Published On: lun, Mai 15th, 2017

IYA AFRICA, LE RENOUVEAU AFROPOLITAIN A SCIENCES PO


iYá Africa, le renouveau afropolitain à Sciences Po
12122401_893998944001367_1518482702096922866_n

« J’entends l’an marteler sur tes pistes son cri atone

J’entends le tambour lent des terres qu’on des-

souche entends

La terre dans la bouche et le vocable dessillé ».

Les mots d’Edouard Glissant dans son poème intitulé le Sel Noir résonnent comme un cri vers les racines. Les racines sont chantées, louées, portées par des générations entières depuis plus d’un demi-siècle aujourd’hui. Mais l’union des peuples de la diaspora – les carribéens, les afro-américains, les afro-latins- et des Africains a cessé d’être un crédo depuis la disparition des poètes de la négritude, puis celle des théoriciens de la créolité.

iYá Africa constitue un renouveau afropolitain. Il existe certes une multitude d’associations africaines mais il n’existait pas de lieu où pouvaient se réunir la diaspora et et les africains autour de sujets communs, autour du « soft power africain » et de ce que le continent de l’humanité a laissé au monde. La difficile identification des étudiants afro-américains et afro-brésiliens avec les médias et les associations existantes, rendait l’urgence de la création d’iYá nécessaire. iYá se trouve donc à la croisée des chemins, célébrant la diversité et le transculturel, célébrant la matrice africaine dans le monde, et important dans un milieu francophone étranger à ces sujets, les analyses déjà menées dans les bastions politiques des bureaux des African Studies aux Etats-Unis.

Quatre étudiantes et amies se sont réunies pour créer ce projet. Il y avait une jeune française d’origine bénino-togolaise, étudiant les African-American studies en Floride, Assiata Adams. Il y avait aussi une jeune camerounaise étudiante en droit en Norvège, Francisca Tchouli. Il y avait une jeune française ayant passé son enfance entre le Cameroun et la France. Et enfin, j’étais aussi l’une des étudiantes à l’initiative d’iYá. Mes origines afro-brésiliennes, togolaise, nigériane et allemande exigeaient la création d’une association au carrefour des identités hybrides.

iYá Africa signifie « Mère » en Yoruba. La langue yoruba est symbolique à deux égards: d’une part, les anciens esclaves capturés à Oyo ont laissé des traces encore très visibles aujourd’hui à Cuba, en Amérique Latine, aux Etats-Unis et même en Afrique de l’Ouest. D’autre part, le Nigéria apparaissait comme l’une des puissances africaines dont le soft power se répand à une vitesse phénoménale que l’on parle aujourd’hui de la mode naija ou de l’industrie cinématographique. Le projet iYá s’appuie sur un webmédia contributif où tous les intéressés sont invités à partager leurs témoignages et leurs analyses afin que les voix de ceux qui vivent et dont les cris de joie et de douleur ne sont jamais portés quand ils ne sont pas mal analysés, puissent se faire entendre. Les contributions viennent du Monde entier.

Au-delà de la plateforme médiatique iyaafrica.co, iYá organise aussi des conférences et des cafés littéraires, essayant d’insuffler un vent d’humour, de joie et de mixité dans une institution qui, pendant longtemps, a eu du mal à s’ouvrir, mais dont les portes sont de plus en plus accueillantes. iYá est une arène de discussion, sans jugement. « Tell the World your Story » est notre slogan et le caractère bilingue de l’association et du média associé a été volontairement choisi afin de permettre à tous ces étudiants qui viennent d’Amérique Latine, des Etats-Unis, de la Caraïbe anglophone ou d’Afrique anglophone d’être intégrés. Tout, nos conférences, nos articles, nos publications sont faites en anglais et en français.

Les rêves de Richard Baldwin, de Bob Marley, d’Aimé Césaire, et de Cheikh Anta Diop sont nos rêves. Sans discrimination, sans jugement, iYá c’est le rêve africain porté par de très jeunes étudiantes à Sciences Po et soutenu depuis Octobre par une multitude de jeunes étudiants.

Emma- Cécilia Wilson.
http://www.iyaafrica.co/

 

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Recherchez et achetez un produit!

Méta