Comment définir la Maât

  • 2
    Partages

La signification de Maat: Le mot MAAT, dans la langue pharaonique est utilisé pour signifier, la vérité, la justice, la rectitude, l’équilibre et l’ordre. Ce principe est symbolisée par une femme aux bras ailés. C’est aussi le contraire du mot « Isfet », qui signifie, l’injustice, le mensonge, la cupidité, le désordre, etc…

L’origine de MAAT: La mise en place socio-historique de MAAT commence en Afrique noire à l’époque pré-dynastique vers 4 000 – 3 500 av. JC., au moment où l’état égyptien n’était pas encore uni (Haute et Basse Egypte). Sa révélation va surtout avoir lieu à partir de la conquête du Roi soudanais Narmer. Maintenant il y a 5 réalités et 5 dimensions de MAAT : Dimensions Réalités

  1. Religion La religion est sacrée
  2. Cosmique Cosmos
  3. Politique État
  4. Social Société
  5. Anthropologique Homme

MAAT dans sa dimension religieuse : Quand MAAT concerne Dieu dans une dimension religieuse, vous devez l’étudier dans le cadre de la théologie. Puisque la théologie est la science de l’étude de Dieu.

MAAT dans sa dimension cosmique : MAAT est en coexistence directe avec le SOLEIL, les ÉTOILES, la LUNE etc. En tant que phénomène cosmique qui a également une dimension religieuse, elle révèle que le soleil et les étoiles peuvent aussi avoir une dimension religieuse. Pharaon qui est chargé d’agir pour Maat est appelé symboliquement «SA RA» , le « fils du soleil » (sous-entendu de Dieu).

La dimension politico-cosmique de MAAT : La politique, en reflétant l’état d’organisation de la nation égyptienne a également une dimension cosmique. Un exemple de cela est le gouvernement pharaonique. C’est pourquoi le pharaon, autour duquel gravissent les différentes institutions de l’Etat, est appelé le « SA RA ». Ce qui reflète l’aspect divin du gouvernement de kEMET.

RAMSES II OFFRANT MAAT A AMON EN PRESENCE DE PTAH – Dimension religieuse de MAAT : Cela signifie que la société kémétique avait un idéal religieux pour matérialiser l’ordre social. Cela signifie encore que les Kamits ont donné à l’ordre social une dimension religieuse.

Le rapport à l’HOMME : Ce rapport a été considéré comme de l’anthropologie religieuse : ce qui de beaucoup de manières reflète une nouvelle Science. Puisque vous avez non seulement l’anthropologie, mais aussi « l’anthropologie religieuse. » Parce que l’homme a dû consacrer du temps pour apprendre à cerner MAAT dans sa dimension religieuse. C’est-à-dire qu’en Egypte, les Africains anciens ont soutenu que l’homme avait plusieurs essences divines (âmes), tels le ka et le Ba…. Et que ces âmes complémentaires étaient ce qui compose l’esprit.

MAAT en ayant un rapport au sacré ou à Dieu, a eu un aspect cosmique également. En outre connu comme la « dimension cosmique de Dieu. »

La dimension cosmique de MAAT ou le cosmos de MAAT, est l’étude de la cosmologie:La Cosmologie : inclut l’astronomie, la physique, les maths, etc… C’était important de cerner cela pour comprendre la nature, l’univers, le monde, le cosmos, – vous devez connaître d’abord les sciences ci-dessus. Ainsi MAAT était également l’ »étude des sciences globales. »

MAAT dans la Dimension Cosmique de l’état : Même la royauté pharaonique avait une dimension cosmique. Pas seulement une dimension religieuse, mais une dimension qui comprend l’univers entier. Ainsi le pharaon était non seulement le gouverneur de l’état, mais il était aussi le responsable de l’univers entier. Puisque l’état appartient à MAAT. Ainsi la royauté était également cosmique.

La société égyptienne a également eu sa propre dimension cosmique en raison de MAAT avec y compris sa dimension religieuse. Et en vertu de cette connaissance/compréhension, elle apporte à l’homme l’immortalité et la lumière cosmique divine. En Egypte, ils croyaient que l’homme ne mourait pas mais devenait une partie de la Dimension Cosmique de l’univers. C’était la signification de l’immortalité en Egypte antique. Que vous êtes destiné à appartenir à la dimension cosmique de l’univers divin.

La Dimension Politique du Cosmos : C’est la dimension cosmique et Politique de l’Etat pharaonique qui se rapporte à l’HOMME. Cela s’étudie dans le cadre des Sciences politiques pharaonique.

La dimension politique de MAAT s’est appelée le « JA-TI », qui en était le symbole administratif. L’administration, placée sous l’autorité d’un Premier Ministre, fut le plus souvent présidée par le roi lui-même, qui était l’administrateur en chef de l’Etat ou du pays. Il était responsable de la gestion de l’Etat, c.-à-d., le Nil, les ressources et la distribution des ressources. La société dans sa dimension politique en ce qui concerne MAAT, était non seulement religieuse ou politique, mais également cosmique.

L’HOMME dans sa dimension politique, dépend totalement de l’Etat. Il n’y avait pas de révolution en Egypte car pour être contre l’Etat, il fallait être contre le divin. Tout le monde obéissait donc à l’Etat. Aucune révolution, aucune violence, etc., parce que ceci mène à la désorganisation, au désordre, et par conséquent va à l’encontre de MAAT. Il n’y avait aucune agressivité parce que cette force sethienne détruit l’ordre divin, l’ordre politique, l’ordre religieux et l’ordre cosmique.

