Bienfaits de l’huile d’anacarde pour les cheveux et la peau

  • 1
    Partage

Arbre originaire du Nordeste brésilien, l’anacardier a été découvert par les Portugais au 16e siècle. Une tribu d’Indiens, les Tupi, le désignait par « Acaju ».  Afin de le différencier du bois précieux, les Français ont raccourci le terme pour en faire « cajou ». Les Portugais l’ont ensuite introduit dans leurs colonies d’Afrique et d’Asie, en premier lieu au Mozambique et dans l’état du Kerala en Inde. Il est encore aujourd’hui cultivé au Brésil, en Afrique de l’Ouest et en Inde pour ses pommes cajou mais essentiellement pour ses noix dont l’Inde est un des plus gros producteurs.

L’anacardier est essentiellement cultivé pour son fruit, composé d’un « faux fruit » ou « pomme cajou », périssable et d’une noix à la coque dure. L’amande de cajou est extraite de la noix.

La noix de cajou ou anacarde pousse en premier. Lorsqu’elle atteint son volume maximum, son pédoncule se développe considérablement et rapidement pour se transformer en une « pomme cajou », aussi appelée « faux fruit « . La noix perd alors de l’humidité ce qui la fait rétrécir et durcir. Elle ne représente plus que 10 % du poids du fruit complet.

La pomme de cajou est très juteuse, sucrée, légèrement parfumée, acide et très riche en Vitamine C (9 fois plus que l’orange).

Extraction de l’huile

Noix de cajouDe la pression des amandes des noix de cajou, on extrait une huile végétale comestible d’excellente qualité. Tout le processus de fabrication de l’huile d’anacarde se fait manuellement par nécessité (l’extraction de l’amande ne peut se faire par des techniques de broyage classiques), mais aussi par choix. En effet, AFRICAJOU s’inscrit dans le respect de l’écosystème et dans une volonté de participer au développement économique local. Ainsi la société fait travailler des producteurs locaux du Sénégal et d’Afrique dans une démarche de commerce équitable.

Les noix de cajou sont récoltées quand les pommes cajou tombent au sol puis sont mises à sécher pendant quelques jours.

Le process de décorticage de la noix de cajou est long et nécessite de nombreuses précautionsLe process de décorticage est long et nécessite de nombreuses précautions. Avant décorticage, les noix sont triées selon leur taille, puis elles sont cuites dans un bain d’huile (manière traditionnelle) ou mieux elles sont cuites à la vapeur dans une bouilleuse. Le décorticage est réalisé manuellement à l’aide d’un bâtonnet solide. L’introduction de tables à décortiquer apporte un meilleur rendement. Les amandes obtenues sont ensuite séchées soit au soleil, soit dans un four de séchage amélioré. Enfin, dernière étape, le dépelliculage est une étape délicate Il est réalisé manuellement à l’aide de petits couteaux ou par frottement.

La transformation en huile

AFRICAJOU s’engage à fournir une huile de haute qualité qui conserve tous ses nutriments. L’huile fournie est donc une huile vierge de première pression à froid sans additifs.

L’huile vierge de noix de cajou est issue d’une seule pression à froid. Les amandes sont pressées dans une presse hydraulique ou dans une presse mécanique à vis tournant très lentement.
(voir les photos des étapes de la transformation (décorticage,…))

Composition

L’amande de cajou est très riche en :

  • Acides Gras essentiels -surtout acide oléique et linoléique : 77%
  • Protéines  : 21%
  • Vitamines A, D, K, PP, E
  • Sels minéraux : calcium, phosphore, fer

L’huile de noix de cajou contient principalement des Acides Gras Insaturés mais également des stérols et des insaponifiables (0,9 à 1,8%). C’est une huile de couleur jaune foncé.

C’est une huile rare contenant de la Vitamine E (21,5mg/100g).

Acides gras

Acide palmitique C16 :0 9,0 %
Acide palmitoléique C16 :1 0,3 %
Acide margarique C18 :0 0,1 %
Acide stéarique C18 :0 9,0 %
Acide oléique C18 :1 57,01 %
Acide linoléique C18 :2 w6 22,5 %
Acide linolénique C 18 :3 w3 1,3 %
Acide arachidonique C20 :0 0,6 %
 Acide gadoléique C20 :1 0,1 %
Stérols

Beta-sitostérol : 82,5%

Vertus et usages traditionnels

L’anacarde a des propriétés médicales. Ses utilisations sont nombreuses dans la pharmacopée traditionnelle. La médecine ayurvédique, par exemple, en reconnaît ses vertus. Cette médecine traditionnelle indienne lui prête des propriétés pour lutter contre les troubles rénaux, l’arthrite, les rhumatismes, l’eczéma, pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol et soigner les problèmes ophtalmologiques.

L’huile est utilisée de manière traditionnelle en usage alimentaire et en usage externe pour régénérer les plaies, sur le psoriasis et l’eczéma.

Usage alimentaire de l'huile de noix de cajou

Usage alimentaire

C’est une très bonne huile alimentaire.

Sur le plan diététique, sa forte teneur en acide oléique (57 %) en fait un excellent élément énergétique.

L’anacarde est également riche en protéines (21 %) et contient 7 des acides aminés essentiels que notre organisme ne sait ni fabriquer ni synthétiser.

La noix de cajou est riche en oligo-éléments, essentiellement potassium, phosphore et magnésium, et en vitamine B.
Les tourteaux qui contiennent 36% de protéines et 41% d’hydrates de carbone constituent un excellent aliment.

L’Huile Africajou a reçu le Prix d’Excellence AVPA en 2007 & 2008.

Usage cosmétique de l'huile de noix de cajou

Usage cosmétique

L’huile d’anacarde trouve des usages en cosmétique grâce à sa richesse en Acides Gras Insaturés et en Vitamine E.
Les Acides Gras Insaturés apportent hydratation et souplesse à la peau abîmée.

La Vitamine E, antioxydant naturel, joue un rôle dans la prévention du vieillissement de la peau.

Les acides gras essentiels (surtout linoléique) entrent pour près de 25 % dans la composition de la noix de cajou. Ces acides poly-insaturés participent activement à la construction des couches supérieures de l’épiderme. Ils favorisent ainsi l’élasticité de la peau et ont un effet « anti-âge » sur les peaux sèches et abîmées, en particulier par amélioration partielle de sa structure.

L’huile de cajou est également riche en vitamine E dont la fonction naturelle vise à protéger les cellules et tissus contre les dommages de l’oxydation en neutralisant les radicaux libres. La Vitamine E que l’huile d’anacarde contient naturellement va agir en tant qu’anti-radicaux libres, or les radicaux libres sont responsables du vieillissement cutané puisqu’ils altèrent la structure des phospholipides. Ainsi, elle joue un rôle actif dans la prévention du vieillissement.

De part sa richesse en Acides Gras Insaturés et en Vitamine E et de l’action synergique de ces composants, l’huile d’anacarde s’utilise en cosmétique comme additif dans les formulations des crèmes de jour, crèmes anti-rides, des soins pour les peaux fatiguées et sèches, mais aussi pour les cheveux, dans les baumes pour les mains ou les lèvres, en tant qu’huile de massage, et dans les formulations de soins solaires et après soleil.

SOURCE: http://www.africajou.com/index.php/huiles-naturelles/huile-de-noix-de-cajou

Laissez un commentaire!

  • 1
    Partage