Comment 1% de la population peut changer positivement le reste du monde

L'effet Maharishi
4
(1)

L’effet Maharishi se définit comme une influence d’harmonie et de progrès s’exerçant sur un groupe social donné lorsqu’une fraction de la population pratique la Technologie du champ unifié de Maharishi (le programme de Méditation Transcendantale (MT) et de MT-Sidhi de Maharishi Mahesh Yogi).
L’effet Maharishi induit une transformation de la société vers un état plus ordonné et plus harmonieux, se traduisant par une diminution de la criminalité, de la violence, des accidents, des maladies, et par une amélioration des indicateurs économiques et sociologiques.
Les scientifiques qui ont découvert ce phénomène lui ont donné le nom d’effet Maharishi, en hommage à Maharishi Mahesh Yogi qui avait annoncé, dès les années soixante, qu’un petit nombre de personnes pratiquant la technique de Méditation Transcendantale serait suffisant pour améliorer sensiblement la qualité de la vie dans toute la société.

Il y a une quinzaine d’années, la communauté scientifique a commencé à s’intéresser à ces transformations globales et les a étudiées systématiquement, d’abord à l’échelle urbaine, puis nationale et depuis peu à l’échelle mondiale (effet Maharishi planétaire).
Les sociologues ont constaté que l’effet Maharishi se faisait sentir à partir du seuil de 1% (dans le cas de la Méditation Transcendantale) ou de racine carrée de 1% (dans le cas du programme de MT-Sidhi).
Cette proportion est trop minime pour que l’effet Maharishi se transmette par le vecteur des échanges sociaux entre les personnes pratiquant le programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi et les autres membres de la société. Les résultats suggèrent plutôt l’existence d’un milieu conducteur, d’un champ transmettant la cohérence produite par les méditants à toute la société. Le physicien John Hagelin, auteur d’une théorie unifiée du champ quantique, fait remarquer dans un article paru en 1987 que la grande portée de l’effet Maharishi (puisqu’il peut se faire sentir à une très grande distance de son point d’origine) ne peut s’expliquer que par l’existence d’un champ unifié de toutes les lois de la nature.

L’effet √1% : Le programme de MT-Sidhi

Un intérêt majeur du programme de MT-Sidhi est que les bienfaits qu’il procure touchent la collectivité. Si 1% d’une population donnée peut, ces personnes pratiquant tranquillement la MT chez elles, influencer positivement l’ensemble de cette population, le programme de MT-Sidhi, lorsqu’il est pratiqué en groupe, amplifie considérablement cet effet de cohérence et d’harmonie produit sur l’environnement : il suffit que la racine carrée de 1% de la population participe à la pratique en groupe de ce programme pour qu’il en résulte une amélioration de la qualité de la vie. 

Les groupes de superradiance:

L’effet de superradiance est la puissante influence de cohérence qui se propage à partir d’un grand groupe d’« experts » en ces technologies de la conscience. « Grand groupe » signifiant donc ici au moins la racine carrée de 1% de la population concernée.

Pour voir les effets d’une telle cohérence se produire dans un pays, il faut donc qu’au moins la racine carrée de 1% de la population pratique le programme de MT-Sidhi, ensemble (deux fois par jour) et au même endroit. Un tel groupe permanent représenterait par exemple, au minimum :

