Published On: mer, Nov 23rd, 2016

LE RÔLE DE LA MÈRE DANS LA SOCIÉTÉ AFRICAINE

Il y a  plus de 10 000 ans vivaient,  à la  source du Nil blanc, autour du grand lac d’Afrique (Lac Victoria), les premières sociétés. Ces premières sociétés, Negro-africaines avaient une vie sédentaire d’agriculture, d’élevage, de pêche et de chasse. Elles fondèrent ensuite,  en remontent le Nil, une civilisation  matriarcale, égalitaire et paisible.   :

  • Ta-Seti « la terre de l’arc » en Nubie (Soudan actuel), puis
  •  Kemet (KMT)  » la terre noire » en Egypte antique

La femme en inventant l’agriculture permit aux populations de  se sédentariser sur les bords du Nil ou les crues annuelles charrient le limon nécessaire à l’agriculture. En effet, c’est la femme qui a mis en valeur la terre. Cette première femme « Ève » (de l’hébreu avva) signifie « source de vie ». Or Ève est née de la côte d’Adam (de l’ hébreu « אדם », du mot « אדמה ») qui signifie « la terre ». Nous comprenons mieux pourquoi  la première femme (EAU= Crue du Nil + Limon) a crée l’agriculture et que c’est elle qui met en valeur l’homme ( LA TERRE) en fondant une famille.

« Maman » se dit « Amma » en sumérien et dravidien et « Ma » en certains langues africaines. Ainsi, le terme «Ma», désignait à la fois la «mère» et la«zone de terre». (par exemple Ma-nde signifie « les enfants de Ma »). 

Ainsi la Grande mère des origines, la mère primordiale, pourvoyeuse de Vie est appelé Maâ, c’est à dire Ma-aâ  (la grande mère). Maâ.t vient du verbe  Maâ  dit veut dire « ce qui est vrai » mais aussi de Maâ qui veut dire mère.

Ma-aâ, la « Grande mère » est la pierre angulaire qui soutient l’édifice de la maison de vie (Per Ankh). Notre société doit donc être sous-tendue par les principes de la Maât. (http://afrikhepri.org/les-commandements-de-la-maat/ )

Car, la mère se voit attribuer une triple fonction:

  • Elle est la mère qui donne la vie (EAU)
  • Elle est la mère qui nourrit (TERRE)
  • Elle est la mère que l’on doit écouter et respecter (  MAÂT symbole de vérité et de justice)

La mère africaine doit donc jouer un triple rôle dans la société car bien que ce soient la terre et l’eau qui permettent l’agriculture, la notion d’équilibre (Maât) est la plus importante pour que la graine que nous semons,  germe. En effet, nous devons nous assurer que la celle-ci  soit plantée dans une bonne terre et arrosée régulièrement avec une attention particulière.  C’est à cette condition que  les premières racines apparaîtront et  le végétal deviendra un arbre capable de donner des bons fruits. (Enfants équilibrés)

Ecrit par Matthieu Grobli


Displaying 1 Comments
Have Your Say
  1. Svp me faire avoir votre adresse électronique afin de vous faire parvenir mes articles et/ou poèmes engagés
    Remerciements anticipés
    SHM av.

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Articles du site

CHATROOM

[chatroom]

Recherchez et achetez un produit!

Méta