Body Academy Paris, première école de coiffure spécialisée dans le cheveu afro et européen

  • 1
    Partage

530Rtl4kNous sommes à vrai dire, dans une période de grande avancée et de transformation de l’image et de la place du cheveu afro dans la société française.

Il n’est plus rare de croiser au quotidien, que ce soit dans la rue, dans les transports, des femmes noires et métisses avec leurs cheveux au naturel (crépu, frisé).

Mais pourquoi cette tendance?

La communauté afro-caribéenne et métissée, affirme de plus en plus leur identité d’Homme noir. Et ce, grâce au phénomène venu tout droit des États-Unis, le mouvement Nappy, qui est à l’effigie du cheveu afro.

Les personnalités publiques, à l’instar de la chanteuse Ina Modja, de Solange Knowles (soeur de Beyoncé), ont contribué aussi à la démocratisation du cheveu afro. Sans compter internet, via les forums communautaires, Youtube avec des tutoriels vidéo de blogueuses telles que Tia Mendy, Je suis modeste….                                                     

La toile est devenue un lieu d’apprentissage (bonne ou mauvaise) sur les techniques de coiffage, d’entretien du cheveu, il est également, un lieu de rencontre, un lieu d’échanges et d’exutoire.

Les différents canaux de communication cités ci-dessus, ont permis de casser tous les codes qui jusque-là pénalisaient le cheveu crépu, à travers des préjugés (pas esthétique, difficile à coiffer…) et par l’absence d’image, de ce cheveu, sur la sphère publique (les magazines, les campagnes publicitaires…).

Manque de connaissance et de reconnaissance…

Malgré, que la société soit de plus en plus consciente et en pleine mutation, vis-à-vis de la légitimité du cheveu afro sur l’espace public, des structures institutionnelles et réglementées (des écoles et salons de coiffure) sont encore très peu représentées, pour accueillir et traiter le cheveu crépu et métissé.

C’est à partir de ce constat, que Gisèle Mergey passionnée par la coiffure, a eu l’idée et la volonté de répondre à ce besoin, à travers la création d’un centre de formation dédié au cheveu afro et européen, le Body academy Paris.

J’ai découvert cette école « atypique » de par sa conception à la fois innovante et singulière, lors d’une inauguration dans ses locaux, d’un espace de coworking pour les coiffeurs indépendants. Un événement organisé par Body academy Paris et la plateforme de mise en relation, All people from.

L’école souhaite soutenir de jeunes auto-entrepreneurs dans l’expansion de leurs activités.

Qu’est ce que Body academy Paris?

Body academy Paris est la première école de coiffure spécialisée à la fois dans le cheveu afro et le cheveu européen.

L’établissement a été crée par Gisèle MERGEY, en septembre 2015.

images

L’école est basée au troisième étage du centre commercial de Noisy-le-Grand, au  480 place de la Courtine, 93160 Noisy-le-Grand Mont d’Est.

Vous me direz, mais pourquoi le terme « Body » (corps), alors que c’est une école de coiffure? Et je vous répondrai que, la fondatrice souhaite étendre dans un proche avenir son école au domaine de l’esthétique.

Quel est l’objectif de Body academy Paris?

Le 1er objectif est d’offrir un cadre au secteur de la coiffure « ethnique », qui jusqu’à maintenant est inexistant.

En effet, les formations de coiffeurs se consacrent uniquement à la connaissance du cheveu caucasien.

Le deuxième objectif, est de former des coiffeurs professionnels, pouvant exercer sur une large palette « capillaire », allant du cheveu crépu, jusqu’au cheveu lisse.

Concernant les formations proposées…

Body academy Paris offre à travers une équipe pédagogique à l’expérience internationale (États-Unis et Royaume -Uni) et formée aux cheveux « pluriels », trois types de spécialité:

  • La formation BLACK & WHITE

Forme des coiffeurs mixtes.

Trois diplômes d’État sont proposés:

– Le CAP accéléré sur 10 mois

– Le CAP en 12 mois

– Le Brevet Professionnel entre 1 et 2 ans

  • La formation BLACK 

Formation qualifiante sur 6 mois ou 3 mois pour les personnes ayant déja un CAP.

L’objectif est de former des coiffeurs spécialisés dans le cheveux afro et métissés.

A l’issue de cette formation, un label gage de professionnalisme est délivré aux élèves.

Sur cette vidéo, Luc un formateur de chez Body academy Paris nous parle très brièvement de la formation BLACK.

  • La formation WHITE

Formation qualifiante sur 10 mois, forme des coiffeurs spécialisés dans le cheveu européen.

A l’issue de cette formation, un label gage de professionnalisme est délivré aux élèves.

Des stages professionnels en France et à l’international…

Les pays anglo-saxons sont très avancés comparé à la France en ce qui concerne le cheveu afro et de sa place dans la société, que ce soit au niveau du développement des formations, des techniques de coiffure, de la connaissance du cheveu et de son lexique. C’est à partir de cette analyse que Body academy propose via des partenariats, des stages pratiques, en France et à l’étranger (Londres et New York).

Quelques mots de la fondatrice et directice de l’école.

Dans cette vidéo, Gisèle Mergey nous parle de Body academy Paris à travers une visite guidée de son établissement.

Retrouvez Body academy Paris:

 Le site: www.bodyacademy.fr

Facebook: Ecole de coiffure Afro/métissé BODY Academy PARIS

Twitter: @body_academy

Conclusion

Face à l’engouement du retour au naturel des personnes afro-caribéennes et métissés, il est temps que les professionnels de la coiffure s’adaptent à l’évolution de la société et de ses tendances. Sachant que la beauté ethnique est un marché de niche et d’avenir.

Pour les personnes souhaitant s’initier aux termes de coiffures afro, voici le lexique pratique du cheveu afro :

Afro : cheveu crépu porté au naturel, simplement peigné et lâché, sans autre mise en forme, style de coiffure ronde et large réalisé par les cheveux crépus.
Big chop : c’est le fait de couper en une seule fois la partie défrisée de ses cheveux pour revenir au naturel.
Braid out / twist out :  c’est une natte/vanille (torsade avec deux mèches). Très en vogue.
Bun : un chignon.
Cornrow : ce sont des tresses dites « plaquées ou collées » sur la tête.
Flat twist : ce sont des vanilles plaquées sur la tête.
French twist : c’est un chignon « banane ». Les cheveux sont relevés en forme de banane
Nappy : cheveu naturel crépu, frisé ou bouclé non dénaturé par des produits chimiques (type défrisage) .
Puff : les cheveux sont ramenés vers l’arrière à l’aide d’un bandeau pour former un « ponpon ».
Shrinkage : c’est un rétrécissement naturel du cheveu crépu ou frisé quand il est hydraté. Selon la texture capillaire, le cheveu peut se rétracter entre 30% et 70% de sa longueur réelle.
Updo : les cheveux sont relevés comme un chignon. Il existe une grande variété de Updo dont certains très élaboré.
Wave : désigne une technique de défrisage qui détend le cheveu afro en laissant de légères ondulations « vagues » sur le cheveu.

Source: http://la1ere.francetvinfo.fr/2015/11/12/cheveux-afro-16-comment-et-pourquoi-le-naturel-s-affirme-en-france-305169.html

Laissez un commentaire!