Avec MAAT les divinités ont même une dimension sociale. L’éthique, la morale et le respect des valeurs humaines, est exigée de toutes les divinités. C’est la dimension sociale de Dieu en ce qui concerne MAAT. Ces valeurs sont donc garanties par les divinités dans la vie sociale. En d’autres termes, vous ne pouvez pas acquérir des valeurs morales par hasard. Elles doivent venir de Dieu qui s’implique lui-même dans la société. Ce qui en retour affecte le comportement de l’homme et ses rapports avec autrui. La dimension sociale du processus cosmique est l’action. Toutes les actions ont une dimension cosmique.

Dans la dimension sociale de la politique, le pharaon en faisant face à MAAT, doit protéger le pays. Ainsi quand il part faire la guerre, il ne doit pas conquérir d’autres terres, mais repousser les ennemis réfractaires à MAAT, loin de l’Afrique. Il ne devait pas non plus coloniser les autres peuples. Il devait protéger l’Afrique contre le chaos. Ainsi ils accomplissaient la volonté de MAAT en protégeant le pays.

La société comme dimension sociale de MAAT (également connu sous le nom de sociologie).

L’HOMME dans sa dimension sociale, en ce qui concerne MAAT, doit avoir un sens de la communauté sous la forme de la solidarité. L’harmonie sociale doit être pensée selon MAAT. Vous restez devant MAAT, responsable de votre communauté.

Unité : Dimension anthropologique divine de MAAT ; car il concerne l’homme. En Egypte, on pensait que l’on ne pouvait pas connaître Dieu. La dimension anthropologique de Dieu vue par les Africains anciens était plutôt Anthropomorphique. C-a-d, qu’à leur vue, Dieu était anthropomorphe. En d’autres termes, vous donnez aux dieux votre propre forme. Tous les dieux étaient anthropomorphes. Cela signifie que vous créez Dieu à votre propre image. C’est la dimension anthropologique de MAAT en ce qui concerne le sacré.

La dimension anthropologique du cosmos quant il concerne MAAT: Les Kamits ont dit que la mort, la vie, la vieillesse, etc., sont des phénomènes cosmiques. C’est une partie du processus cosmique. C’est pourquoi ils n’ont pas craint la mort. Ils ont cru que la mort n’était qu’une partie du processus cosmique de l’intégration.

La dimension anthropologique de MAAT quant elle se relie à l’Etat : L’état fournit tous les aspects de la vie à l’HOMME. Même dans la mort. Par exemple, l’Etat était responsable des cérémonies funèbres.

Dimension anthropologique de la société au regard de MAAT: C’est la mémoire sociale, la conscience. Cela signifie que vous devez connaître vos parents, la famille de votre mère, vos ancêtres. C’était très important pour MAAT. Vous devez avoir la mémoire culturelle. Avoir ceci doit vous lier à MAAT.

Il ne peut y avoir respect de MAAT sans cela. Vous devez avoir la connaissance de vos valeurs, de votre art, de votre langue, de votre culture etc… C’est pourquoi la dimension anthropologique de l’HOMME est vraiment une nouvelle science. En raison de MAAT. Donc il y a beaucoup de sciences impliquées de l’exécution de MAAT. La Sociologie de MAAT, la théologie de MAAT, la cosmologie de MAAT, etc…

Dimension de MAATIQUE de la beauté : La beauté a été également adorée sous MAAT, qu’ils ont appelé « Neferu ». Les arts, l’architecture, les métiers, etc. devaient être beaux dans KEMET en raison de MAAT.

Il y avait également la dimension de MAATIQUE de la médecine : Ils ont employé des herbes en pharmacologie. Mais les herbes devaient avoir une dimension cosmique avant qu’elles puissent être employées pour guérir. En d’autres termes ; le choix de certaines herbes est basé sur la position du soleil ou de la lune à une certaine heure. Ou quand l’ »étoile Sirius » est à un certain point dans le ciel. Ou la cueillette des herbes la nuit à une certaine heure. C’est la dimension cosmique MAATIQUE de la pharmacologie.

Il y a également la dimension sociale et curative de MAAT. Certaines prières ou hymnes ou libation à donner aux ancêtres sous forme de bon discours en demandant l’aide, ont aussi été employées pour guérir les malades.

Le symbole de MAAT est la plume MAAT est très léger, mais peut être très lourd en raison de toutes les choses que nous venons de mentionner. MAAT est équilibre et lumière. Pratiquer MAAT sur le plan social consiste à avoir la solidarité active. Prendre soin d’un autre. En outre la solidarité de la communauté.

MAAT dans le but de l’éducation dans KMT antique : Le premier processus de MAAT dans l’éducation était que l’homme doit apprendre à écouter en premier lieu. Ils l’ont appelé « OMO ». Et quand vous parlez, votre voix doit être « juste ». C’est ce qu’ils ont appelé, parler avec (MAA-ERU).

MAAT dans l’aspect pharaonique: Sa définition étant (chef de l’action), pharaon est responsable de toutes les dispositions assignées à la puissance divine (de Dieu) pour protéger l’Etat.

ConclusionC’est par MAAT que nous pouvons nous transformer, pour reconstruire un nouvel ordre africain et panafricain. Marchons avec MAAT en nos vies pour la création d’une nouvelle vision, d’un nouvel espoir, d’un nouveau monde et d’une nouvelle dimension spirituelle pour tous les africains.

Propos recueillis par Champs de Richard et traduit par Jean-Philippe Omotunde.

Laissez un commentaire!

  • 2
    Partages