Le reiki et le secret de la guérison

  • 2
    Partages

Le Reiki est une approche thérapeutique utilisant l’Énergie Vitale Universelle, « Rei Ki » en japonais. Cette pratique thérapeutique permet de canaliser l’Énergie Vitale de l’Univers. Pour cela, des rites propres à la pratique du Reiki, permettent d’activer les centres énergétiques du praticien Reiki, en les mettant en résonance avec un niveau vibratoire permettant une réception optimum d’Énergie Vitale Universelle.
reiki
ReikiCette énergie vitale qui, comme son nom l’indique, est la base de la vie, au sens large du terme et pour toutes les espèces des différents règnes de la Terre : des minéraux aux humains, en passant par les végétaux et les animaux. L’espace qui nous entoure, l’Univers, est constitué de cette force infinie et inépuisable. À chaque instant de notre vie, que nous soyons minéraux, végétaux, animaux, humains, cette énergie se déverse en nous et nous fait vivre.
reiki
Sans l’énergie vitale, pas de vie sur la Terre, ni d’ailleurs dans l’Univers tout entier. D’ailleurs, nos scientifiques n’ont-ils pas démontré, également au début du XXe siècle, que la « matière » comme nous l’appelons n’existe pas. Tout est « état vibratoire », à différent taux de vibration. Ce que nous avons l’habitude d’appeler « matière », est composé d’énergie dense, à un taux vibratoire plus bas que l’énergie de nos pensées par exemple, ou de nos corps subtils.
reiki
Tout dans l’Univers est énergie, rien d’autre. Partant de ce constat, il est facile de comprendre qu’en agissant sur un être en lui facilitant l’apport énergétique dont il a besoin, c’est un peu comme si on lui apportait un surcroît de carburant lui permettant d’aller plus loin. Cet apport en Énergie Vitale Universelle qu’il va recevoir, va l’aider à régler certains dysfonctionnements ayant pu apparaître, suite à différents traumas ou stress d’origine émotionnelle, venus perturber sa structure énergétique.

Cela est connu depuis la nuit des temps…
reiki
Les soins énergétiques étaient connus et pratiqués des prêtres thérapeutes de l’époque d’Akhenaton, puis plus tard par les Esséniens et le Maître Jésus… Mais également en Inde, en Chine, au Tibet… depuis des millénaires.reiki
Par contre, avec l’évolution de la Science qui a choisi de se séparer du spirituel, cette approche de soins énergétiques est tombée en désuétude.reiki
Mikao Usui a été le vecteur, l’instrument, permettant de redécouvrir cette science connue depuis si longtemps.
Le Reiki est donc bien une approche de thérapie énergétique destinée à s’aider soi-même ou aider les autres à se soigner. Cette transmission d’Énergie Vitale avec l’approche du Reiki, se fait par les mains et le regard. Dans les techniques du Reiki, les mains du thérapeute peuvent toucher ou simplement être imposées au-dessus du corps, suivant le cas.

Le Reiki n’est ni une doctrine, ni une religion
reiki
Il n’interfère absolument pas avec nos croyances, mais est un outil d’éveil intérieur, d’ouverture du coeur et de la conscience, tout en respectant le chemin de chacun et son rythme propre d’évolution.
Il est une expérience indéfinissable, au-delà des mots et de toute explication rationnelle. Recevoir un soin Reiki est une pure expérience vibratoire, au cours de laquelle le receveur se trouve apaisé et enveloppé d’une énergie d’Amour Inconditionnel …reiki
Le Reiki ne se limite pas à un simple soin corporel, bien que le corps constitue la « base de travail ». Le Reiki permet d’aider la personne qui le reçoit, de façon globale (holistique) tant au niveau physique, que mental, émotionnel ou spirituel à se prendre en charge.
Le Reiki agit en profondeur à tous les niveaux de l’Être, induisant un état de profonde paix intérieure, tant pour celui qui donne Reiki que pour celui qui le reçoit. En canalisant l’énergie vers lui-même et /ou vers d’autres êtres, le donneur baigne ainsi dans un climat d’autoguérison permanent.
La « guérison » n’existe pas en tant que telle : « seule l’auto-guérison existe », c’est le receveur qui choisit d’accueillir cette énergie pour s’auto-guérir. Le praticien de Reiki n’est que le canal transmetteur. Il est donc totalement impossible et mensonger de « promettre la guérison », des « résultats miraculeux » quels qu’ils soient, car cela dépend de chaque être, chacun est unique, et chacun réagit à sa manière, à son rythme à l’énergie, et avec sa propre volonté.
Cependant, le Reiki sera toujours profondément positif et bénéfique sur tous les plans. Néanmoins, nous ne contrôlons pas son action, car c’est le receveur et lui seul qui décide, au plus profond de son âme de l’utilisation qu’il fera de l’Énergie Vitale Universelle « Reiki » qu’il vient de recevoir.

