UN MUSÉE SUR L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS SERA INAUGURÉ AUX USA EN SEPTEMBRE 2016

  • 27
    Partages

National Museum of African American History and Culture c’est son nom. Il ouvrira en Septembre 2016 et sera inauguré par le Président Barack Obama. Ce musée comparable au Mémorial Acte en Guadeloupe, traitera exclusivement de l’histoire des Afro-Américains, passant au crible les méandres de l’histoire américaine : esclavage, ségrégation, lutte pour les droits civiques et élection du premier président noir des Etats-Unis.

 On l’attendait, le public s’impatientait, il arrrive. Le National Museum of African American History and Culture sera inauguré par Barack Obama en Septembre 2016. Obama sera le premier président Afro-Américain a coupé le ruban à moins d’un an de son départ de la Maison Blanche.

Le National Museum of African American History and Culture a pour ambition de réconcilier les américains avec leur histoire. En effet, le musée mettra en avant l’histoire de la plus grande minorité visible des Etats-Unis et traitera du rôle que les Africains-Américains ont joué dans l’histoire de cette jeune nation. De l’esclavage à la Guerre de Sécession, en passant par la ségrégation et la lutte pour les Droits Civiques, sans oublier l’élection du Premier Président Noir des Etats-unis, tout y est ! 

L’idée d’un lieu rendant hommage à la communauté afro-américaine, a été pensée par d’anciens combattants de la Guerre de Sécession en 1915, pour glorifier leurs actions sur le champs de bataille. Par la suite, c’est l’idée d’un musée qui viendra pour au final être oublier, suite à la crise économique qui frappa les Etat-Unis en 1929. L’idée sera reprise par les militants anti-ségrégation dans les Années 1950-1960 à l’époque où les Etats-Unis étaient secoués par les nombres manifestations pour les Droits-Civiques. L’idée sera une nouvelle fois oubliée, face aux refus des hommes politiques blancs de l’époque. C’est finalement en 2003 que le projet va enfin être validé par le Congrès. Sa conception a été confiée en 2009, à l’architecte Ghanéen, résident à Londres, David Adjaye, qui notamment le concepteur du Musée d’Art Contemporain de Denver, le Centre du Prix Nobel de la Paix. 

Pour un budget avoisinant les 500 millions de $ le National Museum of African American History & Culture est en partie financé par les finances publiques et l’autre moitié vient de promoteurs privés, rajoutons à cela des dons privés provenant de différents chanteurs et acteurs afro-américains parmi lesquels Opra Winfrey qui a donné la modique somme de 13 millions $US. David Adjaye s’est inspiré des motifs d’une couronne Yoruba pour le design du musée.  

A l’intérieur du NMAAHC vous trouverez des objets issus de la période esclavagiste, beaucoup appartenant à d’anciens esclaves et d’anciens maîtres : des entraves de pied, une hutte d’esclaves, des objets du quotidien dans la plantation et un châle porté par l’abolitionniste Harriet Tubman, sans oublier des fouets. Il y a également des objets appartenant aux Buffalo Soldiers, ces anciens esclaves devenus soldats durant la Guerre de Sécession, mais aussi des objets tels que des éclats de vitraux et une cartouche provenant de l’attentat contre l’église de la 16e rue à Birmingham (Alabama), en 1963, qui avait tué quatre fillettes noires. De plus, plusieurs portraits  d’inventeurs, scientifiques, hommes politiques et hommes d’affaires noirs, trôneront dans des salles, accompagnés par leur biographie. 

Le National Museum of African American History and Culture sera donc le lieu où les Africains-Americains mais aussi l’ensemble des Américains quelque soit leur ogirine, pourront découvrir la richesse de la culture afro-américaine et l’impact qu’elle a eu dans l’essor économique et culturelle des Etat-Unis du XXe siècle.

SOURCE: http://thelinkfwi.wix.com/thelink#!USA-UN-MUSEE-SUR-LHISTOIRE-DES-AFROAMERICAINS/c1wmp/5694f4ad0cf263fc5a867298

Laissez un commentaire!