Published On: dim, Sep 17th, 2017

RANAVALONA III : DERNIERE REINE DE MADAGASCAR

553604_472939912730533_1202709043_nNée le 22 novembre 1861 à Amparibe (ancien nom de la capitale :Antananarivo) la princesse Razafindrahety plus connu sous le nom de reine Ranavalona III fut la dernière reine de la dynastie Merina à avoir reigner sur Madagascar avant la prise de possession de l’île par l’empire colonial Français.

Razafindrahety devient reine de Madagascar en 1883, à la mort de la reine Ranavalona II sa belle-mère. Son mari le prince héritier Ratrimoarivony meurt peu de temps après sa mère dans des circonstances mystérieuse. A la suite du décès de son mari, Razafindrahety fut couronnée à 22 ans reine Ranavalona III de Madagascar. À son intronisation, l’île est déjà menacée par une invasion des forces coloniales Française. Une guerre civile s’installa de 1883 à 1885, les malgaches ne supportant pas l’invasion des colons sur leur île, mais très vite la révolte est maîtrisée par les colons Français.
Les colons, prétextant leur venue sur l’île pour l’aider à se moderniser furent surpris de voir le gouvernement de la reine moderniser le pays avec rapidité et efficacité afin de montrer que l’île de Madagascar était un Etat civilisé et indépendant. Pour freiner l’élan de modernisation de l’île, les colons firent bombarder les ports des villes du nord et de l’est de l’île et s’emparèrent de Tamatave.
Sans vouloir négocier un quelconque départ et une limitation de l’occupation de l’île, la marine coloniale s’empare de Diego-suarez et proclame l’île de Madagascar un protectorat Français malgré le désaccord de la reine Ranavalona et du premier ministre. La politique étrangère et les finances sont sous le contrôle de l’état Français. Ce traité imposé et fragile ne garantie nullement la paix et oblige Madagascar à payer une indemnité à la France.
Pour l’exécuter, le gouvernement malgache contracte un emprunt auprès du Comptoir Nationale d’Escompte de Paris (CNEP), les revenus des douanes de ses six principaux ports (Tamatave, Majunga, Fénérive, Vohémar, Vatomandry et Mananjary) y sont gagés. Des immenses concessions sont cédées aux français : exploitation forestière, extraction de cuivre dans le pays, concession aurifère dans le Boina. Les revenus insuffisants des taxes ne permettent pas au gouvernement, de payer l’emprunt contracté au CNEP, pour y remédier le pouvoir colonial les obligent à multiplier les taxes et augmenter les corvées des habitants de l’île.
Malgré plusieurs tentatives pour se débarrasser de l’emprise colonial sur le pays, le gouvernement de la reine Ranavalona III ne parvient pas à se débarrasser des envahisseurs et l’invasion totale du pays se termine en 1895 sous le commandement du Général Duchesne, l’armée Française neutralise les soldats de la reine et s’empare de la capitale le 30 septembre 1895. Le premier ministre fut destitué de ses fonctions et remplacer par un collaborateur avec l’empire colonial. Le 6 août 1896 Madagascar est proclamée « colonie Française » à l’assemblée nationale. La reine Ranavalona gardera un pouvoir illusoire pendant quelques mois avant de se faire arrêté par surprise dans la nuit du 28 février 1897, par le général Gallieni. Elle et toute sa famille seront envoyé en exil à l’île de la Réunion puis en Algérie où elle y meurt le 23 mai 1917.

Acheter ce livre:

Displaying 2 Comments
Have Your Say
  1. Hajamalala dit :

    Pour compléter votre connaissance sur le trouble au sain du royauté Malgache avant la prise de pouvoir de Ranavalona 3: ce trouble est étroitement lié aux préparatifs de l’expédition français avant la dernière attaque et qui donnait un coup fatal au royauté Malgache. On doit pas nier que les français ont du mal à coloniser les Malgaches ; il a fallu quatre attaques et qu’au bout de 4em attaque que nous avons perdu le combat et sans les mensonges qu’on a semées chez les Sakalava menabe (zafinimena) et sans la contribution de sujet d’Andriatsioly et sakalave menabe jamais la France n’aurait pas gagne cette bataille. Revenant en détaille ces 4 attaques:
    1 er attaque Déjà au temps de Louis 14 ( Colbert le ministre d’outre mer ) la France convoitait à coloniser Madagascar entier . De leur comptoir Fort Dauphin , elle tentait d’agrandir leur territoire et tendre l’expédition vers l’intérieur de l’île mais les Malgaches de cette région ont réussi à les repousser ( une attaque avortée )

    2eme attaque de ce comptoir « Fort Dauphin » au temps de Radama 1 . Les français ont encore essayaient de lancer une expédition mais l’armée de Radama a écrasé l’armée française à quel point que l’armée malgache s’amuse a transformer le nom de Fort Dauphin en FARATAY = dernière merde ou en FARADOFAY = dernière leçon corrective FERAny DOboka FAY
    ( 2 em échec de l’attaque de France)

    3eme attaque: Les français se rendant compte que pour anéantir Madagascar il faut attaquer Tananarive. Pour ça il faut percer Madagascar à partir de la côte la plus près de Tananarive. Seulement il ne savent quel est la distance la plus courte. Les français ont donc déployé des missionnaires partant des côtes se dirigeant vers Tananarive, soit disant des personnes religieuses mais des espions. Ils avaient comme mission d’évaluer la distance la plus courte entre la côte et Tananarive en comptant le nombre de jours du trajet ( plus le nombre de jours est petit plus la distance est courte) mais aussi se renseigner sur les points stratégiques et la puissance militaire Malgache.
    Ranavalona I a su ce que prépare la France alors elle a pris des mesures pour étouffer ça en éliminant toutes personnes qui côtoient ces missionnaires ( Nous connaissons tous l’histoire de maritura malgasy injija Rasalamo sy Ampamarinana  » Baiboly no dorana nefa tsy may ») . ça n’a jamais été une cause religieuse comme prétende le livre d’histoire c’est un prétexte; mais le fond c’est de sauver la nation. Les français avait deux choix soit partir de Dzaoudzy ( Mayotte) ou île de France( Maurice). Ils ont constaté que Tamatave est la distance plus courte . De l’île de France ( Maurice ) les français ont lançait de bateaux de guerre mais Rainilaiarivony les attendait pied ferme . Les français n’ont pas réussi à pénétrer
    ( 3 eme défaite des français )

    4eme attaque Entre temps du côté OUEST les français ont aussi préparé le terrain. Il fallait qu’elle trouve des alliés Malgaches; Andriatsioly le cousin de Rasalimo est arrivé au beau moment. Les français l’ont pris comme ami ( une mascarade aux yeux de ses sujets seulement mais plain d’hypocrisie )et ont conclue des pactes en vendant Dzaoudzy qui servira au français d’une base militaire ( Rq si la France veut accaparer cette île « Dzaoudzy » elle peut la prendre de force elle n’a pas besoin de l’acheter à Andriatsioly car les armées ou les sujets d’Andriatsioly ne font pas le poids face à l’armée française mais il fallait du CINEMA ) . Peu de temps après ce pacte ( environ 6 ans ) les français l’ont empoisonné et ont mutilé son corps de coup de couteau et le jeté ( comme un cadavre d’ chien) sur le boulevard de crabes entre Dzaoudjy et Pamanjy. Pour gagner les coeurs de résidu de sujets d’Andriatsioly sur Madagascar et les sakalavas menabes les Français ont du rependre les mensonges soit disant que les merinas sont venus sur MAYOTTE et on assassiné le souverain Andriatsioly. Alors de là on commençait à DIABOLISER les hauts plateaux. On incite les sakalavas menabes à venger la mort d’Andriatsioly. Les français approvisionnent les sakalavas Menabe en Fusils , poudre et munitions.
    Réellement les sakalavas menabes ont préparé 3 axes pour anéantir les Merinas . Seulement les sakalavas Menabe et merina se ressemblent. Les sakalava menabe ont adopté un mot de passe pour signaler leur présence . Tout le nom de villages où on entend le mot —ARIVO—
    sont déjà sous la domination de Sakalava Menabe ( on entend la phrase 1000 lahy tsy maty indray anjo mais c’est faux une façon de diaboliser les Merinas) en effet le terme ARIVO ce sont les menabes qui l’utilisent fréquemment rien qu’à voir les noms des DROMBA NY MENABE.
    1er axe qui partait de Morodava en passant par Tsiroromandidy-Miarinarivo-Arivonimamo-Fenoarivo doit attaquer Manjakamiadana
    2 em axe qui partait de Marovoay en passant par Fenoarivo(Manjakazafy où est originaire Ranavalona 3) – Ivato – Ambotsiarivo – Nosiarivo- pas loin Mamoriarivo doit détruire Ambohimanga
    Entre ces deux localités les sakalavas menabes ont mis une zone tampon Sabotsy Namehina
    ( la ceinture de samedi) qui empêche les soldats de Manjakamiadana à venir sur Anbohimanga et inversement
    3em axe par voix maritime qui partait de Marovoay et Majunga et qui atterrisse sur Fenerivo-est( Tamatave) doit anéantir Fool Point  » Mahabo » caserne militaire qui garde la côte EST de madagascar.
    Mon seulement les Sakalava Menabe se fondent dans la masse de populations , ils sont armés jusqu’au dents et connaît bien les points stratégies de merinas. Ils ont réussi à désarmer les Merinas en brulant le stock de poudre à canon et fusils d’Ambodrona. Tout le monde connait l’expression » MAY AMBODRONA » . A un signal donné on lance l’attaque de ces trois points stratégiques de Merina.
    C’est ici que vous allez comprendre pourquoi il y a tant de troubles à la royauté Merina. Pour quoi on a tué la reine et le prince Ratsimo
    Rainilaiarivony est bien conscient que si la guerre entre Merina et Sakalava menabe éclate les Merinas perdront la bataille. Face au soif ardente des Sakalava Menabe à reverser la monarchie, Rainilaiarivony n’avait qu’une solution en renvoyant la balle en mettant un potentielle héritière SAKALAVA MENABE au trône de la monarchie Merina afin d’éviter la guerre civile. il fallait éliminer la reine en place ( Ranavalona 2) . Son choix tourne donc aux descendant de RASALIMO fille du roi Ramitsaho le roi du sakalava menabe et cousine de Andriatsioly. On a demandé aux cousines de Razafindrahety mais elles ont refusé. Quant à Razafidrahety elle se portait volontaire pour sauvez la Nation de la guerre civil d’autant plus elle est de sang royal menabe ( Ramitsao- Rasalimo- Dady Ketaka -razafindrahety) mais aussi de sang royal merina ( Andrianapoinimerina- Radama1 époux de Rasalimo tous deux enfantèrent Dady Ketaka- Razafindrahety). Elle est obligée d’assumer cette lourde tasse, vu son statu familial (taranaka mpanjaka ny Menabe sy Merina) on imaginera la suite en ce qui concerne le prince Ratsimo. Ranavalona 3 a bien réussi sa mission:  » établir la paix interne ».Or les français se font des alliés Malagasy du côté Sud-ouest- Nord  » Morondava + Majunga + Diego Suarez » mais aussi du côté EST « Fenoarivo-Est » alors quand le jour « J » arrive les français ont pris Madagascar en tenaille sur 2 axes: une expédition partait de La Réunion qui pénètre Madagascar du côté Tamatave. C’est un combat acharné mais l’armé loyale est affaiblie par les gents de Fenerive-est . L’autre expédition partait de Dzaoudzy et pénètre sur Madagascar du côté de Majunga. Cette expédition rentre sur Majunga est accueillie COMME des HEROS un véritable passoire du côté Est. Rainilaiarivony a su que les gents de l’Ouest a trahi la nation alors il a du scinder l’armée loyale de l’Est en deux ; la moitié devait parcourir Madagascar de l’Ouest en Est pour faire front contre l’Expédition venant de Dzaoudzy. C’est une expédition mixte composé de troupes françaises et des Malagasy mpamadika tanidrazana. L’armée loyale a rencontré l’expédition mixte à Andriba-be pas loin de Maivatanana . C’était un combat acharné mais l’armée loyale fatiguée du combat de l’Est et aussi du voyage n’a pas pu résistaient. Et nous savons tous la suite. On a perdu la guerre . on est devenu colonie française . Toute fois une bonne partie de gents mpamadika tanidrazana ( les menas Lambas qui existaient bien au temps de Royauté qui voulait renverser la monarchie ) les français les ont exterminés . Les français ont juste besoin d’eux pour anéantir Madagascar mais une fois acquise ces personnes là sont indésirable . Les français les ont armés jusqu aux dents pour renverser la Monarchie Malagasy ; il fallait donc les désarmer de peur qu ils retournent les armes contre les français c’est la raison pour laquelle qu’il fallait les éliminer . De leur union Ranavalona 3 et Rainilaiarivony une fille est née Fazafinambolo Filomène déjà son nom l’indique ( RAZAFI= postérité =zaza et VOLENA= caché = nasitsika ) c’est à dire RAZAFINAMBOLO = ZAZA NASITSIKA en effet c’est elle la fameuse fille de Ranavalona 3 qu’on a caché son identité . Cette enfant servait d’un otage politique , elle est élevé en côte et ce sont les sakalava menabe qui assurent son éducation. Durant la guerre franko-malgache elle a accompagné son père à Tamatave à lutter contre les français . Son père y est capturé en revanche elle est restée à Tamatave et ce sont les gents de Tamatave qui l’ont gardé jusqu’ on l’a rapatriée à Tananarive chez une famille d’accueil qui devait cacher son identité. Au moment où elle renonce à son trône ( bien après la colonisation) et qu’elle soit rapatriée à Tananarivo chez une famille d’accueil à Manjakazafy une chanson lui ait été dédiée  » FEHILOA MENA » interprétée par Jean Kely et basth de Kaïamba.

  2. Hajamalala dit :

    Citation de: jeanloupgajac le 24 Décembre 2015, 17:02:48
    Bonsoir, vous avez raison, beaucoup d’éléments importants m’échappent et je trouve vos posts très intéressants, parce qu’ils ouvrent une nouvelle façon de voir la réalité. Seuls des malgaches peuvent donner de vrais éléments historiques cachés comme vous le faites. Et c’est un honneur de pouvoir découvrir ces questions si bien documentées. Ce serait vraiment bien que des gens comme Domenichini par exemple, fins connaisseurs de l’Histoire de Madagascar, donnent leur avis sur cette face cachée du rôle réel de Razafindrahety, car nulle part on n’entend parler de ce sujet de la double filiation Sakalava et Merina de la dernière Reine qui aurait été à l’origine de son choix par Le clan des Andafiavaratra. Merci de nous donner en français tous ces renseignements, car il doit y en avoir beaucoup, mais en malgache sans doute, qui nous sont inaccessibles. Beaucoup de mal à apprendre le malgache à mon âge, la mémoire est défaillante ! Sourire Joyeux Noël et merci encore pour toutes ces pistes historiques. Pour ma part, je n’ai de certitudes que provisoires, jusqu’au jour où d’autres certitudes viennent les remplacer !
    Que la Reine ait eu cette fille Filomena et que çà ait pu rester secret, c’est étonnant, mais c’est bien sûr dans le possible, puisque vous donnez quand même pas mal de précisions. Par contre ce Gedeon de sa descendance, semble introuvable sur le net. Avez vous d’autres précisions ?
    Je me suis fait traduire la chanson Filomena, qui prouve bien son existence, je la reproduis ci dessous, avec votre permission !

    Je ne suis pas un simple Malgache mais un prince descendant directe de Ranavalona 3 de sa fille Filomène et si je suis au courant de la vraie histoire de Madagascar c’est parce que le LOVATSOFINA ( de bouche à oriel) existe qui se transmet de génération en génération et tel que j’ai reçu n’ a rien à voir avec ce que raconte les livres d’histoire. Ce sont des histoires à faire dormir les Malagasy . La généalogie de Guidéon : Andrianaponimerina => Radama1 & Rasalimo=> dady Ketaka => Razafidrahety(Ranavalona3) => Razafinambolo Filomène=> RabodoARIVONY=> Razafimihaja => Guidéon RANDRIAMIHOATRA
    Remarque: il se nomme pas gédéon mais GUIDE ON
    jeu de mots; inverse ces deux mots et on comprendra qui est-il ?

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

A propos d’Afrikhepri

AFRIKHEPRI est un réseau socio-culturel qui permet à ses utilisateurs de publier des articles, de faire des commentaires mais aussi d'échanger des messages...

Membres récents

Articles du site

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

CHATROOM

New to chatroom?
Not a member? Please sign up.
Please login to chat
Please login to chat
Please login to chat

Membres récemment actifs

Recherchez et achetez un produit!

Méta