DR SEVERIN KEZEU (CAMEROUN, 1967) LE SYSTEME ANTICOLLISIONS UNIVERSEL POUR ENGINS MOBILES

  • 16
    Partages

Dr SeverinFils d’un enseignant et d’une infirmière, Sévérin Kezeu naît à Yaoundé en 1967. Il développe très tôt le goût de la lecture, découvre le monde de la robotique à 7 ans et se sensibilise à la cause noire à travers Nelson Mandela, Malcolm X et Martin Luther King.

Après une scolarité brillante, il suit des cours de mathématiques et d’informatique à l’université de Yaoundé 1 et est accepté après maints efforts à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique de Strasbourg en France. Le jeune talent, 2 ans avant la fin de ses études, croule déjà sous les propositions professionnelles mirifiques aux Etats-Unis. En 1991, le brillant sujet de 24 ans décroche en individuel le premier prix national français de l’invention et de l’innovation après sa thèse de doctorat portant sur la collision.

Avant son invention, bien qu’il éxistait de nombreux systèmes anticollision, ils étaient tous conçu par une approche verticale, c’est-à-dire par des spécialistes de chaque domaine. Ainsi les professionnels de la grue par exemple développaient un système pour les grues, ceux de l’automobile un pour les voitures. L’inconvénient de cette approche était que l’on obtenait des systèmes qui ne s’adaptaient qu’à un type donné de mobile d’une part et surtout non optimums : présence de fausses alertes, certains cas de risque non traités.

Ainsi, il n’était pas possible d’éviter une collision entre un train sur un passage à niveau et une voiture, ou une grue à tour de chantier et un camion, ou encore un avion et un véhicule utilitaire sur le tarmac d’aéroport. Le Dr Kezeu a donc compris que pour résoudre la problématique de collision dans la globalité et de façon optimale, il fallait s’intéresser au mobile en tant qu’objet intrinsèque et quelconque. Il a développé une théorie mathématique qui permet de calculer de façon formelle le risque de collision entre un nombre illimité de mobiles de nature hétérogène. Ce système appelé Navigator et qui fonctionne en 3D, innove également par le fait d’être informatique, contrairement à tous les autres qui étaient électromécaniques. Ce système peut équiper tous les engins mobiles et été adopté par le Pentagone et l’armée française. Mais ce succès l’a conduit en garde-à-vue en France car il a été soupçonné de ne pas être l’inventeur du Navigator.

Severin Kezeu est propriétaire aujourd’hui d’une compagnie dans le domaine industrielle basée à Dubaï, qui pèse 100 millions de dollars et emploie 150 ingénieurs et 250 techniciens. La sécurisation des colossaux chantiers de Dubaï ces dernières années lui doit beaucoup. Il est rentré en 2010 au Cameroun créer une école de maintenance industrielle.

Laissez un commentaire!

  • 16
    Partages