Présence africaine en Asie de l’Antiquité à nos jours

Présence africaine en Asie de l'Antiquité à nos jours
Merci de partager !

Qui étaient les premiers habitants de la Mésopotamie, du Japon, de la Chine, de l’Inde ? Qui étaient les premiers Arabes ? Qui étaient les fondateurs de la brillante civilisation sumérienne ? Le bouddhisme est-il d’origine africaine ? Ce livre raconte une histoire fascinante et occultée qui commence il y a plus de 100 000 ans. Il bouleverse toutes nos certitudes sur les premières grandes civilisations de l’Asie ; il bouscule la pensée unique qui règne dans certains milieux de la recherche scientifique et historique. Car du XIXe siècle à nos jours, de nombreux historiens, archéologues et anthropologues ont été les complices d’une vaste entreprise de falsification de l’histoire et du rôle des Africains dans les civilisations de l’antiquité, en Asie et ailleurs. Pourtant les vestiges de la présence africaine sur le continent asiatique sont si considérables que, jusqu’à une époque récente, l’Asie passait pour être la patrie des Africains. Runoko Rashidi examine une masse de documents écrits, de travaux en anthropologie et linguistique, les résultats des fouilles archéologiques, l’histoire des premières religions asiatiques, le patrimoine artistique et iconographique de l’Asie, etc. La piste ici suivie par l’auteur nous mène jusqu’au lointain Japon des premiers samouraïs, en passant par l’Irak des Sumériens, l’Inde de la vallée de l’Indus et de Bouddha, la Chine, Angkor…

H. Imbert, un anthropologue français qui a vécu en Extrême-Orient, affirme:
« Les races négroïdes ont peuplé à un moment donné tout le sud de l’Inde, l’Indochine et la Chine. Le Sud de l’Indo-Chine est connu aujourd’hui comme Négritos purs comme les Semangs et mélangés comme les Malais et les Sakais … «  «Dans les premières époques de l’histoire chinoise, le type Negrito a peuplé tout le sud du pays et même dans l’île de Hai-Nan, comme nous avons tenté de démontrer dans notre étude sur les Négritos, sur les hommes noirs de cette île.La partie inférieure de la face de l’empereur Pu-yi du Mandchoukouo, descendant direct des dirigeants mandchous de la Chine, est négroïde.Ainsi, un empire nègre existait dans le Sud de la Chine à l’aube de l’histoire de ce pays . « 

A lire : RUNOKO RASHIDI « Histoire millénaire des africains en Asie »

Merci de réagir avec un émoticône
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "Présence africaine en Asie de l’Antiquité..." A few seconds ago