SAMUEL KOUNTZ REUSSIT LA TRANSPLANTATION RENALE AUX USA ET LA CONSERVATION PROLONGEE DU REIN

557197_470004619690729_1530225367_nSamuel Lee Kountz est né le 20 octobre 1930 à Lexa dans l’Arkansas. En 1952 il finit ses études à l’école d’agriculture et mécanique à l’université de l’Arkansas. Sa demande d’admission à l’école de Médecine de l’Université de l’Arkansas à Little Rock est rejetée et il complète un cycle de chimie à l’université de Fayetteville, Caroline du Nord. Grâce à son parcours, il lui est attribué une bourse à l’Université de l’Arkansas pour les sciences médicales où il devient le premier Noir à être admis dans cet établissement.

Après son doctorat, il rejoint San Francisco pour ses études de chirurgie, où il rencontre le Dr Cohn, un pionnier dans la transplantation d’organe. Ensemble, ils réalisent la 1ère transplantation rénale ne concernant pas des jumeaux en 1961, après celle de de l’hopital Necker à Paris qui concernait des jumeaux identiques. Le Dr Kountz découvre également que la méthylprednisolone, un stéroïde, diminue fortement les risques de rejet de l’organe transpanté, et que la réimplantation d’un rein de la part d’un second donneur dès qu’on a une indication des signes de rejet chez le patient transplanté améliore le pronostic vital du patient. Il met aussi au point une technique permettant de préserver le rein pendant plus de 50 heures. Ses recherches iront jusqu’à rendre possible la transplantion du rein de la part d’une personne non-membre de la famille du transplanté.

Avocat infatigable du don d’organe, il ira jusqu’à faire une transplantation devant les caméras pour cela et reçevra 20 000 promesses de don. Il devient professeur et chirurgien en chef dans plusieurs illustres hopitaux des USA et crée le plus grand centre de recherche sur la transplantation rénale aux USA à San Francisco.

Lors d’un séjour en Afrique du Sud en 1977, il développe une maladie neurologique qui ne sera jamais diagnostiquée et qui le rendra handicapé mental et physique. Il passera le reste de sa vie dans son lit, incapable de communiquer et mourra à 51 ans en 1981 à New York.

Que ce soit la transplantation, la conservation du rein, l’usage de stéroides ou la réimplantation, les resultats de ses recherches équippent tous les centres de transplantation rénale au monde. Le Pr Samuel Kountz recevra de très nombreux prix de son vivant et une bourse académique pour africain-américains, attribué par le lobby Noir NAACP, porte aujourd’hui son nom.

  • 19
    Partages

more recommended stories

fr Français
X
Afrikhepri

GRATUIT
VOIR