UN CHEMIN DE FER POUR RELIER CINQ PAYS D’AFRIQUE DE L’OUEST

UN CHEMIN DE FER POUR RELIER CINQ PAYS D’AFRIQUE DE L’OUEST
Noter cet article

D’ici dix ans, le groupe de l’entrepreneur breton a prévu d’investir deux milliards et demi d’euros dans le transport ferroviaire sur le continent africain. À la mi-août, le groupe français Bolloré, via sa filiale Bolloré Africa Logistics (BAL), a signé avec le Niger et le Bénin des conventions de concession, de construction et d’exploitation d’une ligne qui reliera Niamey au Niger à Cotonou au Bénin.

Un projet ambitieux

Le premier opérateur portuaire ouest-africain investit dans les lignes de chemin de fer en Afrique de l’ouest pour relier cinq pays : la Côte d’Ivoire, le Burkina, le Niger, le Bénin et le Togo, pour un total de 2 700 kilomètres de voies ferrées. Le premier tronçon signé entre Bolloré Arica Logistics et les États du Niger et du Bénin, reliera Cotonou et Niamey pour la première fois. Les conventions porteront sur un réseau ferroviaire de 1 065 km et le groupe Bolloré financera les travaux de construction et de modernisation. Un projet qui reviendra à 1 million d’euros du kilomètre, soit environ 1 milliard pour le tronçon Cotonou-Niamey.

source

Le ferroviaire : un nouveau métier

Le groupe Bolloré est très présent en Afrique via ses activités dans la logistique et la gestion des ports. Aujourd’hui, le groupe découvre étend son empire dans le domaine du ferroviaire. Que ce soit pour la rénovation des 438 km de lignes existantes entre Cotonou et Parakou au Bénin, ou pour les travaux de construction de 630 km de nouvelles voies entre Parakou et Niamey, le groupe a besoin de cheminots expérimentés. Dans les deux pays, plus de 1 000 personnes travaillent chaque jour sur les chantiers.

source

3 à 4 kilomètres de voie ferrée par jour

La filiale Bolloré Africa Logistics affirme que le réseau Niamey-Dosso sera achevé à la fin octobre. Quant aux tronçons du train urbain autour de Cotonou qui sont en réhabilitation, ils seront démarrés en priorité avec la construction de 3 à 4 kilomètres de voie ferrée par jour. D’ici la fin de l’année 2015, voire le début de l’année 2016, le groupe souhaite aussi mettre la priorité sur la livraison d’un autorail pour le train urbain Sémé – Cotonou-Pahou.

source

Le groupe Bolloré ne peut pas encore estimer le trafic de passagers et de marchandises sur cette future boucle. Mais il l’impact de ce projet sur le développement.

SOURCE: http://www.afrizap.com/en-afrique-de-louest-bollore-lance-un-chemin-de-fer-pour-relier-5-pays/

Merci de réagir avec un émoticône et de partager l'article
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
You have reacted on "UN CHEMIN DE FER POUR RELIER CINQ PAYS D’..." A few seconds ago
  • 21
    Partages
fr Français
X