L’Union des femmes africaines (UFA) de Belgique a attribué ce prix à sept lauréates d’origine africaine

  • 1
    Partage

L’Union des femmes africaines (UFA) de Belgique a attribué ce prix à sept lauréates d’origine africaine qui se sont distinguées dans les différents domaines. 

La dixième édition du prix de l’action féminine a eu lieu, le 30 janvier, au cours d’une soirée de gala organisée à l’hôtel métropole de Bruxelles. À cette occasion, Chouna Lomponda (RDC), Isabelle Kibassa Maliba (RDC), Michelle Mupika (RDC), Adèle Simo (Cameroun), Fatou Sarr (Sénégal), Fériel Berraies Guigny (Tunisie) et Patricia Kipiani (Cameroun) ont été récompensées pour leur parcours exceptionnel. Le prix de l’action féminine, explique-t-on, met en évidence des initiatives en faveur de la femme africaine par des femmes africaines ou des femmes d’ailleurs.

Isabelle Kibasa Maliba est députée provinciale dans le brabant Wallon pour le compte du parti socialiste belge. Elle a reçu le « prix de l’engagement citoyen » ainsi que le prix spécial du jury. Isabelle Kibassa est une militante sans frontières qui agit en Belgique, en Afrique et au Congo.

Chouna Lomponda a reçu le prix de l’action féminine pour la communication et la visibilité. Responsable de la communication et des partenariats du musée juif de Belgique, Chouna Lomponda est experte en relations publiques et relations de presse depuis plus de 15 ans. Elle a travaillé dans la presse écrite, à la radio et à la télévision comme éditrice, présentatrice ou encore rédactrice en chef des émissions quotidiennes et hebdomadaires. Également consultante en communication, elle conçoit des stratégies et les implémente afin d’asseoir l’image et la notoriété de ses clients.

Michelle Mupika, qui a reçu le « prix de l’action pour la culture culinaire et l’encouragement de la jeunesse africaine », est la propriétaire du restaurant chez Mich-OH. Elle est également la marraine de l’ASBL « Change », un « mouvement de jeunes afropéens cherchant à valoriser et à partager la culture et l’histoire de l’Afrique auprès des afro-descendants et des occidentaux. » À travers l’organisation d’événements socio-culturels et d’activités éducatives, sportives, musicales et artistiques, « Change » souhaite créer une cohésion entre tous les membres de la communauté africaine et l’ensemble de la société belge.

Fériel Berraies Guigny est une ancienne diplomate tunisienne. Chercheuse en sciences sociales, elle milite depuis plusieurs années pour le droit des femmes en Afrique et pour une meilleure compréhension entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne. Elle a créé la plate-forme « United Fashion for Peace », caravane de la mode pour la paix à l’international. Objectif : véhiculer des messages humanistes et le développement durable à travers la mode éthique. Patricia Kipiani a reçu le prix d’honneur de l’action féminine. Juriste, elle est spécialisée dans les pratiques anticoncurrentielles.

Fatou Sarr est la créatrice de la marque de produits de beauté « True Colors », dédiés aux peaux noirs et métissées. Fatou Sarr a passé presque toute sa carrière dans le milieu des cosmétiques. Elle a travaillé pour de grandes marques comme Fashion Fair et a été consultante avant de fonder sa propre marque.

Adèle Simo a obtenu le prix de l’action féminine pour la promotion de la culture esthétique de l’Afrique. Diplômée en coiffure et esthétique, cette coiffeuse professionnelle s’est notamment spécialisée dans la coiffure afro durant  deux années aux États-Unis. Adèle Simo est la propriétaire du salon de coiffure Shekina Hair, situé au cœur de Bruxelles dans la très célèbre et prestigieuse avenue Louise. Créée en 1998, l’UFA œuvre pour la promotion et la visibilité des femmes africaines, afin de mettre en avant l’entrepreneuriat des femmes africaines dans divers domaines.

Patrick Ndungidi

  • 1
    Partage

more recommended stories

Envoyer un message