  • pour la France (65 millions d’habitants) : 806 personnes ;
  • pour l’Allemagne (82,4 millions d’habitants) : 907 personnes ;
  • pour la Belgique (10,4 millions d’habitants) : 322 personnes ;
  • pour le Luxembourg (460 000 habitants) : 68 personnes ;
  • pour les Pays-Bas (16,5 millions d’habitants) : 406 personnes ;
  • pour les États-Unis (307 millions d’habitants) : 1752 personnes ;
  • pour le Canada ( 32,9 millions d’habitants) : 574 personnes ;
  • pour la Russie (141,7 millions d’habitants) : 1190 personnes ;
  • pour Israël (6,5 millions d’habitants) : 254 personnes ;
  • pour les territoires de Palestine (4 millions d’habitants) : 200 personnes ;
  • pour le Liban (3,9 millions d’habitants) : 198 personnes ;
  • pour l’Irak (29 millions d’habitants) : 539 personnes
  • pour le Chili ( 16,6 millions d’habitants) : 400 personnes ;
  • pour le Burkina Faso (14,5 millions d’habitants) : 380 personnes ;
  • pour le Japon (127 millions d’habitants) : 1126 personnes ;
  • pour l’Inde (1,15 milliard d’habitants) : 3400 personnes ;
  • pour la Chine ( 1,33 milliard d’habitants) : 3657 personnes ;
  • pour le monde entier (6,92 milliards d’individus) : 8 316 personnes. 

D’où l’initiative actuelle de créer un groupe de plusieurs milliers de personnes en Inde (voir plus bas § « Établissement d’un effet Maharishi mondial »). 

Effets sur la société:

Des recherches très sérieuses et approfondies ont été effectuées dans plusieurs pays sur cet effet de cohérence. Que ce soit dans des zones de conflits comme au Moyen-Orient, dans des pays en guerre civile (par exemple le Mozambique), ou à une échelle planétaire, les résultats, toujours, démontrèrent que les groupes de superradiance s’avéraient être directement liés à des changements dans la société, changements toujours positifs puisqu’ils englobaient une diminution des tendances négatives (baisse de la criminalité, de la délinquance, du terrorisme, des conflits sociaux, du nombre d’accidents de la route, du nombre d’hospitalisation et, dans les zones de conflits armés, de l’importance des dommages et du nombre des victimes de guerre) en même temps qu’une croissance des tendances positives (positivité des déclarations et actions des chefs d’États, embellie des relations internationales, amélioration du commerce et de l’industrie, hausse des indicateurs économiques, renforcement de l’intégrité culturelle, découvertes scientifiques, découvertes de ressources naturelles, etc.). 

Mise en place de groupe de cohérence:

L’utilisation de l’effet Maharishi pour créer une influence de paix et de cohérence à l’intérieur des pays comme entre les nations a été proposée aux gouvernements de tous les pays du monde.

Les pays riches sont concernés, où l’insécurité, la pollution, les problèmes de santé et d’éducation, où l’incertitude dans nombre de domaines, tel celui de l’agriculture, vont croissant ; les pays pauvres également où instabilité politique et désastre économique s’aggravent de pair.

Certains gouvernements ont accepté, parfois pour aider leurs pays à surmonter de graves crises intérieures (guerres civiles, effondrement économique), de mettre en place un ou plusieurs « groupes de cohérence » afin de créer une influence d’ordre et d’harmonie dans un environnement où paix et progrès étaient menacés.

Chaque fois, ce fut une réussite, au-delà même de ce que ces gouvernements espéraient. Les groupes mis en place générèrent un effet de champ créant dans la région ou le pays un état d’invincibilité et de cohérence propices au plein développement économique et social .

Même dans les régions actuellement en paix ces groupes sont nécessaires. Aucun pays n’est à l’abri du terrorisme ou du chantage et tout gouvernement responsable doit s’attacher à prévenir le danger avant qu’il n’arrive. C’est cette prévention, spontanée et systématique, qu’assurent les « groupes de cohérence ». 

Les groupes de superradiance produisent une augmentation sensible de la cohérence dans la conscience collective de la société. Quand des personnes pratiquent la MT, leurs ondes cérébrales ainsi qu’un grand nombre d’autres fonctions physiologiques deviennent plus cohérentes. Quand un grand groupe pratique ces techniques ensemble, c’est toute la société qui manifeste une augmentation similaire de cohérence. Nous savons grâce à la physique que tout système incohérent produit des interférences destructrices, c’est-à-dire que toutes les ondes interfèrent les unes avec les autres de telle manière qu’elles s’annihilent mutuellement. A l’inverse, un système cohérent manifeste des interférences constructrices, c’est-à-dire que les différentes ondes se renforcent mutuellement au lieu de s’annuler. C’est ce que mettent en évidence les statistiques observées dans une société soumise à l’influence d’un groupe de cohérence. La criminalité, les accidents, sont des exemples d’interférences destructrices dans la société. Il n’est donc pas surprenant de les voir diminuer et de constater par contre un accroissement de l’ordre et du sens de la coopération. Chaque citoyen commence à soutenir davantage les intérêts de l’ensemble de la société. La conscience collective nationale est purifiée de ses tendances négatives et stressées et les résultats de ces changements peuvent être mesurés aisément grâce aux variations de nombreux indicateurs sociaux.»

