Une cure de miel et de gelée royale pour améliorer votre santé

  • 9
    Partages

Entre l’homme et l’abeille existe une formidable histoire d’amour qui remonte à une dizaine de millénaires. Les travaux de la ruche et la récolte du miel, souvent auréolés de mythes et de légendes, font partie intégrante de l’histoire de l’humanité. Aujourd’hui, si chacun se plaît à reconnaître l’extraordinaire saveur d’un miel de qualité, de plus en plus de personnes en redécouvrent les inestimables vertus.

Identifié comme nectar des Dieux et comme symbole de douceur, d’amour, de bonheur, voir même de longévité, les vertus de ce dernier ont ainsi traversé le temps. Aliment préhistorique par excellence, le miel, provenant des abeilles, apparait sur Terre il y a plus de quarante-cinq millions d’années. Dès le début des « récoltes » malgré le danger pour approcher les ruches, les premiers hommes savent d’instinct les bienfaits que le précieux miel pouvait leur apporter. Grâce aux témoignages actuellement à notre disposition, il semble évident que le travail de la ruche et la récolte systématique du miel ait commencé sur les rives du Nil à l’époque pharaonique. Ainsi le miel a très vite été utilisé pour humecter les lèvres des nouveaux nés, pour soigner les vivants et embaumer les morts. On a notamment retrouvé un papyrus vieux de quarante-cinq millions d’années centré sur une thématique médicale, évoquant clairement les préparations thérapeutiques réalisables avec du miel. Ainsi dans l’Egypte antique, apprécié pour ses vertus thérapeutiques et culinaires, le miel permet à l’abeille d’intégrer l’alphabet égyptien, en devenant le hiéroglyphe symbolisant le pharaon.

L’abeille est considéré comme divine. Le miel était la « nourriture des Dieux » et les larmes vivantes de Ra (Dieu-Soleil). L’abeille était le symbole des pharaons dans le langage hiéroglyphique. Sous Ramses II, les fonctionnaires recevaient une partie de leur salaire sous forme de miel. C’est un important moyen de paiement. Contre un pot de miel on recevaient un âne ou un boeuf.

Des archéologues ont retrouvé des tombes égyptiennes qui montraient la vie quotidienne des égyptiens où on les y voyaient consommer différents produits apicoles. Ils étaient aussi utilisés après le mariage, lors de la « lune de miel » d’où ce terme. Par exemple, le papyrus Smith retrouvé à Thèbes en 1860 est un manuel chirurgical  pour les soulagements de différents maux. Grâce aux papyrus retrouvés, les archéologues ont pu constaté que le miel était très utilisé dans les remèdes où il était présent de 20 à 84%. Il était utilisé comme antiseptique, antifongique et anti-inflammatoire. On sait aussi que les momies égyptiennes de l’époque des Pharaons étaient remplies avec une mixture faite de naphte (pétrole à l’état naturel) et de propolis.

 C’est en Mésopotamie, dès le IIIème millénaire, qu’apparaissent les premières abeilles domestiques. En Grèce, le miel était donné en offrande aux Dieux, d’où le terme « nectar des Dieux ». Il était cependant aussi connu et utilisé pour ses vertus comme en témoignent les écrits d’Hippocrate (460-370 avant J-C.), père de la médecine en Grèce Antique.

Les vertus du miel

Le miel a une action très bénéfique sur les personnes sujettes aux troubles digestifs étant donné que celui-ci est très digeste car il contient très peu de saccharose.Sa digestion est donc très rapide et facile, l’organisme ne se fatigue presque pas. Le miel aide également à fixer les sels minéraux tels que calcium, magnésium, phosphore… La croissance du squelette et des dents en est nettement renforcée. La présence d’enzymes dans le miel aide aussi à l’assimilation d’autres aliments, ceci permettra donc de protéger la flore intestinale et d’empêcher la fermentation de l’intestin notamment pour les personnes constipées.

De plus, la prise de miel chez les nourrissons et les jeunes enfants tout particulièrement les enfants souffrant de maigreur et de retard de croissance favorisera à améliorer cela et donnera de bons résultats. 

