-du-jour-esclaveCela fait presque deux siècles que le décret de l’abolition de l’esclavage a été signé.
Ce texte interdit juridiquement l’esclavage mais sommes nous réellement libres?
Les chaines absentes de nos poignets sont toujours présentes dans notre inconscient car le fer de nos entraves a été remplacé par une cage encore plus avilissante.
Bien que nos corps ne furent plus marqués au fouet, les stigmates demeurent dans notre esprit
cette blessure ne cicatrise pas car elle nous rappelle une douleur lancinante: celle du souvenir de toutes les humiliations morales.
Nous sommes encore esclaves de notre mémoire et de notre passé.
Inconsciemment, nous sommes conditionnés à répéter ces souffrances, comme pour reproduire un jeu sadomasochiste, celui que nous faisions avec notre maître.
C’est ainsi que dans la société d’aujourd’hui, nous voulons inconsciemment ressembler à l’image du maître…
Mais ceci n’est-il pas le summum de l’aliénation mentale ?
Avons-nous besoin d’avoir encore des fers aux pieds et aux poignets pour remarquer combien l’homme noir est encore asservi?
Après vous avoir enlevé toute réminiscence de notre histoire et de nos cultures et de nos religions, on nous a octroyé le droit d’aller à l’école (pour apprendre leur histoire), apprendre leur langue et leur religion mais ceci est-il la vraie liberté ?
Nous étions l’argile qu’ils ont mis dans leur moule et maintenant nous sommes les vases qu’ils vendent et qui décorent leur environnement.
Passant du statut d’animal à celui d’objet, telle est notre nouvelle condition « humaine ».
Nul besoin d’œillères pour les non-voyants que nous sommes,
Pour contrôler le pur-sang, ils ont juste posé une bride sur la tête du cheval pour que l’animal sauvage soit dompté, perdant  ainsi, son énergie, sa fougue, sa liberté.
D’esclaves abolis, nous sommes devenus des esclaves-affranchis mais non des êtres libres, car l’esclavage physique a laissé place à un adversaire encore plus coriace et cruel. Cet adversaire, invisible, règne en maître dans notre subconscient et dirige d’une main de fer notre existence.
Cette chimère polycéphale,  principal obstacle à notre libération, s’appelle l’illusion, l’ignorance et le conditionnement.
Pour la vaincre, nous devons puiser aux sources de notre Histoire, et  accéder à la connaissance directe.
C’est ainsi que la lumière chassera la brume de l’ignorance et que nous serons enfin Libres…

Par Matthieu Grobli

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Illustration du profil de katsekpele

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Illustration du profil de katsekpele

Recherchez et achetez un produit!

Méta