Etablissement d’un effet Maharishi mondial: 

Appliqué à l’échelle planétaire, cet effet, appelé alors effet Maharishi mondial, est tout aussi concluant. La démonstration en a déjà été faite qui fut observée, analysée et validée scientifiquement. Ce fut toutefois sur une période limitée (environ un mois) car il fallut réunir, en un même lieu, 7000 personnes venant de différents pays du monde.

Aujourd’hui, c’est un groupe permanent de 16 000 personnes qui est en train d’être créé en Inde, et un groupe de 2 500 se constitue aux États-Unis. Ces groupes vont être établis sur une base durable et leurs effets s’annoncent suffisamment manifestes et puissants pour démontrer mondialement la valeur et l’efficacité du programme d’« invincibilité » proposé par Maharishi Mahesh Yogi.

SOURCE: mt-touraine-poitou

Il a été établi que les sentiments des humains et notamment le champ magnétique généré par le cœur de l’être humain quand il éprouve certaines émotions s’étend bien au-delà de notre corps, à tel point qu’ils sont détectables par des satellites qui se trouvent pourtant à des centaines de kilomètres au-dessus de la surface terrestre.

  Il a aussi été démontré que lorsqu’un groupe de personnes décident de se mettre ensemble pour créer une émotion bien spécifique dans leur cœur, cette émotion est capable d’influencer littéralement le champ magnétique qui maintient la vie sur Terre. Ce champ magnétique a des effets aussi bien sur la réaction immunitaire des êtres humains que sur la météo, les tendances climatiques, les cycles de guerre et de paix, notre aptitude à résoudre des problèmes, nos propres capacités cognitives. Même si de prime abord, ces choses semblent n’avoir aucun lien entre elles, elles sont entièrement liées au champ magnétique terrestre.

Ce qui est remarquable, c’est que chaque être humain est relié à ce champ et bénéficie de cette relation sans en avoir forcément conscience, car il y a encore relativement peu de personnes qui perçoivent ce lien. Pourtant, la science a démontré que ce lien existe bel et bien.

Par conséquent, ce qui compte, c’est de rechercher des sentiments qui créent l’harmonie dans nos cœurs. L’harmonie est le véritable langage de communication entre le cœur et le cerveau. Certaines émotions qui viennent du cœur et qui sont générées par des sentiments de tolérance, de gratitude, de pardon, d’attention accordée aux autres ou de compassion ont toujours fait partie des recommandations faites par les traditions les plus authentiques et les plus anciennes. Or, les scientifiques reconnaissent désormais que ces traditions avaient raison de dire que ce que nous ressentons dans notre corps se reflète dans le champ magnétique pour le profit de tous.

La question qu’on se pose souvent est de savoir si nos émotions peuvent être mesurées. Ce que la science tend maintenant à prouver, c’est que les émotions affectent le champ de notre propre cœur. En effet, le cœur humain est considéré comme le plus puissant générateur électrique mais aussi magnétique du corps. C’est important, car on nous a toujours dit que le cerveau était le lieu où nos actes prennent naissance. Le cerveau possède un champ électrique et aussi un champ magnétique, mais ces champs sont relativement faibles en comparaison de ceux du cœur. Le champ électrique du cœur est environ 100 fois plus puissant que celui du cerveau, tandis que son champ magnétique est 5.000 fois plus important. 5.000 fois ! Vous vous rendez compte ? Et ce qu’il faut ajouter, c’est que le monde physique tel que nous le connaissons est entièrement déterminé par ces deux champs énergétiques : les champs électriques et les champs magnétiques, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.

