Published On: sam, Juin 24th, 2017

LA TRAGÉDIE DES REPTILIENS

Le sens commun et certains chercheurs en esprit les ont perçus comme des reptiliens, des sortes de reptiles, il n’en n’est rien, à l’origine se sont des humanoïdes soumis à la loi de l’élévation en esprit par la réincarnation et la pratique du Kimuntu ; ils avaient leur propre sphère de vie autrefois, tout un univers, illuminé et nourrie par un soleil comparable au nôtre, ici-bas.

Cependant, selon les lois de Mampungu, les lois du Kimuntu, un univers doit être alimenté par les énergies d’amour émis par ceux qui y vivent, cela suppose la pratique du Kimuntu et donc l’obéissance aux lois du Kimuntu, de l’amour ; plus l’amour rayonne dans un univers, plus le soleil qui y préside rayonne d’autant.

C’est pourquoi, le soleil ici-bas va prendre des reflets de plus en plus puissants et sera de plus en plus rayonnant, c’est l’une des manifestations les plus tangibles du nettoyage de Kongo dia Mbumba, la terre, qui est en cours depuis le début de cette nouvelle année deux mille douze.

Ces « reptiliens », ces frères de la Création car dotés d’un esprit et naguère reliés à la Source de toute chose, Nzambia Mpungu, par leur âme, une fois parvenus à un certain degré d’élévation en esprit et de technologie, les deux allant de pair, supérieur à ce qu’il n’en a jamais été ici-bas, se voulurent immortels tout d’un coup et mirent en place un système qui permettait de mettre fin à la transition que constitue la mort physique.

Le pendant de cette trouvaille est qu’à force d’anti-Kimuntu, ils finirent par faire s’éteindre le soleil qui nourrissait leur univers, alors devint pour eux nécessaire de trouver des sources d’alimentation au risque de périr définitivement, en esprit et par la chair.

Dans leur « malheur » ils savaient néanmoins se déplacer en esprit d’un univers à l’autre, comme bon leur semblaient, jusqu’à ce qu’ils découvrent Kongo dia Mbumba, la terre, et s’y sentent au mieux.

En effet, afin que l’éternité qu’ils s’étaient créée agisse en eux, il fallait qu’ils inversent le sens de la valeur, qu’ils ne se nourrissent plus désormais que d’anti-amour et des sentiments négatifs (haine, peur, vengeance, orgueil, envie…) qui le caractérisent ; alors ils intégrèrent Kongo dia Mbumba, la terre, mais pour bien puiser dans la substance de la négativité, il leur fallait être à l’intérieur d’un corps humain.

Ils devaient se loger dans un corps de chair et de sang, de gré ou de force, celui qui s’y soumettait de gré recevait d’eux, en retour, des pouvoirs mystiques de toutes sortes, tandis que celui qu’ils possédaient de force n’étaient plus maître de lui-même en toutes circonstances.

Une fois sur terre, voici des centaines de milliers d’années, ils y trouvèrent les cercles de pouvoir déjà constitués par les esprits en révolte devant Nzambia Mpungu, le Créateur, ainsi que leurs représentants, les cinq esprits expulsés de Kongo dia Mbumba depuis peu (Cf « du rachat des âmes perdues »).

Ceux-ci les accueillirent volontiers car tous servaient les mêmes desseins, ceux de l’anti-Kimuntu, ils les reçurent à bras ouverts.

Quatre cent quarante neuf, tel est le nombre des derniers survivants de cet univers à ce jour, de ceux qui avaient voulu tromper la vigilance des lois de Nzambia Mpungu en s’arrêtant à un certain seuil  d’évolution en esprit, pour garder intact leurs acquis depuis le commencement de leur évolution jusqu’à ce niveau-là ; quatre cent quarante neuf, tel est le nombre des derniers survivants qui avaient dû devenir des « vampires », en mesure de noyauter et d’orienter les pensées d’autrui et contraints d’inciter sans cesse à l’anti-amour partout autour d’eux pour se nourrir et survivre grâce aux émotions négatives suscitées.

Autant de mal qu’ils accumulaient au fil des ans, autant de mal qui a fini par emporter la plupart d’entre eux, car, si l’esprit est immortel, parvenu à un certain degré de mal en lui, il fini par périr définitivement, ainsi le veulent les lois de l’évolution en esprit ; certes ils avaient acquis la faculté de prendre possession de l’esprit d’autrui et de revêtir toute forme physique quelconque comme bon leur semblaient, mais pour quel gain ?

Toute chose ayant une fin et chaque chose ayant son temps, depuis hier soir ces « reptiliens » ont été renvoyés à leur univers de vie, au soleil éteint, où demeuraient leurs enveloppes de chair et de sang et où ils n’ont plus d’autre alternative que de se soumettre au Kimuntu, de gravir de nouveau les marches, toute les marches, de l’élévation en esprit au risque, autrement, de mourir définitivement et ne disposent plus d’aucune ouverture pour revenir ici-bas, comme ils en avaient la faculté jusqu’ici.

Cependant ils ne sont pas à confondre aux francs-maçons, illuminatis et autre groupe de Bilderberg, qui sont tous des habitants de la terre asservis aux institutions qui émanent des stratégies des cinq esprits expulsés de Kongo dia Mbumba voici peu et qui leur servaient d’instruments de pouvoir.

Avec l’expulsion des dits reptiliens, prend fin le nettoyage de la terre de toutes les sources externes d’anti-Kimuntu ici-bas , n’y demeure plus, dorénavant, que ce qui est encore en ceux qui avaient contracté la graine de l’anti-Kimuntu et épousé la matrice qui les gèrent, ceux qui se doivent de revenir au Kimuntu, au risque d’être nettoyé d’ici-bas à leur tour.

 

 Luzolo Menga Ma Kongo

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta