A la conquête du Saint -Graal

  • 8
    Partages

Le  ciel ténébreux peignait la voûte céleste, la brume était épaisse, le soleil était absent…Recouvert d’une armure de fer, protégé d’un bouclier d’airain, portant un heaume à la tête et une épée à la main nous pensions être prés pour le combat. C’est alors que nous avons chevauchés, tels des chevaliers teutoniques, des contrées inconnus parcourant terres et eaux et bravant vents et marées.Nous avons entrepris des croisades, des guerres et des expéditions à la recherche du Saint-GRAAL. Pourtant, dans cet immense champ de batailles, avons-nous simplement triomphé de nos passions?

Satisfaisant toutes nos envies et réalisant tous nos fantasmes, notre œil se délectait de voir, notre oreille se satisfaisait d’entendre et notre bouche ne se rassasiait de manger…

Mais tout était souffrance dans cette course au plaisir. 

Semblables à des aveugles conduisant des aveugles, nous regardions sans voir et nous écoutions sans comprendre

nous nous sommes donc fourvoyés car la Vérité se trouvait dans un royaume sans chemin.

Nous avons amassé des richesses et conquis des terres pour construire ce royaume, mais tout était éphémère et poursuite du vent

Nous avons érigé des monuments religieux pour y mener un culte mais nous avions oublié que la Foi est un temple sans façades

Nous voulions peser l’impondérable, voir l’invisible et attraper l’impalpable, mais tout n’était qu’illusion… 

Par Matthieu Grobli

Laissez un commentaire!

  • 8
    Partages