La sublimations des passions

La sublimations des passions
Noter cet article

L’individu qui se trouve sous l’emprise de la colère et qui essaie de la contrôler, de la réprimer ou de la surmonter, s’expose inévitablement à une situation conflictuelle: une lutte s’établit entre deux sentiments antagonistes. La colère veut s’exprimer sous forme de violence (physique, verbal) mais elle est contenue.

Ce refoulement entraîne un déséquilibre de l’âme et l’émergence de pathologies. Car cette énergie négative agit comme une poison polluant le psychisme et entraînant subséquemment, des maladies psychosomatiques.

Mais,  nous  devons pas rejeter nos pulsions « brutes » dans la société. Alors, il  nous faut les symboliser afin que cette materia prima sublimée soit acceptable pour tous.

Par l’art-thérapie, nous transmutons nos pulsions sadiques-anales grâce aux vertus de la « pierre philosophale » et nous dépouillons de Nos peines, nos angoisses et nos souffrances pour revêtir un nouveau blason:  celui de l’esthétique. C’est par ce processus alchimique que nous sublimons notre énergie négative, la transformant et la matérialisant en une énergie positive et créatrice.

Ainsi, la liberté d’expression est préférable à la répression et la coercition car l’homme qui est sous le joug d’une obédience est comme un fauve près à bondir sur sa proie. Son agressivité ne se traduit que par la violence parce qu’il n’a pas d’exutoire et qu’il ne peut l’extérioriser sur un support artistique.

Cette opération symbolisée par la création d’une œuvre d’art est la première forme de sublimation des énergies. En effet, les dessins sur les parois des grottes réalisés par nos ancêtres étaient la première l’expression de leur instinct de survie. L’activité artistique permet donc,  de convertir nos pulsions de mort en une pittoresque création. Ces gravures picturales avaient une dimension hautement magique: celle de changer les pulsions de mort en pulsion de vie sous l’égide du Nom-du-Père internalisé (la Loi).

Ainsi, une société « équilibrée » permet la sublimation des pulsions (passions) de ses citoyens afin que celles-ci ne la détruisent pas. Mais, une société « malade » ne  fait que projeter ces pulsions (de mort) sur des champs de bataille et finit par s’autodétruire…

Matthieu Grobli

Merci de réagir avec un émoticône et de partager l'article
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "La sublimations des passions" A few seconds ago
  • 50
    Partages

A lire aussi

fr Français
X