Enseignements spirituels d’un maître ascensionné d’Afrique noir

Enseignements spirituels d'un maître ascensionné d'Afrique noir
Voiced by Amazon Polly
Enseignements spirituels d’un maître ascensionné d’Afrique noir
5 (100%) 3 votes

Afra El Goeb M Talah. Premier maître ascensionné africain. Maître ascensionné d’Afrique noire. Il vivait sur terre il y a fort longtemps. Il est un des rares êtres noirs à avoir ascensionné. Il vient effectivement de la race dite « bleue », connue sur Urantia Gaïa (terre) il y a plus de cinq cent mille années. Afra est le patron de l’Afrique et de la race noire. Afra est le premier membre de la race noire à avoir fait son ascension. Il y a fort longtemps de cela, il sacrifia nom et réputation pour parrainer un vaste continent et un peuple puissant. Lorsque Afra fit son ascension, il demanda d’être appelé simplement «un frère», ou frater en latin. Et alors, le nom «un frère» devint Afra. La race noire faisait partie à son origine de ce qu’on appelait la race bleue et la race violette. Leur peau avait effectivement une teinte bleue ou violette.

Ces âmes vivaient dans une civilisation spirituellement avancée qui existait sur le continent d’Afrique. Chaque nation est appelée par Dieu à manifester une vertu spécifique ou à accomplir une certaine destinée. Les membres de ce que l’on connaît comme la race noire furent envoyés à la terre pour maîtriser les qualités du pouvoir de Dieu, sa volonté et sa foi (sur le rayon bleu) et les qualités de la liberté de Dieu, la justice et la miséricorde (sur le rayon violet).

Afra vivait il y a 500 000 ans lorsque les gens de cette ancienne civilisation eurent atteint la croisée des chemins. Des extraterrestres et des anges déchus qui avaient envahi la terre divisèrent les gens. Bon, ceci peut ressembler à de la fiction. Mais la vérité est souvent plus étrange que la fiction. Ces mauvais anges entreprirent de détruire les races bleue et violette. Ils renversèrent les rituels autrefois sacrés et les formes d’art de ce peuple. Ils ouvrirent la porte à la sorcellerie, le vaudou et la magie noire. Ils tournèrent le peuple vers la haine, la superstition et la recherche du pouvoir. Tandis que les gens détournaient leur attention de leur Présence Divine, ils devinrent de plus en plus vulnérables aux tactiques de division pour régner des anges déchus. La nation africaine se divisa par les factions en guerre de ses tribus. Les gens perdaient la bataille spirituelle entre les forces de lumière et des ténèbres en eux-mêmes.

Et leur division, à la fois intérieure et extérieure a permis qu’ils soient asservis par les extraterrestres. Voyant la condition critique de son peuple, Afra s’incarna parmi eux pour les secourir. Premièrement, il localisa cette qualité manquante qui était le talon d’Achille de son peuple. Pour parler de façon allégorique, ils suivirent l’exemple de Caïn plutôt que de suivre l’exemple d’Abel. Lorsque le Seigneur demanda aux gens d’Afra s’ils étaient prêts à donner leur vie pour leurs amis, leur réponse fut la même que celle de Caïn: «Suis-je le gardien de mon frère?» Vous vous rappellerez que Dieu agréa Abel et son offrande. Mais il n’agréa pas Caïn et son offrande.

Comme le raconte la Genèse, Caïn en fut très irrité et eut le visage abattu. Yahvé dit à Caïn: «Pourquoi es-tu irrité et pourquoi ton visage est-il abattu? Si tu es bien disposé, ne relèveras-tu pas la tête? Mais si tu n’es pas bien disposé, le péché n’est-il pas à ta porte?» Et Caïn parla avec Abel, son frère. Et il arriva qu’alors qu’ils étaient en pleine campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.

Et le Seigneur dit à Caïn: «Où est ton frère Abel?» Il répondit: «Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère?» Celui qui répond non à cette question se consacre à son propre ego et ne sera jamais le gardien de son frère. Et éventuellement, l’étincelle divine qui est en lui, la triple flamme, mourra.

Afra savait que beaucoup parmi son peuple avaient perdu leur triple flamme, tout comme aujourd’hui beaucoup de noirs autant que des blancs la perdent à cause de la colère. Ils auraient à suivre un sentier de fraternité. Ils devraient avoir soin les uns des autres. La seule façon qu’il pouvait leur enseigner à être les frères de tous était d’être le frère de tous lui-même. Et à cause de cela il fut crucifié par son propre peuple. Il fut le Christ parmi eux mais ils ne le savaient point. Ils étaient aveuglés par leur avidité pour le pouvoir.

SOURCEhttp://danielmehi.unblog.fr/category/maitre-ascensionne-afra-lafricain/

Enseignements spirituels d’un maître ascensionné capté par channeling

Je suis Afra, le Maître africain.

Je veux m’ adresser à vous tous, Frères, Sœurs, d’ Afrique ou d’ ailleurs, tous ceux qui avez la chance d’ utiliser cet outil, preuve d’un minimum de facilités point de vue matériel.