La quête de Mikao Usui
reiki
reikiDès lors, Mikao Usui n’allait plus connaître la paix avant d’avoir élucidé le mystère de la guérison, de l’énergie, de l’existence même. Le lendemain, il quitta son poste de professeur pour se rendre étudié à l’Université de Chicago. Il espérait trouver la clé dans les textes bibliques originaux et se mit à apprendre l’hébreu, le grec et le latin afin de pouvoir lire tous les écrits dans leur version originale et découvrir comment Jésus et ses disciples guérissaient les malades, mais rien. Après des années de recherches, il n’avait toujours rien trouvé et c’est dans un état de découragement extrême que le Mikao Usui s’en retourna au Japon.
reiki
Il lui restait cependant une ressource : les textes bouddhistes. En effet, les écrits racontèrent que Bouddha lui aussi, possédait des pouvoirs de guérison. Mikao Usui se mit alors à dévorer les textes sanskrits à la recherche de quelques techniques, de quelques indices qui lui permettraient de comprendre comment Bouddha, Jésus et d’autres guérissaient le corps physique des malades. Il visita des monastères, interrogea les moines, mais on lui faisait toujours la même réponse : « Nous avons déjà suffisamment à faire pour guérir l’esprit, sans que nous nous occupions encore de guérir le corps physique. »
reiki
Après des mois de recherches, on le référa à un temple, un monastère Zen près de Kyoto. Il demanda à voir le moine responsable. Ce fut un vieillard qui s’intéressait aussi à cette question. Mikao Usui demanda à être admis au monastère pour étudier les textes bouddhiques, les sûtras, afin d’y découvrir le secret de la guérison. Cela fait, il étudia ces textes dans leurs traditions japonaise et chinoise mais sans succès. Il apprit le Sanscrit, la langue la plus ancienne, la plus directement dérivée de ce parler originel dont toutes les autres langues sont des formes dérivées. Il commença donc à lire les sûtras écrits en cette langue et c’est dans ces textes qu’il trouva les symboles calligraphiés par un disciple inconnu du Bouddha, la description de la formule de guérison et la méthode par laquelle Bouddha transmettait son savoir.
reiki
Il avait trouvé le secret de cette pratique mais il lui manquait la Force de guérison, la Force Subtile.
Il en parla à son vieil ami l’abbé et lui fit part du désir de se rendre dans les montagnes pour y faire une retraite de vingt et un jours, pendant lesquels il jeûnerait et méditerait. L’abbé le lui déconseilla fortement, le mettant en garde contre les dangers auxquels il allait s’exposer. Mais Mikao Usui ne voulait pas reculer si près et après avoir longuement remercié son ami, il lui fit des adieux.

L’initiation
reiki
Parvenu au sommet de la montagne, Mikao Usui disposa vingt et un cailloux devant lui, représentant les vingt et un jours qu’il s’était donnés pour recevoir le pouvoir de guérir. Chaque jour, il jetterait l’un de ses cailloux afin de garder une certaine notion du temps. Les jours passèrent, la soif, la faim, le découragement et les doutes l’assaillirent. Il se plongea plus intensément encore dans sa méditation.
reikiAu moment où il finissait ce cycle de 21 jours, le matin du dernier jour alors que tout espoir semblait perdu, il aperçut au loin une lumière éclatante qui s’avançait vers lui à une vitesse effrénée. Pour un court instant, il pensa que c’était la fin et eut envie de courir quand de l’intérieur, une voix lui dit :
« Toi qui m’as cherché si longtemps, ne fuis pas, je viens te donner ce que tu cherches. »
reiki
Il resta tranquille et la Lumière le frappa au 3e œil. Il tomba alors sans connaissance et, quand il reprit lentement conscience, il vit les yeux fermés cette boule lumineuse qui dansait devant lui et de cette boule, d’où sortaient des millions de bulles aux couleurs de l’arc-en-ciel. Certaines étaient plus grosses et dans celles-là, il revoyait en lettres d’or les symboles qu’il avait découverts. Ils se succédaient dans les couleurs rouge, orange, jaune, vert, bleu pâle, indigo et violet dans un mouvement lent allant de la droite vers la gauche. Instantanément, il comprit leur signification et les moyens de les utiliser. Il entendit ces mots :
« Rappelle-toi, rappelle-toi, rappelle-toi. »

