QUI ÉTAIT BENJAMIN BANNEKER ?

  • 25
    Partages

Benjamin BanekerBANNEKER, fils de Robert et Mary BANNAKY, naît en 1731, près de la rivière Patapsco située à environ 16 kilomètres de Baltimore.

La mère de BANNEKER était une Mulâtresse libre ; Son père, un Africain qui avait dû acheter sa liberté pour sortir de son état d’esclave.
Le grand-père de BANNEKER était connu sous le nom de Bannaka ; Ensuite, sous celui de Bannaky.
Sa grand-mère s’appelait Molly Walsh ; Elle fut d’abord servante en Angleterre, et envoyée ensuite dans le Maryland, liée par un contrat d’apprentissage de servante.

Après avoir terminé‚ ses 7 années de servitude, Molly Walsh s’acheta une ferme et 2 esclaves qui l’aidèrent à s’en occuper. Elle affranchit ses deux esclaves, et épousa l’un d’eux : Bannaky.
Ils eurent plusieurs enfants dont une fille, Mary.
Lorsque Mary fut grande, elle acheta un esclave nommé Robert et qu’elle épousa ensuite ;
Ils eurent plusieurs enfants dont Benjamin.

Benjamin BANNEKER grandit à la ferme familiale qui se situait près d’une ville appelée « Bannaky Springs » à cause des sources d’eau fraîche qui s’y trouvaient.

BANNEKER construisit des fossés et de petits barrages pour contrôler l’eau des sources nécessaire à l’irrigation.
Le travail de BANNEKER fut si sérieux que les cultures des Bannaky crûrent même en période de sécheresse. D’ailleurs, cette famille de Noirs, libres, ne cultiva que d’excellents tabacs.
Lorsque les fermiers voisins décidèrent de changer leurs cultures de tabac pour les remplacer par des cultures de blé‚ BANNEKER, avec ses solides connaissances en mécanique, les aida à la construction des moulins de leurs fermes.

Molly Walsh, la grand-mère de BANNEKER lui avait appris à lire ainsi qu’à ses frères. Pour cela, elle utilisait la Bible comme livre d’enseignement. Et, dans la vallée où ils vivaient, il n’y avait pas d’école. Un été, un instituteur Quaker vint vivre dans la vallée ; Il ouvrit une école pour garçons. BANNEKER y alla. Le maître d’école changea le nom de Bannaky en BANNEKER.
A l’école, il apprit à écrire et à faire du calcul arithmétique simple.
BANNEKER quitta l’école à l’âge de 15 ans pour prendre la direction des affaires familiales à la ferme.
A l’âge de 21 ans, en 1752, BANNEKER eut une expérience exceptionnelle: il vit une montre de poche, de marque, qui appartenait à un dénommé Josef Levi. BANNEKER fut absolument fasciné par cette montre.
Il n’avait, de sa vie, jamais vu quelque chose de semblable. Levi la lui offrit.
Cette montre allait bouleverser la vie de BANNEKER. Il prit la montre et essaya d’en comprendre le fonctionnement.

BANNEKER sculpta, à partir de petits morceaux de bois, une montre semblable, et fabriqua sa propre pendule ; la première à sonner l’heure, complètement fabriquée en Amérique.

La pendule de BANNEKER fut si précise qu’elle sonna chaque heure, à l’heure, pendant 40 années.

Les travaux de BANNEKER sur les pendules l’amenèrent à réparer des montres, des pendules, des horloges et des cadrans solaires.
BANNEKER aida même Joseph Ellicott à construire une horloge complexe. Il fut un ami proche des frères Ellicott qui lui prêtèrent des livres d’astronomie et de mathématiques ainsi que des instruments d’observation des étoiles.
BANNEKER, malgré‚ le caractère autodidacte de ses études en astronomie et en mathématiques supérieures, prédit, avec succès, l’éclipse solaire du 14 avril 1789, contredisant, ainsi, les prévisions d’éminents mathématiciens et astronomes de l’époque.
Lorsque les parents de BANNEKER moururent, ils lui léguèrent la ferme familiale, puisque ses deux s½urs, mariées, l’avaient quittée.
BANNEKER construisit une cabine percée d’une lucarne pour y étudier les étoiles et faire des calculs.
Travaillant essentiellement seul, avec quelques visiteurs, BANNEKER fit une compilation des résultats qu’il publia dans son almanach.

Il avait adressé cet almanach, accompagné d’une lettre de 12 pages, à Thomas Jefferson (alors

secrétaire d’Etat), en réaction aux remarques racistes de ce dernier sur les capacités intellectuelles des Africains.

BANNEKER continua de publier son almanach ainsi que celui de nombreux autres scientifiques et artistes éminents de l’époque, depuis sa ferme du Maryland, et ce, presque jusqu’à sa mort.

Bien que BANNEKER étudiât et enregistrât les résultats de tous ses travaux jusqu’à sa mort, il dut cesser de publier son Almanach à cause de la mévente de ce dernier.
A l’époque où il avait construit sa cabine d’observation, en 1791, BANNEKER fut engagé, avec une équipe de géomètres-experts nommés par le Président George Washington, pour dessiner les plans du District de Columbia, Washington, D.C.

BANNEKER fut le seul Africain à obtenir un engagement présidentiel.
BANNEKER et Andrew Ellicott, le cousin de George Ellicott, travaillèrent en étroite collaboration avec Pierre L’Enfant, l’architecte qui s’occupa des plans du District de Columbia, Washington D.C.

On retira le projet à L’Enfant, à cause de son tempérament, si bien que lorsqu’il partit,
il emporta les plans avec lui. BANNEKER redessina, de mémoire, les plans de la ville,
épargnant ainsi au Gouvernement américain les efforts et les dépenses qu’aurait occasionné
l’embauche d’un autre dessinateur.

Laissez un commentaire!

  • 25
    Partages