Je sais que votre monde est de plus en plus difficile à vivre, à votre idée, mais il est un continent, celui-là même dont j’ ai la charge, où règne plus de zones de non-droit, où règne la famine, la mort, le viol, où seuls les plus forts peuvent parler et leur voix est souvent la voix des armes, où les enfants sont enrôlés de force dans les troupes armées ou violés systématiquement pour les mettre au pas. Ce continent aux immenses richesses n’intéresse que les hommes d’ affaires qui n’ont que faire de la souffrance d’ un peuple qu’ils pensent inférieurs tout comme ces marchands qui, les siècles passés écumaient les côtes et chassaient l’ homme pour en faire des cargaisons de marchandises destinées au monde entier. D’où pensez-vous que viennent tous ces êtres de couleur aux quatre coins du monde, principalement dans ce qui fut appelé le nouveau monde.

Mes Frères, mes Sœurs, il est temps de penser à la misère de vos frères de ce continent si souvent oublié, et dont les dirigeants sont pour la plupart aussi pourris que ceux dont ils dénoncent la main-mise sur leurs richesses nationales.  Vous étonnerez-vous alors de voir ces peuples traverser les océans pour trouver une vie meilleure dans ce qu’ils pensent être un eldorado et un paradis ?

Aidez-les à rester chez eux dans la dignité, à vivre heureux sans craindre le meurtre, le viol, l’ enlèvement de leurs enfants, aidez-les en aidant ceux qui essaient de faire de leur mieux pour qu’ils soient en sécurité, pour qu’ils aient une instruction, pour changer les mentalités, pour que la paix revienne dans ces contrées troublées, oh oui troublées, où des génocidaires impunis font régner la loi de la terreur, la loi du plus fort.

Aidez les organisations qui dénoncent ces exactions, les organisations qui soignent et pansent les plaies, les organisations qui permettent, même aux plus pauvres, et aux filles au même titre que les garçons, d’aller à l’ école, d’ apprendre la justice, et qu’ ils sont tous frères et sœurs, car seule une éducation adaptée peut éviter de nouveaux génocides.

Oui mes Frères, mes Soeurs, en les aidant, vous faites en sorte que moins d’ immigrés, comme vous les appelez, viendront gonfler encore et encore le flot de démunis, de sans-papiers, de sans-abris dans vos pays si calmes et paisibles à côté des leurs malgré vos problèmes quotidiens.

Quand dans une manifestation, vous êtes face à des policiers et qu’un dialogue existe néanmoins, imaginez que dans bien des contrées de ce continent, la confrontation aux forces de l’ ordre pour un peu de justice signifie LA MORT ! Imaginez ce que peut être la peur que les forces de l’ ordre viennent frapper à votre porte et emmènent un ou des membres de votre famille sans espoir de retour. Demandez à vos anciens, eux connaissent ce sentiment, eux qui ont connu la guerre dans votre Europe. Eux se souviennent de la peur, de la faim, eux peuvent comprendre, mais comprennent-ils seulement la similarité des situations que j’ évoque ? L ‘ être humain a bien souvent la mémoire courte, très courte.

Frères, Sœurs, quand vous croisez vos frères et vos sœurs de couleur dans les rues de votre Europe,ayez de la compréhension, de la compassion et des sentiments d’ Amour pour eux. Et réfléchissez: que feriez-vous à leur place dans leur situation ?

Il ne tient qu’ à vous de faire en sorte que ce monde change, que chacun puisse regagner les contrées qui les a vus naître sans craindre pour le lendemain de leur famille, leurs proches.

Oui, vous avez le POUVOIR de changer les choses en agissant sans espérer rien obtenir en retour que le bien d’ hommes, de femmes et d’enfants qui ont le droit de vivre en paix et en harmonie entre eux, mais n’ ont AUCUN droit chez eux !

Je compte sur vous. En s’ unissant, on est plus fort, et chacun peut faire à son niveau, l’ un en donnant à une association travaillant sur place au bien-être de ces gens, l’ autre, peut-être sans emploi, en allant sur place aider, construire, reconstruire parfois ce que la guerre ou les éléments ont détruit, apprendre. Il y a tellement de choses à leur apprendre pour qu’ ils aient une meilleure vie. Ils sont démunis, si démunis à côté du plus petit d’ entre vous qui est riche  encore à côté de ce qu’ eux possèdent.

Voilà. Il fallait que je vous parle car l’ hiver approche dans vos régions et la plupart des nouveaux arrivants de cette Afrique que j’ aime tant n’ ont même pas idée du climat et des conditions de vie qui les attendent. Certains ne survivront pas à votre hiver !

A vous de faire en sorte, vous, ceux qui possédez ce qu’ eux n’ ont pas, à vous de les aider à pouvoir rester dans leur pays !

Faites que l’ Afrique ne se vide pas de sa jeunesse, de ce qui fait sa force !
Aidez-les, aidez-nous !

Je vous en prie, faites cela pour vos frères !

Commander le livre ici
Merci de réagir avec un émoticône et de partager l'article
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "Enseignements spirituels d’un maître asce..." A few seconds ago
  • 2
    Partages

A lire aussi

fr Français
X