Après cette découverte, il entreprit la descente de la montagne et dans sa hâte, il se heurta contre une pierre et s’arracha un ongle. Le sang coulait et la douleur était intense à cet instant, une voix de l’intérieur lui dit :
« C’est le temps de mettre en pratique ce que tu as appris. »
reiki
Premier miracle
Il imposa les mains sur sa blessure. Le sang arrêta de couler et il sentit la douleur s’atténuer.
reiki
Deuxième miracle
Il continua sa route jusqu’à l’auberge où il commanda un repas copieux qu’il digéra, après un si long jeûne, sans difficulté et sans effet néfaste.
reiki
Troisième miracle
La fille de l’aubergiste, depuis plusieurs jours, souffrait d’une rage de dent. Il y avait des traces de larmes sur son visage et sa joue était enflée et rougie. Mikao Usui demanda s’il pouvait lui venir en aide. Cette permission obtenue, il imposa les mains sur la joue enflée et en quelques minutes, la douleur avait disparu…
reiki
Quatrième miracle
A son retour au monastère, il s’informa de son ami, le vieux moine qui l’avait soutenu dans ses recherches. Il était alité, souffrant d’arthrite. Mikao Usui s’est précipité dans sa chambre. Après lui avoir fait part de son expérience, il imposa ses mains aux endroits douloureux, lui fit un transfert de cette énergie comme il l’avait pratiqué sur lui-même et peu de temps après le vieux moine put vaquer à ses occupations.
reiki
Mikao Usui n’avait désormais aucun doute qu’il détenait le secret de la guérison, que cette Lumière qu’il avait reçue se manifestait par le seul désir de guérir et de soulager la souffrance. Il appela cette énergie « Reiki », un terme Shintô qui signifie « Énergie Vitale Universelle ». Ce qui signifie aussi, au-delà du sens premier :
– le lien entre l’énergie universelle et celle présente en nous,
– quelque chose que l’on sent, mais qu’on ne voit pas,
– énergie harmonisante sur tous les plans, dans toutes les phases.

La mise en pratique de l’enseignement reçu
reiki
L’étape suivante consistait à déterminer comment faire le meilleur usage possible de ce don. Il décida donc de le mettre au service des pauvres et des déshérités. Il se rendit à Kyoto dans un bidonville, déguisé en mendiant. Il rencontra le roi des mendiants et proposa ses services :
« J’ai un merveilleux don de guérison que je veux mettre au service des pauvres. Je peux effacer toute trace de maladie de ce quartier. »
reiki
reikiOn lui donna un endroit pour travailler et aussitôt, sans répit, il se mit à initier, à soigner gratuitement tous ceux qui étaient là. Très vite, les gens se sentaient mieux et pleins d’énergie, ils recouvraient la santé physique. Ceux qui étaient assez jeunes et qui avaient la force de travailler, il les aidait à s’organiser et à trouver du travail afin d’avoir une vie digne et de subvenir à leurs besoins.
reiki
Mais, après un certain temps, il revit dans la rue les mêmes personnes qu’il avait soignées et initiées. Ils étaient à nouveau dans ce même état de pauvreté et de mendicité. Mikao Usui leur demanda donc ce qu’ils faisaient là, pourquoi ils étaient revenus. La réponse était unanime :
« Ça ne marche pas pour moi »,
« On me fait travailler trop longtemps, on ne me paie pas assez »,
« Je ne suis pas capable »,
« C’est trop difficile », …
reiki
Enfin bref, ils avaient tous un prétexte pour justifier ce retour à la misère, à la souffrance. Mikao Usui eut beaucoup de peine à cette constatation mais il comprit qu’il n’avait pas respecté le principe du libre-arbitre : il avait choisi l’évolution, la santé, pour des personnes qui n’avaient pas choisi d’évoluer.
Pour Mikao Usui, il apparut comme une évidence qu’il était impossible de guérir quelqu’un contre son gré, qu’on ne pouvait l’aider à guérir que s’il le désirait vraiment et de plus, disposé à prendre l’entière responsabilité de ce que cela implique.reiki
La maladie ou la santé ne sont pas des états permanents, dépendants d’une volonté extérieure. Ils sont l’expression d’un état de déséquilibre ou d’harmonie intérieure, ils dépendent de la détermination profonde de chaque individu.

SOURCE: http://www.energie-sante.net/fr/rk/RK050_historique-du-reiki.php

Laissez un commentaire!

  • 2
    Partages