Nos livres de physique disent que si nous modifions le champ magnétique ou le champ électrique d’un atome, nous changeons littéralement l’atome en question, c’est-à-dire la matière dont nos corps sont faits. Or, il apparaît que le cœur est conçu aussi bien pour agir sur les champs électriques et magnétiques de notre corps que sur ceux du monde qui nous entoure. Et ce sont les émotions créées dans le cerveau et dans le cœur qui sont responsables des modifications qui interviennent dans les champs électriques et magnétiques.

On me demande souvent en quoi ces découvertes sont liées à ce que nous appelons la loi d’attraction. Pour faire court, elles peuvent nous fournir un aperçu de cette relation. Mais quand on cherche plus loin aussi bien dans les découvertes que dans les enseignements du passé, on apprend qu’il s’agit en réalité moins d’une attraction que d’un reflet. Je m’explique : dans le monde qui nous entoure – et la science nous le confirme – il y a un CHAMP énergétique qui est en réalité un CHANT et qui est à la base de toutes les réalités physiques. Et à ce propos, Lynne McTaggart a écrit ce superbe livre intitulé Le Chant de la Cohérence universelle qui aborde l’essence quantique. Certaines personnes le nomment « l’Esprit de la Nature », certains scientifiques l’appellent « l’Esprit de Dieu », d’autres « la Matrice » ou encore « la Matrice divine ». En 1944, le fondateur de la théorie des quanta, Max Planck, identifia ce champ qu’il appela « la Matrice », et c’est de là que vient ce mot.  

Ce que nous commençons à comprendre, c’est que lorsque nous créons des sentiments par rapport à ce que nous choisissons d’expérimenter dans nos vies, comme par exemple lorsque nous choisissons de façon consciente d’avoir une relation parfaite ou l’abondance dans notre vie ou d’obtenir notre propre guérison ou celle des personnes qui nous sont chères, lorsque nous créons ces sentiments, ces derniers modèlent les champs électrique et magnétique de notre cœur et modifient littéralement les éléments de cette essence quantique, de cette « soupe quantique » si vous voulez, permettant ainsi au schéma que nous avons créé dans notre cœur de se manifester dans le monde physique. Il s’agit donc moins d’attraction d’un point de vue scientifique que d’une création consciente en nous d’un fondement que la structure de l’univers – ce que les Maîtres spirituels appellent « l’Intelligence cosmique » – vient ensuite modeler pour refléter dans le monde physique les sentiments que nous avions faits nôtres.  

En d’autres termes, nous devons être dans notre propre vie cela même que nous voulons voir se manifester dans le monde. Et la science nous fournit désormais de bonnes raisons de comprendre pourquoi il en est ainsi.  

Vous me demandez combien d’individus sont nécessaires pour créer un certain type d’émotion dans leur cœur au point d’avoir des répercussions sur le monde ?

On est en train de changer de paradigme à ce sujet : dans les années 1970 et 1980, lors des premières études faites sur « l’effet Maharishi » et sur la méditation transcendantale, il a été largement prouvé qu’il existe une interdépendance entre la conscience humaine et le monde environnant. Par contre, ce qui n’a jamais pu être démontré, c’est ce qui se passe précisément dans le corps des individus lorsqu’ils créent tel ou tel effet. C’est à cette époque qu’une nouvelle formule a été créée. Cette formule énonce tout simplement que si l’on arrive à créer un certain effet avec un certain nombre d’individus, il suffit d’atteindre la racine carrée d’1 % de cette population pour produire l’effet désiré sur l’ensemble de la population. C’est ce que l’on a appelé le phénomène de superradiance auquel on peut associer la théorie « du centième singe ». » Gregg Braden

SOURCE: erenouvelle

Cette accumulation de résultats statistiques met clairement en évidence qu’il existe aujourd’hui une technologie systématique permettant de produire une qualité de vie élevée dans tout pays. Tous les gouvernements ont désormais à leur disposition une technologie efficace qui permet de diminuer le degré d’incohérence sociale (criminalité, accidents de la circulation, risques d’incendies, conflits armés, etc.), qui agit de manière positive sur l’économie en réduisant le chômage, l’inflation et en stimulant la production intérieure, et qui produit une influence d’harmonie et d’ordre dans les consciences collectives nationales et mondiale.

