IVAN VAN SERTIMA, RÉCOMPENSÉ POUR LA RÉÉCRITURE SCIENTIFIQUE ET HISTORIQUE DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ

IvanIvan Van sertima né en Guyana, est un très grand anthropologue respecté de la Rutgers University qui provoqua un véritable séisme en 1977 avec la publication de son ouvrage They came before Colombus : the African Presence in Ancient America (Ils sont arrivés avant Colomb : la présence africaine en Amérique ancienne).

Ce livre sera publié en français en 1981 De 1957 à 1959, il travaille dans une maison de presse en Guyana. Durant les années 60, il effectue plusieurs voyages entre l’Angleterre, l’Afrique et les Caraïbes. Il a à son actif plusieurs romans de littérature caraïbéenne, et quelques revues publiés dans divers pays (Danemark, Inde, Angleterre et États-Unis). Van Sertima débuta ses travaux en 1970 après avoir découvert l’existence d’influences africaines dans le langage de plusieurs peuples précolombiens d’Amérique centrale et du Sud.Suite à l’ analyse de ces ressemblances et l’étude en parallèle d’une série de sites archéologiques isolés, il est arrivé à la même conclusion que celle qui rassemble le noyau des chercheurs hétérodoxes, toujours en expansion : des voyageurs et des explorateurs noirs venus d’Afrique ont découvert l’Amérique. Leurs voyages étaient soit spontanés, soit planifiés, et ces derniers avaient pour but de développer le commerce de l’argent et du bronze avec les autochtones américains. Les traces de cette présence noire sont particulièrement abondantes au Mexique.

Pour Van Sertima, outre les caractéristiques raciales des nombreuses représentations noires trouvées sur les lieux, les tatouages et les coiffures sont aussi africains, cela ne fait aucun doute. Son travail fut récompensé par le Nobel Committee of the Swedish Academy, nominé pour l’obtention du prix Nobel en littérature entre 1976 et 1980. Il fut aussi récompensé par la commission internationale pour la réécriture scientifique et historique, de l’histoire de l’Humanité de l’UNESCO.

En 1967, il travaille en Tanzanie et édite un dictionnaire de Swahili. Professeur à l’université de Rutgers, il donne aussi des cours à l’université de Princeton en plus d’être l’éditeur du « Journal des Civilisations Africaines  » qu’il a fondé depuis 1979 dans lequel il met en avant les recherches en anthropologique sur le développement multi culturel incluant les sciences dans le monde noir, les femmes noires dans l’antiquité, l’Égypte revisitée, les enfants d’Afrique, les civilisations de la vallée du Nil, la présence Africaine à travers les arts en Amérique, la présence Africaine en Asie, en Europe et en Amérique, les grands penseurs Africains, les grands leaders Noirs: ancien, moyen et âge d’or des peuples Maures. Le professeur Ivan Van Sertima à participer à plusieurs conférences dans plus d’une centaine d’universités à travers le monde. Son excellent travail est reconnu dans le monde entier.

Acheter le livre ici:

  • 23
    Partages

more recommended stories

fr Français
X
Afrikhepri

GRATUIT
VOIR