  • Chez les personnes âgées, sans être malades sont parfois fatiguées, on parlera alors d’asthénie chronique. Dans ce cas, une prise quotidienne de miel accompagné ponctuellement d’une cure de gelée royale leur redonnera la forme, le tonus et l’appétit.
  • Les apithérapeutes s’accordent à dire qu’en générale les problèmes de nutrition, de perte d’appétit, d’anorexie d’origine physiologique, seront améliorés par la consommation de miel.
  • Pour ce qui est des infections rénales, le miel est indiqué pour faciliter la diurèse.
  • Le foie est constamment attaqué dans la vie quotidienne par les intoxications, les empoisonnements, la pollution, les excès. Le miel active le système enzymatique au niveau des microsomes hépatiques. Il est aussi une aide efficace pour lutter contre les effets néfastes de l’alcool sur le foie.
  • Pour ce qui est de l’estomac, on sait que 90% des ulcères étaient dus à une bactérie appelée Héliobacter pylori, dont le traitement antibiotique classique est inefficace (à cause du fait que l’estomac est un milieu acide). Or le miel grâce à son pouvoir antibactérien et désinfectant apaise et cicatrise les parois irritées tout en inhibant la bactérie.
  • L’utilisation du miel la plus connue est bien évidemment pour calmer la toux ou adoucie les maux de gorge. Prit avec une tisane ou du lait chaud, le miel a une action adoucissante, expectorante, antitussive et antibiotique. Pour les extinctions de voix, les enrouements, un gargarisme à l’eau miellée avec un jus de citron donnera des effets spectaculaires.
  • En ophtalmologie, le miel est utilisé depuis l’antiquité les gens l’utilisaient le miel clair pour les soins des yeux enflammés. De nos jours, des études ont permis de mettre au point des collyres où le miel, la gelée royale, la propolis ont, en préparation combinée, d’excellents résultats sur des inflammations de l’oeil.

Les propriétés désinfectantes, adoucissantes et antibiotiques destinaient le miel à être tout particulièrement utilisé en dermatologie et en cosmétique; seul ou allié à la propolis pour réhydrater la peau, guérir des plaies bénignes et les coups de soleil.

Le miel étant essentiellement un produit dérivé des fleurs et des plantes, il offre aussi les vertus médicinales de celles dont il est issu. Voici les domaines dans lesquels ces miels sont susceptibles d’apporter une aide complémentaire aux traitements prescrits par votre médecin :

  • Acacia : très doux, régulateur intestinal,
  • Bruyère : voies urinaires, articulations,
  • Châtaignier : circulation sanguine, fatigue,
  • Eucalyptus : voies aériennes,
  • Lavande : maux de tête, et aussi brûlures, blessures et piqûres légères,
  • Oranger : sommeil,
  • Romarin : foie, stimulant, anti-fatigue,
  • Sapin : voies respiratoires,
  • Tilleul : calmant (idéal avec une infusion),
  • Tournesol : circulation sanguine.

Les vertus de la gelée royale

La Gelée Royale est la substance naturelle la plus riche en vitamine B5 (acide pantothénique), qui joue un rôle fondamental et indispensable dans le métabolisme des cellules. L’Homme a un besoin absolu de vitamine B5, dont la carence peut provoquer certains symptômes du vieillissement : problèmes de peau, perte des cheveux, fatigue physique et intellectuelle, agitation nocturne, troubles digestifs, etc. En fournissant à notre corps les doses de vitamine B5 dont il peut manquer, la Gelée Royale peut aider à ralentir les effets du vieillissement. Les spécialistes sont unanimes à reconnaître à la Gelée Royale ses effets particuliers sur l’organisme:

  • Des études ont montrées qu’elle apporte une amélioration au plan nutritif, énergétique et métabolique.
  • Une cure de gelée royale améliore l’état psychique et stimule la vitalité générale. Elle a également une action sur l’oxygénation des tissus et agit sur l’activité de certaines enzymes notamment au niveau du foie.
  • Elle augmente la résistance au froid et stimule l’appétit.
  • Elle aide à renforcer notre organisme notamment en période de grippe.
  • Elle a également des propriétés éryhropoiétiques qui favorisent la production de globules rouges par la moelle osseuse.
  • Elle est également eupeptique, elle facilite la digestion.
  • Elle est analgésique: elle réduit la perception de la douleur et peut être utilisée dans l’aide aux traitements de douleurs rhumatismales.
  • Elle possède des propriétés antibiotiques efficaces contre les virus tels que l’herpès et la grippe et sur des gènes pathogènes tels que les Proteus et Escherichia coli.
  • Elle améliore les échanges métaboliques et la circulation sanguine, elle est donc intéressante pour les sportifs.
  • Elle augmente nos défenses naturelles et rééquilibre notre organisme en apportant vitamines, acides aminés essentiels et oligoéléments.

Une cure de gelée royale est donc vitalisante, équilibrante et aussi euphorisante, donnant: appétit, sommeil, équilibre, mémoire et améliorant l’état général. Malheureusement, la production de Gelée Royale demande des efforts énormes, chaque ruche  n’en produisant qu’une infime quantité. 
C’est pourquoi elle est toujours très chère.  

SOURCE: http://apitherapie-tpe.doomby.com/pages/i-l-histoire-de-l-apitherapie/

Laissez un commentaire!

  • 9
    Partages