Ces recherches vont toutes dans le sens d’une idée souvent suggérée par Maharishi : la création par chaque gouvernement d’un service ministériel chargé de prendre soin de la conscience collective nationale.

Nous avons jusqu’à présent été capables de réunir suffisamment d’experts en Méditation Transcendantale et en MT-Sidhi pour commencer à transformer les tendances de notre époque à l’échelle mondiale, mais nous sommes encore loin d’avoir créé une qualité de vie idéale en un endroit quelconque sur terre. Par contre, si les gouvernements faisaient de la création de la cohérence une nouvelle profession et commençaient à créer des groupes consacrant chaque jour quelques heures à cette activité silencieuse, alors, comme l’indiquent les résultats statistiques de ces recherches, la qualité de la vie du monde entier pourrait s’améliorer de manière spectaculaire en l’espace de quelques jours.

Un monde où plusieurs grands groupes de cohérence seraient établis est une perspective souvent évoquée par Maharishi : « Quand l’effet Maharishi sera produit de manière permanente, les domaines de l’économie, de la politique et des religions verront la réalisation de leurs aspirations. Les relations internationales deviendront plus harmonieuses. La négativité disparaîtra de la famille des nations. L’évolution de notre monde est désormais totalement entre les mains de chaque nation. Chaque gouvernement peut utiliser cette méthode très simple, créer une société de succès et bénir le monde d’une influence de paix, de bonheur. »
En transformant la conscience collective du monde, c’est la vie humaine qui peut être transformée ; et c’est grâce à un effet de champ produit par de grands groupes de personnes pratiquant ensemble le programme de Méditation Transcendantale et de MT-Sidhi que la conscience collective peut être libérée de ses tensions.

A la base de cette théorie, on trouve deux principes essentiels : 

  • l’existence, à la base de toute chose dans l’univers, d’un champ unifié ; 
  • la capacité de l’esprit humain de contacter ce champ unifié lorsqu’il fait l’expérience d’un quatrième état de conscience ou conscience transcendantale.

Les scientifiques de l’Université Maharishi de Management parlent de la conscience en tant que « champ ». De même que la nature de la gravité et de l’électromagnétisme est celle d’un champ, de même la conscience, dans sa nature essentielle, est aussi un champ. C’est seulement ainsi qu’il est possible de rendre compte de l’effet de superradiance. Selon Charles Alexander : « Le caractère immédiat des effets produits dès le début d’une assemblée soutient l’idée que les améliorations constatées sont véhiculées par un champ sous-jacent. Seul un champ sous-jacent dont les caractéristiques sont celles de la conscience ou qui interagit avec elle peut expliquer la transmission et l’amplification des effets de la cohérence sociale sur de longues distances et sans délai apparent ».
Au cours des quarante dernières années, Maharishi a continuellement parlé dans son enseignement d’un champ unifié de la vie qui est sous-jacent, non manifesté, infini et transcendantal. Tout être humain, grâce à son système nerveux, à son esprit, peut contacter ce champ et ainsi « arroser les racines de la vie ».Tout en s’enrichissant lui-même, il enrichit le monde qui l’entoure.

Quelle est votre réaction ?
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "Comment 1% de la population peut changer positi..." A few seconds ago

Vous avez aimé cette publication ?

Résultats des votes 4 / 5. Nombre de votes 1

Soyez le premier à voter

Comme vous aimez...

Suivez nous sur les réseaux sociaux!

Send this to a friend